/

Législatives : Karine Infante et Willy Incana se présentent dans la 2ème circonscription

10 min de lecture

Karine Infante a présenté, hier samedi 14 mai, sa candidature aux prochaines élections législatives dans la 2ème circonscription de La Réunion. Avec son suppléant Willy Incana, elle est implantée de La Possession à Saint-Paul dans son action militante, bénévole et ses multiples activités professionnelles. Cette équipe, sur le terrain depuis toujours, a été encouragée par plus de 19 % obtenus lors des dernières élections départementales et surtout par l’analyse du vote à la présidentielle.

« Les Réunionnaises et les Réunionnais ne veulent plus faire de vote sanction. Ils veulent voter par conviction. Pour l’instant, les candidatures déclarées s’inscrivent dans la continuité du système politique. Nous le voyons. La logique de partis politiques, les consignes, les alliances… sont à la une de l’actualité. Quelles sont les revendications de ces candidatures ? Nous voulons défendre les réunionnais et La Réunion », a déclaré Karine Infante.

Candidate sans étiquette et sans parti, Karine Infante axe son programme autour de la participation des électeurs. « Nous voulons instaurer des nouvelles pratiques. Il ne s’agit pas de reproduire ni de continuer à faire une politique qui est de plus en plus sanctionnée par une abstention record. Nous voulons que les citoyennes et les citoyens participent à notre mandat et partagent avec nous leur quotidien », explique la candidate qui s’engage à créer les outils permettant de recueillir en permanence les doléances de tous les électeurs.

Forte d’un parcours associatif  et militant conséquent, Karine Infante et Willy Incana n’ont de cesse d’apporter soutien et assistance : Karine avec O cœur des Femmes soutient et accompagne les femmes et les mères de famille, elle milite pour l’épanouissement féminin, vecteur pour toute la famille. Willy dédie son engagement pour l’insertion, l’humanitaire, la lutte contre la délinquance, pour et par les jeunes. Il est président de KFA qui évolue dans plusieurs ville réunionnaise notamment Le Port, La Possession et Saint-Paul.

« Nous formons une équipe soudée depuis plusieurs années. Nous partageons les mêmes valeurs et les mêmes ambitions », expliquent en chœur les candidats.

Elle milite beaucoup autour de la place de la femme : livraisons de colis alimentaire et repas pour les plus démunis, paniers sourires, et livraison de masques pour les soignants en EHPAD pendant le confinement, promotion des talents… Willy organise la distribution de tentes pour SDF, des marches blanches, il accompagne des jeunes artistes. « Nous sommes hyperactifs sur le terrain, mais nous nous confrontons toujours à l’inaction de nos politiques. Les associations ne peuvent et ne doivent pas tout faire. Il ne s’agit pas de palier les carences de l’Etat. Nous voulons avec cette candidature changer les choses afin que le prochain Député de la 2ème circonscription de La Réunion puisse concrètement changer le quotidien des femmes et des hommes qui ont besoin de changement », argue la candidate.

« Nous le voyons au quotidien, notre action fait évoluer La Réunion : nous accompagnons les enfants, les jeunes, les parents démunis. Nous voulons aller plus loin. Aujourd’hui c’est à l’Assemblée Nationale à Paris que les lois sont votées : allons à Paris pour défendre les doléances des réunionnaises et des réunionnais ».

Ils veulent donc:

  • –  Incarner une députation innovante et indépendante
  • –  Créer et financer un Parlement Péi qui permettra de réunir les élus et les citoyens afin de fédérer et de défendre les intérêts réunionnais à Paris
  • –  Mettre les spécificités locales au cœur des discussions parisiennes avant les votes.

    « Nous voulons changer les choses car si c pa nou i Fé, Ki va Fé ? »

Karine Infante a 37 ans; Elle est mariée  et maman de 2 enfants (…). Mon quotidien est rythmé par ma vie de femme, ma vie de maman, ma vie de cheffe d’entreprise mais surtout par de multiples actions sociales et sociétales : intervention dans les collèges auprès des jeunes adolescents parce que, je suis persuadée que le changement passe par l’éducation; Accompagnement de femmes vers leur épanouissement par le développement personnel parce que, je crois que si on veut apporter de l’harmonie au niveau du statut de la femme dans la société, il est primordial qu’elles prennent confiance en elles; Collaboration avec plusieurs acteurs de l’insertion professionnelle parce que, je pense que la transmission des savoirs par le mentorat est essentielle pour la réussite des futures générations; Echanges intergénérationnels parce que, comme dit mon père  » Si les jeunes écoutaient les gramounes, la société avancerait plus vite « ;  Action de solidarité auprès des plus vulnérables parce que, le partage est une valeur délaissée de nos jours.

« Si j’arrive aujourd’hui à impacter un minimum de personne sans aucune aide, ni aucun titre, je souhaite expérimenter la politique pour donner une plus grande envergure à mes actions », dit-elle

Son suppléant Wily Incana est père de 4 enfants. Il est président de l’association KFA depuis 13 ans, agent territorial. (…) Suite à l’appel massif et insistant de la population, j’ai décidé de me présenter aux Départementales 2021, comme une suite logique à mes actions quotidiennes. « Mon parcours m’a fait prendre conscience qu’il fallait analyser différemment la problématique des jeunes et qu’il fallait agir en conséquence pour faire évoluer l’image des jeunes ».

« Qui d’autre ne peut mieux accompagner et comprendre des personnes, des jeunes en difficultés, qu’un individu qui a vécu cette même situation ? Pour moi, changer l’image du Port est mon objectif. Pour moi, croire en la jeunesse Portoise est une conviction. La jeunesse c’est l’avenir, et c’est pour cela que je mise sur elle afin d’être moteur de cette évolution. Chacune de mes actions au travers de l’association que je préside a été un réel succès pour d’autre comme pour moi, ce pourquoi je n’ai aucune hésitation à multiplier et à innover dans mes propositions. La solidarité est une valeur essentielle à mes yeux ce pourquoi je suis engagé auprès des SDF, auprès des familles dans le besoin et que je suis constamment à la recherche de solution pour les personnes les plus vulnérables. Un sujet qui me touche particulièrement, nos zarboutan. Je m’occupe quotidiennement de ma mère, qui a subi deux A.V.C., je peux donc imaginer ce que c’est d’être un aidant et toutes les difficultés auxquelles il peut être confronté ».

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

La 18ème édition de la nuit européenne des musées c’est ce soir !

Article suivant

Le Mouvement de la Ruralité : Véronique Ferrier dans la 2ème et Jean-François Nativel dans la 7ème

Free Dom