/

Le premier téléphérique urbain de la Réunion inauguré par la maire de St-Denis

2 min de lecture
Le premier téléphérique urbain de la Réunion « Papang », avec ses 46 cabines de dix places assises, accueille depuis mardi les voyageurs sur les 2,7 kilomètres de ligne reliant le Chaudron à Bois de nèfles. Il a été inauguré par Ericka Bareigts, la maire de Saint-Denis et Maurice Gironcel, président de la Cinor, en présence du préfet Jacques Billant et de nombreux élus.
Grâce à ce nouveau mode de transport propre et non routier, la Ville poursuit son objectif de réduire le nombres de véhicules traversant le chef-lieu et créant ainsi des alternatives au tout voiture.
Bien plus qu’un mode de transport, le Papang a été intégré dans le plan d’aménagement de la ville et est directement connecté au TCSP (Transport en Commun sur Site Propre) pour faciliter la relation entre les différents quartiers, ouvrant ainsi des nouvelles perspectives économiques.
Saint-Denis a la volonté de devenir « Ville Verte du Quart d’heure » aux confins des politiques d’hyperproximité et d’écologie dans lesquelles elle s’est engagée. Pour @Ericka Bareigts, les services fondamentaux d’un Dionysien.ne doivent être à moins de 15 minutes de son domicile.
Enfin, au niveau environnementale, ce moyen de transport permet à notre île d’économiser 100 tonnes de Co2/par an . En termes de consommation électrique, le Papang est 50 fois moins énergivores qu’une voiture.
L’intégralité de l’émission Dionycité est à retrouver sur notre chaîne YouTube : https://bit.ly/3ozTl25

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

La Région « reprend son rôle de chef de file » en matière de formation professionnelle

Article suivant

Rencontre entre le maire du Port et des lycéens de Seine-Saint-Denis : l’eau au menu !

Free Dom