/

Le Mouvement de la Ruralité : Véronique Ferrier dans la 2ème et Jean-François Nativel dans la 7ème

8 min de lecture
7

Le Mouvement de la Ruralité (LMR) de Jean Lassalle sera présent aux élections législatives des 12 et 19 juin prochain via les candidatures de Véronique Ferrier dans la 2ème circonscription et de Jean-François Nativel dans la 7ème circonscription. Mme Ferrier aura comme suppléant Jean-Louis Athène. La suppléante de Jean-François Nativel s’appelle Mahalia Galais. Voici le communiqué de presse qui nous a été envoyés par Jean-François Nativel.

 

Les élections législatives 2022 portent un enjeu particulier, dans un contexte d’après crise sanitaire et d’incertitude économique liés à la guerre aux portes de l’Europe.

« Vous me connaissez pour mon franc-parler et ma persévérance, et je vous remercie de m’avoir porté jusqu’à la victoire lors de l’élection départementale en 2021.

Pourtant, malgré mon engagement sans faille depuis toutes ces années, impossible d’espérer pour cette échéance le soutien des « gros » politiques locaux, qui ne veulent pousser que des personnes dociles et manipulables, garantissant leurs intérêts douteux de clans, en dépit des règles et des valeurs. Mais je continue à croire au bon sens humain, car depuis les dernières crises sociales, le peuple n’est plus dupe : il se méfie des candidatures artificielles, issues d’alliances douteuses avec des soutiens forcés, bien plus guidés par des intérêts cachés que par de réels projets au service de la société.

Ma candidature est l’aboutissement du parcours d’un citoyen qui s’est fait seul, contre vents et marées, sans jamais reculer devant l’adversité. Aujourd’hui je vous demande de me faire confiance, afin que demain la 7ème circonscription et La Réunion puissent être représentées par un député accessible, sincère, authentique, capable de s’exprimer avec conviction pour défendre les intérêts, les droits et les libertés des Réunionnais. J’ai élargi mon combat à l’ensemble des injustices qui frappent la société créole. Vous avez bien compris que je ne suis pas là pour faire de la « politique alimentaire », pour un plan de carrière, mais bien pour l’intérêt commun !

La mesure phare de mon programme dans une perspective de garantie du pouvoir d’achat sera d’assurer une continuité territoriale afin de réduire les coûts des transports pour les personnes et les marchandises dans un sens comme dans l’autre, tout en baissant les taxes sur l’énergie et les produits de première nécessité.

Je serai associé dans ce projet à Mahalia Galais, ma suppléante, avocate de 38 ans, ayant grandi à Saint-Leu, engagée dans le milieu associatif, et particulièrement sensible aux principes de justice, de transparence et de probité qu’elle portera dans le cadre de notre projet.

L’étiquette du Mouvement de la Ruralité (associé pour cette élection au parti Résistons de Jean Lassalle) est celle qui m’apparait la plus cohérente dans un contexte inédit de montée des extrêmes, conjuguée à la réélection d’un Président singulièrement clivant. En effet, ce mouvement prône un rééquilibrage des territoires à l’échelle nationale, face au constat de l’hégémonie des villes sur les campagnes, abandonnées, qui connaissent une désertification s’agissant des services de proximité, un faible potentiel d’emplois, avec des habitants devenus invisibles, dépossédés de leur destin… qui se décide à Paris. Une situation que nous connaissons bien ici à la Réunion, entre « Les Bas » développés et « Les Hauts » bien moins dotés.

De même, face à la montée des idéologies antihumanistes visant à déconstruire nos rapports à la nature et aux animaux, il faut des lois pour préserver les droits des invisibles des campagnes et des montagnes, l’agriculture, l’élevage, la chasse, la pêche notre ruralité ! Comme tous les Réunionnais, vous savez à quel point je suis profondément attaché à la terre, à nos traditions, à la vie dans la nature.

Si grâce à vous j’ai pu franchir la 1ère étape en siégeant désormais en tant qu’élu dans les instances locales, c’est bien au plan national que sont prises les décisions, d’où mon ultime ambition à travers cette élection : défendre La Réunion… à Paris.

C’est pourquoi je vous demande de faire confiance au bon sens, en votant les 12 juin et 19 juin prochains pour le seul élu qui combat autant pour le pouvoir d’achat que contre toutes les interdictions qui conduisent à nous exclure de notre territoire !

Pour répondre aux exigences de parité, le Mouvement de la Ruralité place également une candidate dans la 2ème circonscription, Véronique Ferrier. C’est une retraitée de 67 ans, mère de 6 enfants, née à la Grande Fontaine Saint-Paul. Alors qu’elle avait 12 ans, elle a été arrachée à sa terre natale, pour devenir ce que l’on appelle une « enfant de la Creuse ». Cette expérience a conduit à forger son caractère et sa combativité. De retour dans son île en 1980, elle a vécu et travaillé au Port dans des cliniques. Devenue déléguée du personnel, puis responsable syndical, elle a mené plusieurs luttes victorieuses pour défendre les droits bafoués des salariés.

DÉCOUVREZ mon programme pour les législatives 2022 dans la 7ème circonscription : http://www.jfnativel.fr/legislatives

Site du Mouvement de La Ruralité https://www.lemouvrural.fr/fr/

 

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

7 Commentaires

  1. Bravo Monsieur Nativel, vous pouvez compter sur mon suffrage pour le renouvellement et rajeunissement de la classe politique péi

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Législatives : Karine Infante et Willy Incana se présentent dans la 2ème circonscription

Article suivant

1ère circonscription : Naillet et Payet-Pignolet inaugurent leur permanence électorale

Free Dom