Menaces de mort contre un agent de la préfecture/DAAF

2 min de lecture

Dans un communiqué, la préfecture et la Direction de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt (DAAF) ont annoncé qu’elles porteraient plainte après la découverte de tags haineux apposés sur la chaussée, devant le site de la DAAF, à Saint-Pierre.

Ces inscriptions viseraient un agent de la DAAF en particulier. Selon la préfecture, elles feraient suite à sa “mise en cause par voie de presse le 1er juin 2020 dans l’exercice de ses missions de service public pour la protection des consommateurs et de l’environnement”. Un édito du JIR fait, en effet, mention du nom d’un agent qui aurait téléphoné à un agriculteur, la veille de son suicide.

“[L’agriculteur] venait, dit-on, la veille de son suicide, d’être informé par téléphone de la visite d’un fonctionnaire de la Direction de l’alimentation, de l’agriculture, autrement dit la DAAF, un certain Christophe Rochon, qui se proposait d’inspecter sa propriété”, écrit Jacques Tillier. “J’ignore lequel des trois emmerdements, familial, financier ou la visite de l’inspecteur, ont poussé cet agriculteur à se tuer, les trois à la fois sans doute. Ce que je sais, en revanche, c’est que cet inspecteur de la DAAF, reconnu dans le milieu pour son intransigeance lors de ses inspections chez les agriculteurs.”

De son côté, le préfet condamne fermement les menaces de mort: “cet acte est inacceptable à l’encontre d’un agent de l’Etat, dont les missions d’intérêt général ont pour seule vocation la sécurité sanitaire de la population réunionnaise”, conclut-il.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.



1 Commentaire



Free Dom
WordPress Video Lightbox