/

Léopoldine Settama-Vidon : « il faut élire des députés compétents ! » (VIDÉO)

8 min de lecture
11

« Les Réunionnais ont besoin des députés compétents pour les défendre à Paris; Des députés qui savent ce qu’est la loi; Des députés qui ont des compétences juridiques. La loi, c’est mon métier. Le travail du député n’est pas de faire du bruit, du buzz. Il est là pour faire les lois; C’est un législateur. Il doit défendre des dossiers concrets afin d’apporter des solutions concrètes à la population ». Ainsi parle Léopoldine Settama-Vidon, avocate de profession, inscrite au barreau de Saint-Denis depuis 28 ans. Cette maman de 5 enfants, issue  d’une famille très modeste, est originaire de Champ-Borne à Saint-André.

Elle se présente pour la deuxième fois aux élections législatives dans la 5ème circonscription de la Réunion. Aux côtés de son suppléant Cyldric Allamele, chef d’entreprise de 37 ans, père de deux enfants, habitant Rivière-des-Roches à Saint-Benoit, Léopoldine Settama-Vidon a officialisé sa candidature, ce vendredi matin (13 mai) au cours d’une conférence de presse à Saint-André. En 2017, Léopoldine Settama s’était présentée avec l’étiquette En Marche. Avec quasiment 16% des suffrages (un bon score pour une première à des législatives), elle avait terminé 3ème au soir du premier tour, derrière Daniel Gonthier (alors maire de Bras-Panon et candidat de la droite unie) et Jean-Hugues Ratenon (environ 17% des voix). La suite vous la connaissez : la droite n’a pas totalement fait le job pour Gonthier. Et feu Jean-Claude Fruteau (maire de Saint-Benoit et député sortant de la 5ème circonscription à l’époque) avait appelé à voter en faveur de Ratenon. Lequel a été élu au second tour.

Léopoldine Settama-Vidon, après mûre réflexion et consciente du vote contestataire de la population lors de la récente présidentielle – « un vote que je comprends » – a donc décidé de remettre le couvert 5 ans plus tard estimant que « le travail n’a pas été fait » et que « la population attend du concret de la part d’un parlementaire ». Aussi, elle va reprendre son bâton de pèlerin et arpenter toutes les communes qui composent la 5ème circonscription (Saint-André, Salazie, Bras-Panon, Saint-Benoit, Plaine-des-Palmistes, Sainte-Rose et St-Philippe) pour expliquer aux électrices et électeurs ce qu’elle irait défendre à Paris, à l’Assemblée nationale, si ces derniers lui accordaient leur confiance. Ecoutez Léopoldine Settama-Vidon. La candidate sans étiquette (cette fois) est au micro d’Yves Mont-Rouge :

Léopoldine Settama-Vidon, qui a été conseillère régionale (2015-2020) et qui s’était présentée également aux municipales de Saint-André en 2020, n’a pas une grande expérience politique. En revanche, elle connaît la loi puisqu’elle en a fait son métier. Elle précise avoir « toutes les compétences requises pour faire une bonne députée de la République, pour défendre les Réunionnaises et les Réunionnais comme il se doit ». En travaillant avec le gouvernement « quand c’est dans l’intérêt de la Réunion » mais en disant non « quand c’est pas bon pour la Réunion ». Comme vous avez pu l’entendre dans la vidéo, Léopoldine Settama-Vidon compte mettre l’accent « une revalorisation des petites retraites pour nos aînés ».

Mme Settama-Vidon plaide également en faveur « d’une augmentation de le retraite des agriculteurs, « ces hommes et ces femmes qui ont travaillé durant 40 ans de leur vie pour gagner aujourd’hui 60 € de retraite. C’est inadmissible ! Concernant la réforme de la retraite, la candidate sans étiquette pense « qu’elle est nécessaire mais, pour autant, on ne peut pas mettre tout le monde sur le même pied d’égalité ». Elle s’explique : « je pense qu’il faut trouver un juste milieu entre un départ à 65 ans pour les professions non pénibles physiquement et un autre départ bien avant pour les gens qui travaillent dans le BTP, les maçons, les carreleurs, les plombiers… ou encore le personnel soignant ».

Dans le domaine des entreprises, Léopoldine Settama-Vidon considère comme « légitime » une revalorisation des salaires « mais il faut dans le même temps mettre en place des compensations pour les TPE-PME qui sont ensevelis sous les charges sociales et fiscales ». Pour créer des emplois dans une île qui compte 30% de chômeurs dont 70% de jeunes, « il faut, dit-elle, une zone franche urbaine ». La candidate plaide par ailleurs en faveur des mesures d’accompagnement pouvant permettre aux agriculteurs d’écouler leurs marchandises aussi bien localement que vers les marchés extérieurs. Elle cite en exemple « les letchis, la vanille de la région Est. ce sont les meilleurs ».

« Mieux se loger  et pouvoir accéder à un logement décent » fait également partie des priorités de la candidate Settama-Vidon. Tout comme « une meilleure prise en charge de nos jeunes qui partent se former en métropole »… Léopoldine Settama-Vidon explique que « la population est découragée, qu’elle vit avec le sentiment d’injustice car nombreux sont les députés qui critiquent de façon permanente sans ne rien proposer ». Elle en veut pour preuve la conférence en vision qui avait été organisée, à la préfecture de Saint-Denis, avant la présidentielle, entre le Président-candidat Emmanuel Macron est les élus locaux. « Lorsque le président a demandé à nos élus : qu’est-ce que vous proposez pour la Réunion, personne n’a été en mesure de lui apporter une réponse ». Et la candidate de conclure : « si les électrices et les électeurs de la 5ème circonscription me donnent leur confiance, j’irai à l’Assemblée nationale, non pas pour insulter les autres, ni pour faire du blocage systématique, mais pour apporter des réponses concrètes à leurs attentes, à leurs préoccupations quotidiennes ».

Y.M.

([email protected])

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

11 Commentaires

  1. Vous avez raison madame ,surtout leur apprendre à parler et savoir faire des phrases ! C est bien beau ,le: nou lé pa plis nou lé pa mwin …mais ça avance à quoi d exporter le folklore jusqu’à l assemblée ?…

  2. personnellement, n’a que les personnes lo yeux lé boucher,y rend pas à zot compte que les élections présidentielles et législatives 2022 lé truqués,tt les DOM-TOM que la vote lepen les votes la été validé et non validé pour permettre Macron gagné, comment faire confiance à des élus et politicards véreux, mangeurs de merde,il imcompétent, traite y retourne zot veste une fois zot lé places, continu lèche et faire confiance à des élus qui connait rien en politique et géo-strategie qui connait que zot intérêt personnel et marche 4 pattes comme le chien pou bien lèche les boules des francs-maçons oligarques maçonnique et macroniste, créole di a zot que nos élus n’a rien à foutre de la Réunion et de la population

  3. personnellement, n’a que les personnes lo yeux lé boucher,y rend pas à zot compte que les élections présidentielles et législatives 2022 lé truqués,tt les DOM-TOM que la vote lepen les votes la été validé et non validé pour permettre Macron gagné, comment faire confiance à des élus et politicards véreux, mangeurs de merde,il imcompétent, traite y retourne zot veste une fois zot lé places, continu lèche et faire confiance à des élus qui connait rien en politique et géo-strategie qui connait que zot intérêt personnel et marche 4 pattes comme le chien pou bien lèche les boules des francs-maçons oligarques maçonnique et macroniste, créole di a zot que nos élus n’a rien à foutre de la Réunion et de la population

  4. personnellement, n’a que les personnes lo yeux lé boucher,y rend pas à zot compte que les élections présidentielles et législatives 2022 lé truqués,tt les DOM-TOM que la vote lepen les votes la été validé et non validé pour permettre Macron gagné, comment faire confiance à des élus et politicards véreux, mangeurs de merde,il imcompétent, traite y retourne zot veste une fois zot lé places, continu lèche et faire confiance à des élus qui connait rien en politique et géo-strategie qui connait que zot intérêt personnel et marche 4 pattes comme le chien pou bien lèche les boules des francs-maçons oligarques maçonnique et macroniste, créole di a zot que nos élus n’a rien à foutre de la Réunion et de la population

      • Oui celle qui renverse des bb à poussette et des mamies
        Celle qui s’accapare un temple publique pour des fins politiques.
        Celle qui utilise la ligue contre le cancer pour gonfler son ego.
        Celle qui utilise le nom de ses maris pour gravir des échelons.
        C’est elle qui empêche les gens d’avoir des opinions sous peine d’être appelé par les flics.
        Oui c’est elle.

  5. Et alors.parce que elle a fait un accident elle n à plus droit à rien y en a qui a fait pire et la été élu ça y.rentre pas la dedans ça c est une femme honnête par.contre vote pas.pour elle si zot y veux pas mais dis pas n importe quoi .mi dirai pas pareil pour le binôme mi.connait pas li.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Festival du Zouk : les artistes sont arrivés sur l’île

Article suivant

Éric Moutien condamné à 10 ans de réclusion pour avoir transmis le VIH volontairement son ex

Free Dom