Le Pr Jean-Michel JAUZE nommé administrateur provisoire de l’Université de La Réunion

2 min de lecture
2

Le 14 avril 2021, le tribunal administratif (TA) a rendu sa décision concernant les deux recours contre les opérations électorales des 8 et 17 décembre derniers en annulant la désignation des membres extérieurs du conseil d’administration puis l’élection du Président de l’Université de La Réunion. Ce lundi 19 avril 2021, Madame La Rectrice, chancelière des universités, a nommé le Pr Jean-Michel JAUZE comme administrateur provisoire de l’établissement, avec pour mission de mener le processus électoral à son terme sous un mois.

Pr Jean-Michel JAUZE a été recruté à l’Université de La Réunion en 1995, après y avoir soutenu une thèse de doctorat en Géographie en 1994. Titulaire d’une habilitation à diriger des recherches (HDR), de l’Université de Paris IV-Sorbonne (2001), il occupe un poste de professeur en Géographie depuis 2003. Il est actuellement professeur de classe exceptionnelle 2 et compte à son actif une centaine de publications scientifiques dans le domaine de la géographie urbaine et de l’aménagement des territoires dans les Mascareignes. Depuis 2012, il dirige l’UFR Lettres et Sciences Humaines (LSH).

L’établissement fonctionne normalement

L’équipe présidentielle et de direction demeure aux responsabilités pour la gestion des affaires courantes : les vice-président·e·s, chargé·e·s de mission et direction de cabinet continuent d’exercer leurs fonctions. L’ensemble des instances, hors conseil d’administration, fonctionnent également normalement.

La continuité de service public de l’Université de La Réunion s’opère donc : les cours examens se dérouleront comme prévus. Les services, directions et laboratoires accueilleront les usagers.

2 Commentaires

  1. La première qualité d’un administrateur provisoire est d’être neutre, et en aucun cas, “juge et partie”, Or, Monsieur Jean- Michel Jauze a été élu sur les listes de F. Miranville et il est Vice Président de F. Miranville (du moins jusqu’à que la décision du TA du 14 Avril intervienne), d’ailleurs peut-être se pense-t-il encore Vice-président. En somme, nommer Monsieur Jean Michel Jauze comme administrateur provisoire c’est comme si été nommé F. Miranville lui-même administrateur provisoire.
    Où est l’impartialité madame la rectrice ? l’argument du doyen d’age (le plus âgé dans le grade) ne tient pas au regard des autres administrateurs provisoires nommés précédemment qui n’étaient pas forcément les plus âgés mais qui étaient d’anciens présidents (comme par exemple Monsieur F. Cadet).
    Madame la rectrice vous restez notre dernier rempart face à l’arbitraire, ce n’était vraiment pas le moment de céder.

  2. Déni flagrant de démocratie.
    La rectrice pèse sur le scrutin à venir.
    La Caste des profiteurs de la “République des privilèges” se serre les coudes.
    Elle ne fait, comme lampiste de service, que relayer l’ordre Élyséen du soutien à son cheval.
    Sa décision devra être attaquée ainsi qu’elle-même pour manquement grave à la probité dûe aux “Grands-Serviteurs de l’État”.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Marché du Tampon : un incendie s’est déclaré cette nuit

Article suivant

La Montagne : à peine ouvert, elle se fait cambrioler et doit fermer boutique

Free Dom