Le premier patient à qui on a greffé un rein de porc est décédé.

1 min de lecture
1

Le premier patient à avoir reçu une greffe de rein de porc génétiquement modifié est malheureusement décédé. Richard Slayman, âgé de 62 ans, avait subi cette opération révolutionnaire au Massachusetts General Hospital de Boston en mars dernier. Les chirurgiens espéraient que la greffe serait fonctionnelle pendant au moins deux ans.

L’hôpital a émis un communiqué indiquant qu’il n’y avait aucune indication que le décès de Slayman soit lié à la transplantation. Cependant, cette nouvelle soulève des questions quant à l’efficacité et à la sécurité de cette procédure médicale novatrice.

L’homme souffrait d’une maladie rénale terminale. Cette avancée était vue comme une lueur d’espoir pour les nombreux patients en attente d’une greffe d’organe à travers le monde.

La pénurie d’organes est un problème critique à l’échelle mondiale, avec plus de 1400 patients en attente d’une greffe de rein rien qu’au Massachusetts General Hospital. La greffe de rein de porc, fournie par une société de biotechnologie du Massachusetts, eGenesis, était censée offrir une solution novatrice à ce problème pressant.

Richard Slayman, qui avait déjà reçu une greffe de rein humain en 2018, avait été confronté à une défaillance rénale cinq ans plus tard, le plaçant sous dialyse. Cette tentative de greffe de rein de porc était son dernier espoir de survie.

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Victorine Félicité fête ses 100 ans au Port : Une vie de famille et de saveurs

Article suivant

Info route : un homme marche sur la 4 voies de Saint-Louis. Faites attention !

Free Dom