//

Le professeur Xavier de Paris, directeur de la veille sanitaire de l’ARS était l’invité de Free Dom ce matin

6 min de lecture
4

Une émission spéciale a eu lieu ce mardi 2 juin 2021 sur Free Dom. De 9H à 10H, nous avons parlé de la Covid-19, de l’évolution de l’épidémie et de la vaccination avec le nouveau Directeur de la veille sanitaire à l’ARS, l’Agence Régionale de la Santé. Ce dernier a pris ses fonctions à la Réunion depuis février 2021.

Le Dr Xavier de Paris nous a fait un bilan actualisé de la vaccination sur notre île :

Qui est Xavier de Paris ?

Médecin de santé publique et professeur agrégé en épidémiologie et en santé publique, le Pr Xavier DEPARIS a pris ses fonctions de Directeur de la DVSS/SMV de l’ARS de La Réunion, succédant  au Dr François CHIEZE. Le Pr Xavier DEPARIS a  également en charge la direction de la coopération internationale et occupe la fonction de  conseiller sanitaire de zone.

Sa formation

Le Pr Xavier DEPARIS, élève de l’Ecole du service de Santé des Armées de Bordeaux, est reçu docteur en médecine en 1988 à l’Université de Bordeaux II. Il se spécialise ensuite en santé publique et médecine sociale à l’Université d’Aix Marseille (1998).

En 2000, il est diplômé de l’Institut de médecine tropicale du service de Santé des Armées.

En 2005, il est habilité à diriger des recherches en Epidémiologie et en Santé publique (Université des Antilles et de la Guyane).

En 2006, il devient professeur agrégé de l’Ecole Val-De-Grâce, en épidémiologie et en santé publique. En 2014, il est titulaire de la chaire d’épidémiologie et de prévention au sein de cette même école (poste de professeur titulaire).

Son parcours professionnel

Il commence sa carrière de médecin militaire, spécialiste de santé publique, au sein du service de Santé des Armées (SSA) :

  • en 2000, il est nommé chef de service d’information médicale à l’hôpital d’Instruction des Armées LEGOUEST à Metz

Analyse de l’activité médicale à partir des données produites par le système d’information sanitaire de l’hôpital.

  • en 2002, il devient chef de l’unité épidémiologique à l’institut Pasteur de la Guyane

Développement des recherches épidémiologiques dans le domaine des maladies transmises par les insectes (paludisme, arboviroses comme la dengue, le chikungunya).

  • de 2008 à 2013, il est chef du département d’épidémiologie et de santé publique Sud à l’Institut de Médecine Tropicale du SSA à Marseille

En charge d’une quinzaine de médecins, ingénieurs de recherche et techniciens de santé publique ; Développement d’un système de surveillance en temps réel (système ASTER) en collaboration avec l’Université

  • En 2013, il prend le poste de directeur du Centre d’Épidémiologie et de Santé Publique des Armées à Marseille pendant 3 ans

Veille sanitaire, surveillance épidémiologique, recherche clinique et épidémiologique, et mise en œuvre de stratégies de prévention dans les armées (établissement d’une cinquantaine de médecins, ingénieurs, techniciens et étudiants).

 

En 2016, il intègre le service de santé au travail de la région nantaise (23 000 entreprises adhérentes et 300 000 salariés) où il sera jusqu’en 2019 :

  • Directeur de la prévention
  • Responsable de la politique de prévention
  • Pilote du groupe de travail du programme régional de santé au travail des Pays-de-Loire sur l’exploitation des données épidémiologiques en santé au travail.

 

En 2020, il devient membre de l’initiative COVID-IA qui réunit plusieurs scientifiques et chercheurs universitaires. L’objectif est de proposer des solutions pour lutter contre l’épidémie de Covid-19 en réunissant des virologistes, des cliniciens, infectiologues et réanimateurs et des épidémiologistes.

 

Depuis le 22 février 2021, il est nommé Directeur de la Veille et Sécurité Sanitaires, Santé et Milieux de Vie, Directeur de la Coopération internationale et Conseiller sanitaire de zone au sein de l’ARS La Réunion.

 

Avec plus de 20 années d’expérience dans le monde de la recherche médicale (plus d’une centaine de publications scientifiques référencées), manager dans le monde de la santé, il possède une solide expérience notamment dans les situations de crises sanitaires (Grippe pandémique, épidémie d’Ébola).

 

4 Commentaires

  1. Il est vacciné , j’espère ! je suis fatigué de tj entendre les conseils , les histoires des savants qui ne donnent pas l’exemple !

  2. Est-ce qu’il peut dire si les Réunionnais peuvent voyager pour la métropole en étant vaccinés les deux doses (où une) sans attendre les 15 jours où 1 mois comme cela est demander.

  3. Nous avons entendu ce matin les interventions de ce Monsieur et son affirmation qu’on contaminait moins si vacciné?
    Les vaccins seraient bons pour tous: malades graves, pas malades, enceintes….
    Affirmation des consignes mais pas d’explication en ce qui les concerne
    Pourquoi , alors qu’un vacciné peut aussi être porteur du virus et contaminer, les motifs impérieux et la septaine ne le concernent pas?
    C’est laisser supposer que le seul but de tout cela serait vendre des vaccins et un quotat est même fixé.
    Les hôpitaux sont surchargés ainsi que les professionnels de santé mais maintenant, on prend sans rv, on se tient à disposition.
    Il faut remplir les quotats!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Accident sur la Route du littoral et à Saint-Paul : de gros bouchons en direction de St-Denis ce matin

Article suivant

L’UFC-Que Choisir lance une action de groupe contre la Cise Réunion, filiale de la Saur

Free Dom