Législatives anticipées : « manger cochon » et « bèsement » dans la case

13 min de lecture
45

Rivalités, reniements, contradictions, trahisons rythment aussi, tant sur le plan national que local, ces élections législatives anticipées du 30 juin et du 7 juillet prochains, avec une municipalisation à souhait de ce scrutin dans nombre de circonscriptions.

Des législatives qui, à la Réunion, se transforment clairement en un rapport de force politique entre les deux cheftaines de la gauche locale, à savoir Huguette Bello du Front populaire réunionnais et Ericka Bareigts de la plateforme réunionnaise, sur fond des régionales de… 2028. Hé oui, déjà !

Un scrutin où la droite locale est quasi silencieuse pour ne pas dire inexistente ; La majorité présidentielle est absente hormis la candidature de Nadia Ramassamy (ex LR) dans la 6ème circonscription. Le Rassemblement National, bien que victorieux lors des élections nationales, va essayer de sauver les meubles, sans trop se faire d’illusions car les échéances locales n’ont jamais réussi aux frontistes, en dépit d’une amélioration de leurs scores lors des législatives de 2022 grâce à la dynamique Bardella/Le Pen.

Je vous le disais, des élections qui déstabilisent tous les partis politiques. Il est amusant (ou triste, c’est selon) de constater que les partis politiques nationaux se crêpent déjà le chignon pour se disputer le poste de Premier ministre alors que les élections n’ont pas encore eu lieu. « Bèsement » au sein du Front populaire où Jean-Luc Mélenchon ne serait pas considéré comme le mieux à même, notamment par le PS, à diriger un gouvernement.

Rétro pédalage du côté de RN où Bardella qui commence à « moudre poivre », prévient qu’il il n’accepterait pas le poste de Premier ministre si le Rassemblement National n’obtenait pas la majorité absolue. Cela ressemble également à un gros chantage pour pouvoir se débiner, après les élections.

Il est plus facile pour un politique de faire du bruit dans l’opposition que de piloter réellement un pays. Je ne suis pas spécialement fan de Gabriel Attal, mais j’ai bien aimé son gros « foutan » (ironie) à l’égard du sous-chef du RN. « Si vous n’avez besoin de rien, appelez Jordan Bardella », s’est moqué l’actuel Premier ministre pour faire comprendre que le lieutenant de Marine Le Pen i commence gagne « capa cap ». Et qu’il vient de comprendre le piège qui, d’ici à la présidentielle de 2027, pourrait se refermer sur le RN en cas de majorité relative et surtout de cohabitation, après ces législatives anticipées. Courage, fuyons pour le RN !

« Si domoune vilains nana encore, domoune couillon na pu bonpé ! »

« Bèsement » chez Reconquête ! où le Canard Enchaîné nous apprend que Marion Marechal a vidé les caisses du parti d’Eric Zemmour, avant de rejoindre le parti fondé par son grand-père Jean-Marie Le Pen et géré par sa tatie Marine. A propos de Reconquête !, suis tombé sur un bout de débat politique (débat étant un bien grand mot) sur Réunion La 1ère. J’ai entendu quelques propos xénophobes prononcés par la représentante de Reconquête ! dans la 6ème circonscription. Oh mon Dieu, pardonne-la, elle ne sait pas ce qu’elle dit. En tout cas, « i fé honte la race », comme on dit en créole. « Bèsement » aussi au RN local entre Joseph Rivière et Didier Hoarau dans la 3ème circonscription. Ce dernier, qui a été viré, a créé le « RN » (Rassemblons Nous et a choisi une suppléante qui a quasiment la même couleur de cheveux que ceux de Marine Le Pen.

« Bèsement » à la Réunion au sein de la gauche locale avec le Front populaire réunionnais de Bello d’un côté et la Plateforme réunionnaise de Bareigts de l’autre. C’est Maurice Gironcel qui, lors d’un meeting de la plateforme réunionnaise, ce mercredi soir, au restaurant « Le Beauvallon » racontait qu’il était en train de « tracter » (distribuer des tracts) au marché forain de Sainte-Suzanne, mardi dernier.

Il était accompagné de Florence Chane-Tune, suppléante d’Alexandre Laï-Kane-Chéong (candidat du Parti Croire et Oser, soutenu par la plateforme réunionnaise dans la 6ème circonscription). Maurice Gironcel précise avoir rencontré le candidat du Front populaire réunionnais et député sortant, Frédéric Maillot et sa suppléante, une demoiselle Langenier. Le maire de Sainte-Suzanne a dit bonjour à Maillot et a fait la bise à la suppléante.

« Il y a une dame qui les accompagnait et lorsqu’elle m’a vu, elle m’a tourné le dos et est partie sans même dire bonjour ». Il ajoute : « je suis pourtant plus âgé qu’elle ». Autrement dit, de par l’âge, elle lui devait du respect. La dame en question, qui « tractait » avec Frédéric Maillot, était Huguette Bello. Les petites piques assassines ne manquent pas durant cette campagne électorale entre les deux gauches : « la vraie » et la pas vraie.

Formés pour vendre du shampoing à des chauves

A ce même meeting de mercredi soir, Maurice Gironcel a déclaré : « la vraie gauche, c’est nous ; Celle qui ne cherche pas à tout prix l’hégémonie politique, celle qui accepte le partage du pouvoir et celle qui n’impose pas ». Ericka Bareigts en a remis une couche ce jeudi lors d’une conférence de presse, aux côtés d’Alexandre Laï-Kane-Chéong : « au sein de la plateforme, le respect n’est pas un vain mot. On additionne, on ne soustrait pas. On s’additionne mais chacun est libre de garder son identité politique ». Ça ne plaisante pas à gauche ! D’ici à 2028, ça risque d’être rock n’roll à la Région, au sein de la majorité. Le cabinet va avoir du pain sur la planche. Nul doute qu’il sera contraint de faire des yeux doux aux conseillers régionaux Johnny Payet (patron local du Rassemblement National, celui qui ne fête pas le 20 décembre et déclare que l’esclavage est fini) et à Richard Nirlo, également maire de Sainte-Marie, pour faire passer certains dossiers, comme ce fut le cas pour l’avenant relatif à la NRL (Nouvelle Route du Littoral).

« Bèsement » à droite, au centre, à l’instar des trois maires du Sud, Juliana M’Doihoma (Saint-Louis), Mathieu Hoarau (Etang-Salé) et Bruno Domen (Saint-Leu), qui ont préféré prendre les devants en tenant une conférence de presse, dimanche dernier, pour dire : « ni candidats, ni consignes ». En clair, ils ne vont pas se mouiller. « Ces élections sont une belle occasion de balayer définitivement de notre carte électorale les comportements déviants et calculateurs de politiciens d’antan, ceux-là même qui nourrissent la défiance des citoyens et les poussent dans les bras des extrêmes. Non à ceux qui courent plusieurs lièvres à la fois et confondent législatives et municipales ! Non à ceux qui sont condamnés ! Non aux recyclages mal déguisés ! », déclarent-ils, ne souhaitant pas prendre de risques en vue des municipales de 2026. Toutefois, ils pourraient être appelés à donner un coup de main en « misouk » mais pas en public.

Reniements, contradictions, trahisons… les exemples ne manquent pas à l’occasion de ces élections, mais je ne vais pas m’étaler sur le sujet pour ne blesser personne en pleine campagne électorale où ils disputent le bout de gras. Vous les électeurs, électrices, vous êtes assez grands.es et matures pour trier l’ivraie du bon grain dans ce qui ressemble malheureusement à un « manger cochon » et qui explique sûrement les taux d’abstention qui vont crescendo au fil des scrutins.

Il y a des jeunes, instruits, diplômés, qui arrivent aujourd’hui à jongler avec les mots pour essayer de faire passer la pilule. Des spécialistes de la sémantique. Et puis, il y a les vieux briscards de la politique qui, au fil des années, des décennies ont été formés, pour vendre du shampoing à des chauves. Je ne vous en dirai pas plus. Sauf que, «si domoune vilains nana encore, domoune couillon na pu bon bé » !

Ces élections permettent aussi à certains partis, certains candidats de « ressusciter » les disparus du radar politique. Dans la 7ème circonscription, Thierry Robert a retrouvé Joseph Sinimalé (l’ancien maire) de Saint-Paul, encore bien gaillard. Il a même « crasé » un maloya.

Joseph Sinimalé, sorti de sa retraite politique par Thierry Robert.

Dans la 1ère circonscription, la droite gaulliste a retrouvé René-Paul Victoria, ancien maire de Saint-Denis (2001-2008) et député de la 1ère circonscription (2002-2012).

« Les gens sont perdus », a dit une élue lors d’une conférence de presse. Sûrement ! Surtout quand ils voient ces gauches qui s’étripent alors qu’elles s’embrassaient sur la bouche il n’y a pas si longtemps. Ils sont « perdus » quand ils entendent Maurice Gironcel « louanger » Alexandre Laï-Kane-Chéong, qui lui a sans doute promis de ne plus se présenter aux municipales de 2026 à Sainte-Suzanne.

Alexandre Laï-Kane-Chéong et Maurice Gironcel.

« Perdus » quand ils entendent Alek appeler Gironcel « Maurice » au nom de la « co-construction », comme dirait sa suppléante, l’avocate Florence Chane-Tune. « Perdus », quand ils voient que Bello, Lebreton réclamer l’union de la gauche tout en oubliant d’assister à une réunion capitale pour sceller ladite union. « Perdus » quand ils voient Michel Vergoz tirer à boulets rouges sur la droite Macron-compatible, en parlant « d’accord partiel en misouk entre Bareigt et Fontaine », notamment dans la 4ème circonscription, en reprenant à son compte un argument mis en exergue par Patrick Lebreton (Progrès) après les sénatoriales de septembre 2023. Rappelons que la plateforme réunionnaise n’a opposé aucun candidat face à Emeline K’Bidy dans cette 4ème circonscription. Un détail qui a dû échapper au Macroniste Vergoz.

Ces élus qui changent de partis politiques et d’avis comme on change de culottes

« Perdus » quand ils voient qu’Olivier Hoarau, maire du Port, vote avec La France Insoumise et Huguette Bello aux dernières européennes, puis avec la plateforme réunionnaise de Bareigts aux législatives. « Perdus » lorsqu’ils voient Stéphane Fouassin, sénateur (Renaissance/Majorité présidentielle) appeler à voter pour le candidat Mario Lechat dans la 6ème circonscription alors que Nadia Ramassamy, après avoir sollicité directement Emmanuel Macron, a obtenu l’investiture Renaissance dans cette même circonscription. Cela dit, elle est courageuse l’ancienne députée « Les Républicains » d’aller au front en cette période de tempête contre la Macronie.

« Perdus » lorsqu’ils voient Sharif Bémat, dans la 4ème circonscription soutenir Imrhane Moullan « pour battre la députée sortante de la Nupes », à savoir Emeline K’Bidy, l’élue p de Lebreton. Lequel Lebreton, en tant que maire de Saint-Joseph, est aussi l’employeur d’Imrhane Moullan qui, dans un long communiqué, envoyé à Free Dom, a revendiqué la « neutralité politique ».

Imrhane Moullan et Sharif Bémat

Lui qui a fait campagne pour le candidat « LR » François-Xavier Bellamy lors des européennes aux côtés de Nathalie Bassire, la députée sortante (LIOT) de la 3è circonscription, qui a choisi Ibrahim Moullan (frère d’Imrhane) comme suppléant. Pour la petite histoire, il faut savoir que Sharif Bémat, bon garçon au demeurant, ne jurait que par Macron depuis ses débuts en politique mais qu’il n’a jamais pu obtenir l’investiture de la majorité présidentielle aussi bien lorsqu’il s’était présenté aux législatives de 2022 dans la 4ème circonscription que pour ces législatives anticipées pour lesquelles il a de nouveau sollicité Renaissance. En vain ! D’où sa colère qui fait qu’il s’est précipité vers Moullan, l’adversaire de Michel Fontaine, le maire de Saint-Pierre. Je rappelle que les électeurs de Bémat tiennent à peine dans une cabine téléphonique.

Les électeurs doivent être également « perdus » lorsqu’ils voient Line Baillif, 2ème adjointe au maire des Avirons, Eric Ferrère, suppléer Cyrille Hamilcaro. «C’est avec beaucoup d’honneur et en grande humilité que j’ai accepté d’être la binôme de Cyrille Hamilcaro ; Un homme qui n’a jamais dévié de ses convictions et de son idéologie. Engagée depuis 1995 en politique, je ne peux rester sourde et aveugle devant un électorat déboussolé », écrit-elle. « Électorat déboussolé ».  MDR !

Line Baillif et Cyrille Hamilcaro

Line Baillif a été aussi 2ème adjointe de Michel Dennemont et 1ère adjointe de René Mondon, des anciens maires des Avirons. L’actuel maire, Eric Ferrere, a dû se fendre d’un communiqué pour préciser que sa majorité municipale ne suivrait pas Line Baillif. Ferrère a annoncé qu’il donnera sa consigne de vote plus tard. Avant le 30 juin ? Il est surtout connu pour être proche de Thierry Robert.

« Perdus » quand ils voient Julie Aroubani, conseillère départementale, binôme de René Sotaca (poulain de Maurice Gironcel), soutenir Frédéric Maillot. Sotaca qui n’était pas présent ce jeudi matin à la conférence de presse de la plateforme réunionnaise avec le maire de Sainte-Suzanne pour « supporter » (comme en football) le candidat Alek, alors que sa binôme Aroubani était présente, avant-hier, mercredi, à la conférence de presse d’Olivier Dugain, ex-Croire et Oser, qui ne peut plus « sentir » aujourd’hui son ancien mentor Alek et qui va faire campagne pour le député sortant Frédéric Maillot, candidat d’Huguette Bello, contre celui de Maurice Gironcel. Maurice Gironcel est en pétard. A leur décharge, je pense que le conseiller départemental communiste René Sotaca et sa binôme Julie Aroubani sont tout aussi perdus que les électeurs et électrices de la 6ème circonscription.

« Perdus » aussi quand ils voient certains de ces élus passer de l’UDF à l’UMP, puis de l’UMP à « LR » et ensuite de « LR » au RN, comme si de rien n’était. Ils changent de partis politiques comme on change de culottes, au gré des échéances électorales et des opportunités. « Perdus » lorsqu’ils voient aujourd’hui Emmanuel Séraphin, maire PLR de Saint-Paul main dans la main avec Perceval Gaillard, le député sortant LFI de la 7ème circonscription alors que ce dernier a claqué, il n’y a pas si longtemps, la porte du conseil municipal au nez du maire… Je ne pourrai pas recenser la liste de toutes les « perditions » tant la liste est longue.

Je fais confiance également à votre maturité politique pour savoir si les candidats.es disent vrai concernant le pouvoir d’achat, le logement, l’emploi, la problématique de l’eau, la gestion des déchets, la mobilité… bref tous ces thèmes qui reviennent à chaque campagne électorale. Et tous ces candidats qui promettent de faire des miracles en étant convaincus que cette fois sera la bonne.

Karma : qui sème le vent, récolte la tempête !

Moi, ce que je constate, à mon humble niveau, c’est qu’après 39 ans de journalisme (trois mois passés au Quotidien de la Réunion fin 1984/début 1985, titularisé au Journal de l’île de la Réunion/JIR le 1er mars 1985), dont un peu plus d’une vingtaine d’années en tant qu’observateur de la vie politique, c’est que nos élus locaux, quel que soit leur bord politique, leur âge (jeune ou moins jeune), font certes beaucoup d’efforts. On ne peut pas dire qu’ils chôment notamment à l’échelle de leur commune voire même dans leur canton mais, pour autant, ils n’ont toujours pas su arrêter l’effrayant mécanisme qui contribue à la cherté de la vie, n’ont toujours pas pu stopper la montée du chômage (plus de 100 000), n’ont pas pu remédier aux besoins de logements (40 000 dossiers toujours en attente), n’ont pas pu régler le problèmes des embouteillages (qui ne cessent de grossir)… dans une île où 38% de la population vit sous le seuil de la pauvreté. Bon vote à vous. Votez en votre âme et conscience ! En début de semaine prochaine, je vous ferai part de mon analyse des législatives, circonscription par circonscription.

Un petit mot quand même pour finir sur le JIR, ce journal qui m’a professionnellement vu grandir et à qui j’ai également beaucoup donné. Il va sans dire que je suis pour le pluralisme et pour la liberté de la presse. Par solidarité aux journalistes du JIR, mes confrères, je souhaite de tout cœur qu’une solution puisse être trouvée le plus rapidement possible pour sauver ce journal. Mais cela dit, je me garderai de m’immiscer dans les affaires financières de la boîte et des relations entre Tillier Jacques (le Pdg du journal) et Chane-Pane Raphaël (l’imprimeur).

Selon un proverbe africain, il est dit que « quand deux éléphants se battent, c’est l’herbe qui souffre ». Le petit colon que je suis n’a pas son mot à dire concernant ces histoires de gros sous (450 000 € de dettes, déposit de 150 000 € etc…). En revanche, j’ai failli m’étouffer dans mon café en lisant la Une du JIR virtuel de ce jeudi matin, la petite phrase de Tillier : « je ne négocie pas avec un fusil sur la tempe ». Un seul mot, un seul et unique, m’est venu à l’esprit : karma. Je serai même tenté de l’écrire avec un grand K. Qui sème le vent, récolte la tempête. La roue tourne. Et ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas qu’ils te fassent un jour… Je n’en dirai pas plus !

Y.M.

([email protected])

 

 

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

45 Commentaires

  1. Vous le dites mon cher Yves
    Ils changent d’avis comme de culottes
    Alexandre et Maurice étaient les pires ennemis
    Aujourd’hui c’est des potes de toujours pour la politique
    Au final qui vônt payer NOUS la population le peuple

  2. Monsieur Alexandre quand vous vous vantez d’avoir fait la sorbonne ecole prestigieuse, ben vous allez tout seul au combat .

    Un truc bizarre 2 intello ensemble sa binôme et lui
    A nous ban ti MOUN nout canard le noir
    Sa y sa pas bataille pou nous

  3. 4 ans que vous êtes elu vous et votre équipe
    Ben pourquoi on vous a jamais vu sur le terrain
    Période d’inondations
    Période de souffrance
    Pourquoi nous la population de Ste Suzanne on a jamais rien eu de vous…
    Cinor nos routes sont à abimer pourquoi vous avez pas essayé de monter un dossier pour aider les quartiers
    A vrai dire c’est beaucoup de blabla

  4. Nous sommes vraiment perdus de l’alliance que Alexandre a fait sans concerter la population
    C’est bien dommage
    Il nous a vendu du rêve
    Un dossier énorme « l’enfouissement de bel air »
    Ou nos familles ont des cancers, nos enfants asthmatiques.
    Il a promis de nous aider !

    • Un mangé cochon qu’il tente de travestir mais c’est pa avec des mots qu’il y arrivera. En temps de guerre il aurait vendu son beurre aux allemands. Un gars capable finir chez Macron parceque “ c’est bien pour les réunionnais mais ils ne sont pas encore au courant” . On devrait interdire aux gens de faire de la politique pour bouffer … y’a le RSA pour ca

  5. Montrouge, il y a aussi les Macronistes déguisés en mouton! Ils sont de droite, de gauche ou du centre mais ils roulent pour leur mentor Macron! Quand ils sont élus, ils siègent où ils veulent, comme Fouassin qui est auprès de Macron, au Sénat! Nous sommes manipulés pour élire démocratiquement mais après, i roule à nou cari sous de riz!
    Il faut choisir des candidats dont on est sûr qu’ils ne trahiront pas les Réunionnais après le vote! Les partisans de Bello et les partisans du RN ne rejoindront jamais la majorité présidentielle. Pour tous les autres, on sait qu’ils finiront par voter contre le peuple, tôt ou tard!
    Selly, Bareigts, Hoareau Olivier, Vergoz, Atchapa, Melchior, Gironcel, Nirlo, Dindar sont de vrais macronistes!
    Nous sommes à l’aube d’une guerre mondiale et les enjeux ne sont pas seulement nationaux!

  6. Comment un maire qui avait de l’avenir comme Olivier Hoareau, bon marmaille devant l’éternel, est allé se fourrer avec ces vauriens? Mettre Selly à côté de soi, rouler pour Erica la maloki … Tu étais destiné à mieux Olivier. Beaucoup mieux ! Vaut mieux retourné chez matante !

  7. Pendant ce temps-là…telle une famille tangue, la droite la parti dort un coup pour mieux se reproduire entre bourgeois. Ou revoit à zot dans 5 ans quand n’aura pu l’arzent, avec 3 marmailles en plus, deux divorces et 4 pensions alimentaires pour payer !

    • Comme le PCR, la droite ne se reproduit qu’en famille… ou avec un PCR qui tombe un ti famille à zot aussi…dans les soirs de grands froids y rôde pu trop trop la droite/ la gauche zot, y rôde les convictions.

  8. envier pas zot en politique: le peu i divorce, nena 3-4 zenfants dehors, marmailles lé abandonner livrer à zot même, parfois presque illettré, i traîne chemin, i gaigne pas écrit, zot lé malade car a force baise l’argent lo pep i sacouille zot SANTÉ ( chose qu’ils ne peuvent ACHETER). zot vie lé minable entre maitresses, bonhommes, vie dehors, 5 téléphones pour fionne zot madame, le peu de femmes i restent la case lé cocue, i change de bord, i travestie à zot, i jouer dans le sort, la liste lé longue mais sachez qu’ils VIVENT MAL ces politiciens la. ils recherchent juste le pouvoir et être au devant de la scène, c’est tout, le reste ils sont comme vous et moi ne vous inquiétez pas.

    • DROITE / PCR/ PS = 100 % marmailles dehors lé directeurs cabinet, élus, candidats … Quand y gagne pas veille le marmaille la case, y mette dans le parti politique pou fait papa avec. Calcule nous comprend pas zafer zot y essaye cachiet. Cafrine la peau lé clair … Y ressemble kissa ?

  9. ALEK qui MOUKATAIT les jeunes des partis politiques traditionnels LOL CHANE TUNE qui moukataient les candidats de FONTAINE qui soient disant n’avaient aucune conviction. OUSSA OU LA FINI ARRIVE ? MDR Regarde oussa ZOT LA FINI ARRIVE … lécheurs de cul, mangeur de vomi, contestataires LA MOUKATE

  10. K’ do à Yves Montrouge

    « je ne négocie pas avec un fusil sur la tempe »

    Aucun humain n’accepte ce fait.

    Tillier arrête ton char, tu n’es plus en 1979 où Jacques Mesrine t’a troué ?

    Prends de la hauteur et pense aux salariés et leur famille, surtout ne vient pas faire ton cinéma RITZ, avec ton édito à 2 balles ???

    Marie antoinette huguette B. est une amatrice en politique.

    Faut savoir mettre son égo de côté ou alors met la clé et casse toi …

  11. Docteur NADIA, je vous souhaite de belles choses, les plus belles choses universelles, en ce vendredi, ma voix s’ élève pour vous, que vous faites une brillante campagne , assure aux autres que vous au niveau. accroche, et battez-vous. bonne chance

  12. Florent, beaucoup ne pense pas aux autres. tel que la vente Score par les Antillais, Un certain Élus étaient contre l’ achat d’ score par les Antillais, au risque péril de voire des travailleurs, des petites caissières tombés aux chômages, pour dire que Macron l’ est pas bon .c’est une technique. Courage à où.

  13. Monsieur MONTROUGE,soyons réalistes : il serait totalement inconscient pour BARDELLA de devenir 1er ministre sans majorité absolue. Qui ferait celà? La macronie,avec un psychopathe incompétent et méprisant à sa tête. Et vous voyez le résultat. Dénoncez celà d’abord et nous discuterons ensuite du bien-fondé de tel ou tel argument.

  14. Bien difficile pour la band a selly dans la 5ème .
    On est bien arroser avec la pluie mais la ont est arroser de mensonges et des dénigrement a tout va selly traite ces rivaux comme des bêtes .
    Menteurs , incapable , ingérence. Et autres
    Je trouve petits ces propos .hier soir fête de la musique devant la place du marché couverts un des ces élus a pris le micro sur le podium pour donner des consignes de votes chose déloyale .pour revenir son directeur de campagne de ce jours est sont petit frère qui lui même avait annoncé avec ces amis qu’il se présentera en 2026 . Les personnes lui dit de rien comprendre sont ralliement a celui qui ta évincé il répond qu’il a dit je viens pour les municipales et non les législatives et c’est toujours ma devise. sa c’est un manger cochons .
    Dans tout cela ou est passé sont 1ère adjoint déjà ranger dans les oubliettes
    Lui aussi ce prépare pour 2026

    • S’ils ont utilisé une fête de la mairie (payée par la Commune) pour la campagne politique des législatives, il faut transmettre la vidéo de cet élu, au Procureur! C’est de l’abus de biens sociaux et détournement de fonds publics! les comptes de campagne devront prendre cela en considération! Si vous n’avez pas de vidéo, juste une déclaration sur l’honneur, avec ce que vous avez entendu!

  15. La France est un pays en crise sans discontinuité! La France est un pays où règne un coup d’État permanent. La France est un pays où la démocratie est tout le temps confisquée. La France est un pays où le corporatisme et les intérêts de riches familles dominent tout. La nation française est tout le temps fragmentée. La France est un pays ingouvernable en raison où plutôt à cause de sa Constitution d’octobre 1958. En 1789, elle a accouché du triomphe de la bourgeoisie et le retour (Restauration avec le Comte de Provence/L’ouïe XVIII) de la monarchie, certes constitutionnelle juste après, et NB aura rétabli l’esclavage…
    Dans tout ça, La Réunion est un cas!!!

    • Si les gendaremes sont témoin des consignes de vote données par les élus de la mairie, pendnat une fête municipale en faveur d’un candidat aux législatives, c’est encore mieux! Ils sont obligés de dénoncer au Procureur ou à l’OPJ! C’est totalement interdit! Usage des moyens financiers municipaux à des fins politiques! Il y a rupture d’égalité avec les autres candidats!
      Juste pour information, la fête de la musique est organisée par l’adjointe de la Culture, à la mairie! Donc elle est candidate aux législatives et utilise les moyens municipaux! Il faudra que ce soit déclaré dans ses comptes de campagne!

  16. Personne comprends plus rien dans ce Kalou Badia. Y’a même plus de partie politique. Tout le monde fait des coalitions pour faire barage au RN
    Même les pires ennemis deviennent les meilleurs amis du monde. Un vrai surdosage de n’importe quoi qui exaspère tout le monde. Comment voulez vous être encore crédibles aux yeux des électeurs.Vous êtes tous entrain de vous chamailler pour avoir le plus joli morceau du cochon. Sans tenir compte des inquiétudes de la population, de leurs soucis quotidiens, des prix qui ne cessent d’augmenter, des heures d’embouteillage que bcq se coltine matin et soir, du manque de logements pour les foyers modestes, du manque de médecins sur tout le territoire français , du manque de places dans les structures pour hébergements de personnes âgées et handicapées. La France va très mal. Avec Alexandre L’ai Kan, cet arriviste aux dents longues, moi je ne voterai surtout pas pour lui. Entre L’ai Kan et Gironde, c’est Je t’aime moi non plus
    Aujourd’hui, ils se tiennent la main pour faire contrer le RN. Y’a pas plus révolutionnaire que lui. Je préfère encore Maillot car il est plus censé. Aujourd’hui, tous les anciens ont briffer leurs poulains pour faire gagner leurs parties. Mais moi j’ai vraiment besoin d’un bol d’air frais… Je voterais pour ceux qui n’ont jamais gagné. Non pas pour leurs faux programmes qui font miroiter des abrucies mais surtout pour changer de tête. Tout le temps carry canard, faut change un coup faut prendre une tite pintade. On peut pas tjrs prendre les mêmes qui ne se bougent pas le popotin. Faut changer, rien que pour essayer. Si c’est pas bon, dans 5 ans on change….

  17. Pou les législatives là marché de Rungis y vient pas à côté. Cmt qu’ils défoncent ta race pou vendre zot bazar ! Ah té srx ! Na vendeur que lé en connivence entre zot y bifurque y traverse et un coup su la droite et un coup à gauche zamais eu autant slalom. Un peu cab bite dan rosse ramasse un sapin dan guéle si la pas reste à terre c’est la course pou cet va vende lo mieux. Dan tout ça à nous ? Cet la sienne pli gros pli zoli pli rouse y fait bavé mé com dit boug là « na domoun vilain mé pi couillon » va guette lo vendeur : « toué un chargère d’l’eau ». N’aura va cour dessi même. « Na d’moun vilain et couillon ». Fait barrage par ci par là qd domoun la fine mette zot idée dan zot tête la pas mette ailleurs. D’autre viendront pou la gueule du vendeur (na dei zoli ti zeine coq) na war qui ça zergo pli grand mais en attendant tapaze la pou fait…

  18. Plus rien n’est bon dans cette politique. c est juste pour avoir un salaire et voyage un petit peu ! du copinage après .. Et Ce tout.. Quand on voit qu’il mêle la religion bon dieu la dedans ! ou peu poser à ou des questions..

  19. « 1 million déjà de procurations pour aller voter…. Ce chiffre ne cesse de monter. Il n’y a que moi qui trouve cela très étrange ? »

    les forces progressistes préparent la plus grande fraude électorales jamais vue en France…..

    déja que la Macronie a modifié les règles concernant les contrôles des votes

    la FRAUDE sera massive pour faire barrage au RN

  20. Si le Nouveau Front Populaire arrive au pouvoir :
    – D’abord, ils viendront chercher les Juifs, et je ne dirai rien, car je ne suis pas Juif.
    – Ensuite, ils viendront chercher les Chrétiens, et je ne dirai rien, car je ne suis pas Chrétien.
    – Puis, ils viendront chercher les philosophes, et je ne dirai rien, car je ne suis pas philosophe.
    – Enfin, ils viendront me chercher, et il ne restera plus personne pour protester.

    (adapté du célèbre poème de Niemöller)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Législatives : recherche candidats Macronistes désespérément !

Article suivant

Législatives 2024 : quel avenir politique pour la France ?

Free Dom