/

 Législatives: la Gauche pour donner un avenir à l’histoire !

5 min de lecture
1
  • La perte de la présidentielle fait mal à la Gauche et au peuple qui ne voulaient plus de la politique ultralibérale de Macron!

  • Les égos des uns et des autres n’ont fait qu’empirer la situation et nous voilà reparti pour cinq ans avec ce Président mal élu qui va saigner le peuple qui souffre de ses réformes injustes et impopulaires. Il a marqué huit points à Mélenchon pour atteindre le deuxième tour de la Présidentielle et nous aurions eu les premiers effets de suite dommage! Maintenant nous voilà réunis pour le troisième tour les Législatives sous la bannière de la NUPES et dès le premier tour les candidates et candidats se trouvent largement en-tête au-point d’obtenir une majorité à l’Assemblée Nationale et voir Jean-Luc Mélenchon à

  •  Matignon comme Premier-ministre et d’un vrai gouvernement de gauche qu’attendent le peuple depuis longtemps. Force est de constater que Mélenchon c’est un bosseur, un professionnel de la politique ce n’est pas pour rien qu’il se trouvait dans la garde rapprochée de François Mitterrand mais il devrait savoir une chose    “ an politk i a tir pa lo mous ek vynègre”.

  • L’Union-Populaire disposait d’un excellent programme mais l’entêtement du PS: Hidalgo  1,75%, d’EELV: Jadot 4,63%,PCF: Roussel 2,28% “ lo zabo té pli gro lo vante”. La Gauche a perdu son rendez-vous avec la Présidentielle mais elle joue son histoire aux Législatives de Juin 2022. 

En effet, par un projet humaniste radical, la nouvelle union de toutes les gauches enflamme ce dernier acte électoral des législatives, en dépit des plus ardents détracteurs issus de la vieille garde socialistes hurlants à la trahison, alors qu’ils n’ont pas tenu leurs engagements par une politique libérale qui a porté au pouvoir E. Macron pour deux mandats.

Ce rassemblement des gauches, que nous avons toujours porté aux élections, depuis le FDGR, que nombreux pensés « irréconciliables », ne plume pourtant pas de volaille.

Le pari de cette ambition sociale et écologique est de rompre avec les politiques libérales du passé en accomplissant des actes symboliques: la retraite à 60 ans , le Smic à 1500,00 euros net , l’allocation Autonomie Jeune et l’abrogation de la loi El Khomri.

Économiquement, oui aux blocages des prix et aux financements de mesures ambitieuses de justice sociale. Pour l’augmentation du pouvoir d’achat et la diminution de la précarité Il faut mettre l’économie aux services de la réduction des inégalités par une politique de la demande: “un gouvernement des besoins”

Sur l’europe, on verra bien avec la notion de “désobéissance”, mais la volonté de changement, l’état d’esprit est là.

Sur le plan international, il faudra ajuster des synthèses non anti américaines.

Longue vie à l’union en construction.

Analyse de chaque circonscription pour l’union des gauches:

Première: Philippe Naillet à un avantage s’est l’expérience.

Deuxième: Karine Lebon à toutes ses chances.

Troisième:la division des gauches fera le bonheur de 

l’alliance  TAK-TECHER-M’DOIHOMA.

Quatrième: une chance pour K/BIDY.

Cinquième: avantage au sortant.

Sixième: des difficultés à prévoir?

Septième: danger pour la gauche?

Abstention: toujours plus sémantiquement bruyante.

Emancipation des électeurs qui ne suivent plus les consignes de vote des organisations!

  1. Borne pour une réforme sociale encore plus aveugle et impitoyable.

“Aux royaumes de la renaissance des aveugles, les Borne sont rois”.

Jean-Paul PANECHOU/ Didier DUPONT
FDGR

 

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Patrice Louaisel : lettre ouverte nos futurs députés concernant la perte d’autonomie

Article suivant

 » Présidentielle: une défaite qui fait mal? »

Free Dom