Législatives 2022 : remerciements et consigne de vote après la défaite

28 min de lecture
2

Au terme du premier tour des législatives à la Réunion, au soir donc du 12 juin, il y a les qualifiés (14 en ce qui concerne notre département, soit deux finalistes par circonscription), puis il y a les vaincus. Pendant que les vainqueurs s’activent à préparer le second tour en vue de décrocher le mandat de député, les vaincus remercient leurs électeurs et, pour certains d’entre eux, il est question de consigne de vote. A la Réunion, certains élus ont réagi dès dimanche soir à l’instar de Cyrille Melchior, président du Département qui appelle à soutenir, au second tour, Audrey Fontaine « LR » dans la 2ème circonscription, Patrice Thien-Ah)Koon dans la 3ème, David Lorion « LR » dans la 4ème, Ridwane Issa dans la 5ème et Thierry Robert dans la 7ème. Joé Bédier, maire de Saint-André, appelle à voter en faveur de Jean-Hugues Ratenon dans la 5ème et Frédéric Maillot dans la 6ème. Ce sont les candidats de la Nupes. Juliana M »Doihoma, maire de Saint-Louis,  qui avait soutenu Johan Guillou, au premier tour, dans la 7ème (ce dernier a été éliminé), appelle à présent à voter en faveur de Patrice Thien-Ah-Koon dans la 3ème circonscription. Le Dr Philippe De Chazournes, candidat malheureux au premier tour dans la 6ème, appelle à voter en faveur d’Alexandre Lai-Kane-Cheong dans cette même circonscription. Nombreux sont les candidats vaincus du premier tour qui appellent leurs électeurs à se prononcer en leur âme et conscience pour le second tour.

Voici ci-dessous les remerciements des candidats qui ne seront plus dans la compétition.

Eric Leung et sa suppléante, Yolande Calichiama (dans la 6ème)

« Nous tenons, dans un premier temps, à remercier l’ensemble des électeurs de la 6è circonscription, les militants ainsi que leurs familles, pour la confiance et leur engagement sans faille à nos côtés, tout au long de cette campagne : MERCI pour cette grande aventure humaine. Dans un contexte d’urgence sociale, économique et de défiance vis-à-vis de la classe politique, sur les plans local et national, nous avons rassemblé 14,35 % (soit 3 262 voix) des suffrages et manquons de très peu la qualification pour le second tour.  Cette 3è position montre que les citoyens que nous sommes, peuvent rassembler en dehors de tout parti et travailler dans le seul intérêt de La Réunion. Nous restons mobilisés et engagés #PourNoutPéi. A très bientôt. »

Murielle Sisteron (dans la 1ère)

« Pour sa première présentation à un scrutin, la candidate des Républicains dans la 1ère circonscription Murielle SISTERON souhaite remercier ses électeurs, ses électrices ainsi que ses militants.Le résultat aura été en deçà de ses espérances, mail il était attendu au vu du contexte national dans lequel s’inscrit ces élections législatives. Pour le deuxième tour, elle invite les électeurs à porter leurs voix sur le candidat de droite et donne rendez-vous aux Dionysiens pour les prochaines échéances ».

Tous Dionysiens (dans la 1ère) : « aucune consigne de vote »

« Les élections législatives de la 1ère circonscription permettent au Parti Tous Dionysiens d’asseoir son positionnement sur Saint-Denis.  Nos candidats Farid Mangrolia et sa suppléante Priyamvada Catapoulé recueillent 5,85% des suffrages exprimés, soit 1353 voix. Malgré la forte abstention, nous sommes en nette progression montrant ainsi la volonté de changement sur le chef-lieu.  À l’issue de ce scrutin le parti Tous Dionysiens, et nos candidats ne donneront pas de consigne de vote car nous estimons que les dionysiennes et les dionysiens sont libres et capables de décider eux-mêmes de leur avenir ».

Jean-François Nativel (dans la 7ème)

« Je tenais à remercier l’ensemble des électeurs qui m’ont fait confiance pour ces législatives, ainsi que toutes les personnes présentes à mes côtés pour cette énième aventure politique.
Une élection qui s’est tenue après un mandat très contesté du président sortant : notre société s’est entre-déchirée, entre ceux qui ont basculé dans les extrêmes pour contrer par tous les moyens Emmanuel Macron, et ceux qui ont soutenu becs et ongles le président sortant pour faire barrage à Mélenchon/Le Pen.

Dans ce contexte revanchard inédit, les électeurs se sont donc davantage mobilisés derrière l’extrême-gauche et l’extrême-droite, qui réalisent de ce fait un meilleur score qu’en 2017 (respectivement 20% et 8 % en 2022, contre 11% et 4% en 2017), tandis que la candidate inconnue de Macron a réussi à atteindre 8 %.

Beaucoup de gens qui habituellement votent en ma faveur, notamment sur Saint-Paul, ont préféré soutenir pour les représentants des trois gros partis soit pour faire barrage à Macron, soit pour le soutenir. J’ai ainsi perdu 500 voix sur le littoral (par rapport à 2017), mais mon score a augmenté d’autant sur les hauts de Saint-Paul et sur les 5 autres communes, signe que j’ai réussi le pari d’élargir mon électorat au-delà de la zone littorale et par-delà l’étiquette de « Monsieur Requin ».

Par ailleurs, je fais un score plus qu’honorable de 13 % pour la moitié sud de Saint-Paul (concernée par la 7ème circonscription), devancé de très peu par la candidate de Macron (14 %), Thierry Robert (15 %) et Perceval Gaillard (24 %). Ce dernier aura bénéficié forcément du score exceptionnel de Mélenchon (40 %) à la récente présidentielle. Thierry Robert lui fait un score attendu (24%) qui, même s’il est bien moindre qu’en 2017 (34%), prouve qu’il est toujours solide et apprécié. Le 2ème tour devrait d’ailleurs pencher en sa faveur, sachant que l’électorat créole majoritaire a toujours eu du mal à voter pour un « non natif ».

La popularité de Thierry Robert associée à son statut d’ancien député-maire lui aura permis d’écraser hier toutes les étiquettes politiques, sans souffrir du contexte rageur d’après présidentielle. Là où ça va être cocasse désormais, ce sera de voir tous les bourgeois ultra macronistes qui le détestent (car aux antipodes de leurs valeurs de probité) obligés de voter pour lui, pour faire barrage à Mélenchon.

En résumé, le contexte singulier « d’après-guerre présidentielle » avait fait de cette élection un piège, et à ce titre, je peux être satisfait de mon score de 6,4% sur l’ensemble de la circonscription et encore plus sur Saint-Paul. En effet, ce résultat c’est le juste mien et celui de ma suppléante, sans recours à une photo de maman le Pen ou papa Macron/Mélenchon sur nos affiches et tracts. Sur 15 candidats seulement 6 ont dépassé les 5 %, fatidique seuil de remboursement et donc de crédibilité. Sans aucun moyen autre que mon énergie et une poignée de braves militants, nous avons pu rivaliser avec les forces en présence.
La plus cuisant échec d’ailleurs, c’est celui du candidat soutenu par toute la droite locale, qui atteint péniblement 13 % sur l’ensemble de la circonscription… et que 5 % seulement sur Saint-Paul, malgré le soutien de mon ex-binôme aux départementales 2021 ! Basé à Saint-Leu et en tandem avec le maire de cette même commune, ils ont pris ensemble une leçon de Thierry Robert (33%) qui fait près du double de leur score sur cette commune (17%), et prouve ainsi qu’il n’aura aucun mal à reprendre la mairie en 2026. Une très mauvaise affaire pour Bruno Domen, et ce n’était pourtant pas faute de l’avoir prévenu !

Au final ce candidat de la droite n’aura fait son score quasiment qu’à Saint-Louis, où il approche les 30 % grâce au soutien de la maire de cette commune, alors qu’il y est totalement inconnu. C’est dire à quel point la machine municipale est déterminante dans ces élections à faible participation.

Pour ma part, je suis heureux d’avoir contribué à la naissance du Mouvement de la Ruralité en tant que parti politique national éligible à l’aide publique, puisque nous avons dépassé le seuil des 50 candidats à plus de 1 %. Cela va nous donner les moyens de continuer notre engagement pour les agriculteurs, pour les éleveurs, pour tous ceux qui vivent à la campagne/montagne, et pour faire vivre et respecter nos traditions du bord de mer à nos plus hauts sommets ! Un engagement qui va devenir par contre très compliqué avec l’accession prochaine à l’Assemblée Nationale d’extrémistes écologiques nichés au sein du parti NUPES. Nous allons vivre des années très sombres pour nos traditions, pour l’élevage, pour la pêche, pour la chasse.

En conclusion, je n’ai pas à rougir du bilan de mes 6 candidatures en 5 années de politique : j’ai fait tout ce que je pouvais pour tenter de changer le cours des choses en restant moi-même et surtout fidèle à mes valeurs. Il n’y a plus d’élections avant 2026, et cela tombe bien car je ne pense pas que je sois encore un jour candidat en tête de liste. Je me contenterai dans le meilleur des cas d’apporter mes compétences à un projet porté par une personne compétente, honnête et soucieuse de l’intérêt général, mais pas sûr que j’arrive à trouver une telle personne dans le milieu politique d’ici-là »

Bachil Valy (dans la 3ème)

« Merci ! Merci à tous ceux qui ont cru en notre candidature et qui nous ont accordé leur confiance. Merci à vous, qui nous avez confortés dans l’idée que notre projet pour défendre nos terroirs, était un combat juste et sincère. Vous avez fait le choix de l’expérience, de la proximité et de l’action. Fidèles à nos valeurs, nous continuons le défi de porter notre ruralité entre authenticité, modernité et modèle de développement durable au service de tous les Réunionnais, des plus fragiles et de ceux qui font la richesse et la fierté des Hauts.

Je veux remercier plus particulièrement, les Entredeuxiennes et les Entredeuxiens qui, à nouveau, me renouvellent largement leur confiance et la reconnaissance du travail que nous faisons, avec les élus, pour faire de l’Entre-Deux un phare de la créolité, de l’agriculture durable et de la préservation de notre patrimoine. Je veux réaffirmer la nécessité que nous ayons des députés qui soient entendus et qui portent la voix des Réunionnais auprès du gouvernement et du Président de la République dans un dialogue constructif. C’est l’intérêt supérieur de la population qui doit primer plutôt que la posture politique et politicienne d’opposition. Je veux, à nouveau, adresser mes plus vifs remerciements et toute mon affection à ma suppléante Nadine Grondin, Vice-présidente de la Chambre d’Agriculture, que j’ai eu l’honneur d’avoir à mes côtés, sur le terrain tout au long de cette campagne. Je lui souhaite l’avenir radieux qu’elle mérite dans ses engagements et resterais à ses côtés dans ses prochains combats.

En ce qui concerne le 2ème tour sur la circonscription, les voix qui nous ont été accordées, appartiennent aux électeurs et c’est en conscience et responsabilité qu’ils feront leur choix dimanche prochain ».

Eric Magamootoo et Valérie Yen Pon (dans la 1ère)

« Nous tenons à remercier les Dionysiennes et les Dionysiens d’avoir soutenu notre projet et notre programme pour un nouveau modèle économique et social réunionnais.Nous avons tout particulièrement été touchés par l’implication des jeunes qui ont, dans le cadre de ces élections, décidé de nous rejoindre notre équipe et de s’engager pour la première fois en politique. Nous saluons leur courage et leur investissement. Par ailleurs, nous prenons acte que le grand gagnant de ce dimanche est l’abstention, puisque 7 électeurs sur dix ont choisi de ne pas s’exprimer. Nous comprenons leur colère. Elle traduit un sentiment d’abandon résultant de l’incurie des politiques en place. Néanmoins ce choix remet en cause notre démocratie puisque celui qui arrive en tête du premier tour a été élu par moins d’une personne sur dix.

Nous travaillerons activement, dès les prochains jours, pour apporter à la population ce qu’elle réclame : un changement de système via des actions concrètes pour leur quotidien. Nous voulons rassembler autour d’un projet commun. Nous nous y emploierons avec force et conviction. Nous nous appuierons sur des valeurs : la proximité, la probité, le non-cumul des mandats et le refus des extrêmes. En ce qui concerne le deuxième tour, nous avons confiance dans le choix que fera le peuple. Chacun reste libre ».

Giovanny Payet et sa suppléante Audrey Coridon (dans la 1ère)

« La voix citoyenne est ce nouveau visage dans le paysage politique que vous voyez et suivez depuis plusieurs mois déjà. Certains nous ont considérés comme un parti politique qui s’essoufflerait vite et comme des candidats de second plan. Mais La voix citoyenne a su se faire entendre par un travail de terrain, propre, honnête et sincère. Nous avons offert la parole à tou. te.s, et nous nous sommes engagé.e.s à défendre l’intérêt général contre les intérêts particuliers. Nous avons dû expliquer, dénoncer les fausses promesses et les mensonges de nombreux.ses candidat.e.s aux élections législatives :

NON, un.e député.e ne titularise pas les agents d’une mairie, du département ou de la région ; NON, un.e député.e ne fait pas une loi pour ouvrir la route du littoral ;
NON, un.e député.e n’est pas un.e opposant.e bête et méchant.e à la politique d’un gouvernement ; OUI, un.e député.e travaille avec toutes les voix ;

OUI, un.e députée consacre tout son temps à sa mission que les citoyen.ne.s lui ont con é ;

Nous avons constaté les pratiques illégales de plusieurs candidat.e.s :

NON, il est interdit de distribuer des tracts politiques dans une cour d’école aux parents et aux enfants,

NON, il est interdit et immoral de demander aux citoyen.ne.s de distribuer des tracts en échange de l’obtention d’un logement social,

OUI, chacun par son engagement, ses actions quotidiennes, ses différentes activités a une place, une responsabilité et une voix dans le projet de la société réunionnaise ;

OUI, chacun doit s’émanciper de ceux et celles qui l’aliène ;

ENSEMBLE, nous continuerons à nous mobiliser pour que les citoyen.ne.s s’expriment avec clairvoyance et force dans les prochaines échéances électorales. Nous combattrons avec vigueur l’abstention car le vote est un droit incessible et le fruit de luttes centenaires.

ENSEMBLE, nous construirons le prochain contrat social et écologique réunionnais, qui apportera des réponses précises aux enjeux démographiques, sociaux, environnementaux et économiques que vont connaître Saint-Denis et La Réunion dans les 50 prochaines années. Ce contrat social et écologique sera l’expression de toutes nos voix.

Nous tenons sincèrement à remercier tou.te.s les citoyen.ne.s qui nous ont offert leur confiance. Nous appelons chacun des citoyen.ne.s à aller voter pour leurs convictions. Mais nous n’appelons à voter pour aucun candidat car ils ne répondent pas aux valeurs de La voix citoyenne. Chaque citoyen est libre de son choix, de son vote.

Comme nous l’avons dit et écrit dans l’entre deux tours des présidentielles, l’heure n’est pas à donner des consignes de vote comme cela se faisait il y a vingt ans, et puis… comme i dit en créole “Cochon ou boeuf y commande pas la corde” ! Il.elle.s sont libres de leurs opinions et de leurs engagements. Nous ne sommes pas propriétaires de la voix des citoyen.ne.s !

Demain, nous travaillerons, avec acharnement, avec toutes les forces vives de La Réunion, ainsi que l’ensemble des femmes et hommes élu.e.s de notre territoire, pour que ce contrat soit mis en œuvre et respecté par chacun d’entre nous ».

Philippe De Chazournes (dans la 6ème)

« CE DIMANCHE 19 JUIN, A LA REUNION ET PARTOUT  EN FRANCE, VOTEZ POUR UN CANDIDAT QUI DEMANDERA LA RÉINTÉGRATION IMMÉDIATE ET SANS CONDITION DE TOUS LES SOIGNANTS EXCLUS ++ »   

Le Parti de Gauche à La Réunion

Les résultats du premier tour de ces législatives confirment qu’un autre monde est possible !  Quatre députés NUPES sont élus au premier tour, et 406 sont qualifiés pour le second dont six sur sept à La Réunion, ce malgré l’abstention latente et galopante qui a encore marqué ce scrutin du premier tour de ces législatives ; Abstention confortée par la multiplicité des candidatures, pas rassembleuses ou peu acceptées, correspondant plus à une vision hégémonique ou alimentaire des partis locaux qu’à un engagement programmatique

Au deuxième tour les électeurs sauront que dans six des sept circonscriptions il ne leur reste que le choix de Macron ou celui d’une majorité d’opposition qui mènera Jean Luc Mélenchon, premier ministre à conduire un gouvernement de rupture au libéralisme, pour la retraite à 60 ans, l’augmentation du smic et des minimas sociaux, le blocage des prix, la bifurcation écologique, la sixième République ….

Ils n’oublieront pas les lois liberticides, écocides, anti sociales et antidémocratiques du précédent quinquennat ;   Dans cette campagne, où notre adversaire était avant tout la résignation, place à l’espoir par l’élection de députés qui porteront le programme de la NUPES et du livret outremer de l’AEC. L’espoir d’une majorité progressiste à l’Assemblée nationale et d’un gouvernement mené par Jean-Luc Mélenchon, au service du Peuple et non de l’intérêt des puissants.  Nous faisons confiance aux Réunionnais pour le 19 juin choisir un futur débarrassé des dominations sociales, culturelles ou de genre, un futur en harmonie avec la nature ».

Daniel Alamélou et Yolande Pausé (dans la 6ème)

Ils n’étaient pas candidats aux législatives. Ils sont conseillers municipaux. Voici leur communiqué pour le second tour : « dans le cadre du 2ème tour des élections législatives dans la 6ème circonscription, Yolande PAUSE et moi-même apportons notre soutien à la liste de Frédéric MAILLOT et Leïla LANGENIER. En effet nous pensons que leur programme (sur les thèmes du logement, de l’emploi, du social et de la transition écologique et de l’agriculture…) correspond aux attentes de la population. De plus Frédéric Maillot pourra mieux défendre les intérêts de la population au sein d’un groupe de parlementaires structuré et renforcé. Nous appelons donc les électrices et électeurs de Sainte-Suzanne ainsi que celles et ceux de la 6ème circonscription à venir voter massivement le dimanche 19 juin prochain pour la liste de Frédéric MAILLOT et Leïla LANGENIER ».

 

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

2 Commentaires

  1. moi qui croyais que voter était un geste personnel eh non d’après certains candidats il faut suivre les consignes de vote édictées par eux qui ont la science infuse a part qu’ils nous prennent vraiment pour des ânes !!!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Législatives 2022 : résultats définitifs dans chaque commune

Article suivant

14 candidats en lice pour les Législatives : notre carte interactive des résultats et analyse du scrutin by Yves Mont Rouge

Free Dom