Le prélèvement des requins bouledogue et tigre autorisés !

3 min de lecture
1

La préfecture de La Réunion a annoncé dans un arrêté qui date du 28 décembre que le prélèvement des requins est de nouveau autorisé.  Cette possibilité est valable de  2022 à 2024 et concernent  deux espèces, le requin bouledogue (Carcharhinus leucas) et le  requin tigre (Galeocerdo cuvier). En seront concernées les communes  Saint-Paul, Trois-Bassins, Saint-Leu et l’Etang-Salé.

La préfecture précise que « Les prises accessoires et les espèces vivantes de requins autres que celles visées sont systématiquement relâchées ».

Les prélèvements dans un rayon d’une mille nautique

Ces prélèvements seront encadrés. Ils seront uniquement réalisés dans un rayon d’un mille nautique, soit 1.852 mètres, « autour du lieu où s’est produit chaque observation » affirme la préfecture dans son arrêté.

Ils ne concernent que les requins bouledogue et tigres, les deux seules espèces connues à avoir attaqué des humains.

Le GIP Centre de sécurité requin sera en charge des opérations. Elles pourront avoir lieu de jour comme de nuit. L’arrêté préfectoral stipule que le centre communiquera « l’ensemble des démarches menées et les résultats de l’opération ciblée » aux Réunionnais.

Un requin bouledogue mâle de 2,85 mètres a d’ailleurs été prélevé le mardi 5 octobre par le Centre sécurité requin.

Un recours reste possible

Une confusion persistait quant à la pêche aux squales en novembre dernier. Plusieurs associations dont Sea Sheperd avaient saisi le tribunal administratif dans le but de suspendre un arrêté concernant la période 2021-2023. Elles avaient eu gain de cause suite au non-respect des délais réglementaires de consultation publique.

Cependant, l’arrêté de 2019-2021 étant maintenu, il n’y a pas eu d’interruption de la pêche aux squales .

Selon l’article 11 de l’arrêté préfectoral, il est possible de faire un recours contentieux au tribunal administratif de Saint-Denis. Il doit se faire dans un délai de deux mois à compter de sa publication au recueil des actes administratifs.

Les victimes des requins

Pour rappel, 30 attaques de requins donc 11 mortelles ont été recensées depuis 2011. La dernière remonte au 9 mai 2019. Un surfeur expérimenté s’est fait arracher la jambe par un requin à Saint-Leu. Il est décédé des suites de ses blessures à l’hôpital.

1 Commentaire

  1. Saint paul n’est pas un lieu de baignade faut plutot arreter d’entrer dans la mer n’importe ou, ces poissons n’ont surement plus de quoi se nourrir au large par rapport à la surpèche faut bien qu’il trouve un humain imprudent pour se nourrir je ne sais pas si vous l’avez entendu en inde des léopards s’attaquent aux chiens errants mème ceux qui sont domestiques en liberté dans la cour c’est affolant ,
    chez les animaux y’a plus de loi quand il sont affamés.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Chili : Gabriel Boric élu nouveau président

Article suivant

Une tortue blessée observée

Free Dom