Le Réunionnais Morgan Lagravière remporte la Transat Jacques Vabre en Imoca

7 min de lecture
2

Ce jeudi 25 novembre, à 9 heures 48 minutes et 10 secondes en Martinique (14 heures 48 minutes et 10 secondes, heure métropolitaine), LinkedOut a franchi la ligne d’arrivée de la 15ème édition de la Transat Jacques Vabre en première position de la catégorie Imoca. Le duo Thomas Ruyant – Morgan Lagravière aura mis 18 jours 1 heure 21 minutes et 10 secondes pour parcourir les 5 800 milles théoriques depuis Le Havre à la vitesse moyenne de 13,27 nœuds, mais il a réellement parcouru 6691,30 milles à 15,44 nœuds.

LinkedOut a été le premier Imoca à couper la ligne d’arrivée de la Transat Jacques Vabre en baie de Fort-de-France. Thomas Ruyant et Morgan Lagravière signent alors, à bord de ce foiler dernière génération, sa première victoire en course à l’issue d’un parcours superbement mené. Le duo a passé 72% de la course en tête !

Ce vendredi 26 novembre, à 6 heures 0 minute et 31 secondes en Martinique (11 heures 0 minute et 31 secondes, heure métropolitaine), Apivia a franchi la ligne d’arrivée de la 15ème édition de la Transat Jacques Vabre en deuxième position de la catégorie Imoca. Le duo Charlie Dalin – Paul Meilhat aura mis 18 jours 1 heure 21 minutes et 10 secondes pour parcourir les 5 800 milles théoriques depuis Le Havre à la vitesse moyenne de 12,68 nœuds, mais il a réellement parcouru 6642,18 milles à 14,64 nœuds. Son écart au premier, LinkedOut, est de 20 heures 12 minutes et 21 secondes.

Les premières réactions :

Thomas Ruyant « Beaucoup de bonheur partagé, nous avons pris beaucoup de plaisir sur l’eau avec Morgan. C’est une sacrée expérience sportive, ce sont des moments rares. Cette victoire s’est jouée depuis plusieurs mois, depuis plusieurs années, grâce à l’équipe géniale qui travaille sur ce projet. Il y a beaucoup de choses qui se sont faites avant le départ. Nous avons eu la chance d’avoir un bateau qui était ultra prêt, en lequel nous avions confiance, sur lequel nous avons pu tirer, que nous n’avons pas ménagé. Nous non plus d’ailleurs, même sur les derniers jours où nous avions un peu d’avance, nous n’avons pas lâché un mètre, nous avons mis de l’énergie du départ jusqu’au bout. Nous sommes bien cuits, la dernière session entre Fernando et l’arrivée a été longue. C’est la première fois que nous régatons sur une Transat et que nous restons aussi longtemps dans des endroits où il fait chaud, où c’est éprouvant de manoeuvrer. »

Morgan Lagravière « C’est un bon moment, gagner une course forcément ça fait toujours plaisir. Ce sont des moments de bonheur, il faut être capable d’en profiter, de savourer. Ce n’est pas seulement le résultat sportif, c’est aussi les valeurs et la dimension humaine. Nous avons bien l’intention de capitaliser sur tout ça et d’en profiter dans les prochains jours. Nous étions vraiment soudés, bienveillants l’un envers l’autre, avec une motivation commune, une grosse complémentarité, nous avons tout donné. Nous avons eu des super conditions en passant le Rocher du Diamant, c’était vraiment idéal, pour se faire plaisir, pour faire plaisir à ceux qui étaient là. De voir la terre, de voir les îles, de récupérer nos fruits, nos noix de coco, ça fait plaisir. »

Le résumé de la course de LinkedOut :

Thomas Ruyant et Morgan Lagravière étaient attendus sur cette Transat Jacques Vabre. Cités parmi les favoris de la course automnale de l’année, les deux marins avaient toutes les cartes en main pour atteindre leur objectif. A bord de leur plan Verdier dernière génération, les deux marins ont pris une première fois la tête de la course dans les premières minutes de la course, début d’une bataille enragée avec leurs concurrents aux bateaux et palmarès tout aussi impressionnants. Et c’est après une descente du golfe de Gascogne en formation groupée, avec un classement oscillant à chaque pointage, que la lutte à trois avec Apivia et Charal a commencé. LinkedOut ne lâcha rien et parvint à prendre, de manière durable, la tête de la flotte le 16 novembre, alors que l’équipage dépassait le Cap Vert. Ses deux concurrents sur ses talons, l’Imoca bleu et orange ne quitta plus sa première place et a même réuss à assurer une avance, parfois confortable, sur eux. Sur cette Transat, le tandem LinkedOut aura su montrer une superbe maîtrise de son foiler, fort d’un premier Vendée Globe et mis au point depuis trois années. Leur talent de régatiers couplée à une parfaite entente entre les deux skippers à bord auront permis de pousser leur Imoca à la victoire.

Les chiffres de la course de LinkedOut :

– Arrivée à 9 heures 48 minutes et 10 secondes en Martinique (14 heures 48 minutes et 10 secondes, heure métropolitaine).

– Transat Jacques Vabre bouclée en 18 jours 1 heure 21 minutes et 10 secondes.

– LinkedOut a parcouru les 5800 milles du parcours théorique à la vitesse moyenne de 13,27 nœuds.

– Thomas Ruyant et Morgan Lagravière auront en réalité parcouru sur l’eau 6691,30 milles à la vitesse moyenne réelle de 15,44 nœuds.

– Passage de Fernando de Noronha en première position, le 19 novembre à 22 heures 20 minutes UTC.

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Maxi Edmond de Rothschild vainqueur de la Transat Jacques Vabre en Ultime

Article suivant

Transat Jacques Vabre : « Notre cœur saigne pour la Martinique », selon la directrice de la course

Free Dom