Son bateau a échoué au Port : Suzanne, la navigatrice allemande se confie à Free Dom

2 min de lecture
4

Son voilier s’est échoué au Port, ce lundi 22 juillet en fin de matinée. Celui-ci appartient à Suzanne, Huber-Curphey, une navigatrice allemande, qui vient de Nouvelle-Calédonie. Cette dernière était seule en mer depuis sept semaines avant de faire naufrage sur notre île. Elle a été prise en charge par une association mais est très éprouvée par ce qu’elle a vécu. Elle s’inquiète notamment pour son voilier, qui est “toute sa vie”. La navigatrice n’a ni mari ni enfant et vit pleinement sa passion.

Elle tentait de rejoindre le Port Ouest en attendant d’obtenir une autorisation d’accoster mais elle a été rejetée avec la plage vers 3h du matin.

La navigatrice allemande de 50 ans revient de loin ! Elle s’est confiée à Charles Luylier , précisant qu’elle est aujourd’hui “coincée à la Réunion, et qu’elle ne sait pas de quoi demain sera fait” :

Retour sur son sauvetage le 22 juillet dernier

Notre journaliste sur place Audrey Lauret a assisté à l’opération et a rencontré Patrick Vatel, patron de la station SNSM de Saint-Gilles :

Alain Djeutang, aumônier des gens de la mer, s’est également dépêché sur place. Il a pu échanger avec cette navigatrice allemande qui avait passé 7 semaines en mer, avant d’échouer sur la plage du port ouest :

Le voilier a été remorqué en début d’après-midi. L’opération s’est avéré périlleuse car il y a beaucoup de houle et de vent mais le bateau a pu être déplacé sur le sable. Une nouvelle action sera prochainement lancée pour remettre le navire à l’eau.

Crédit Photo Jean-Louis Barencourt

Crédit photo : Audrey Lauret


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.



4 Commentaires



Free Dom
WordPress Video Lightbox