© photo Frédéric Rustan pour Sinusoïde

Les aides à domicile manifestent aujourd’hui contre leurs conditions de travail

1 min de lecture
4

Ce jeudi 4 février, 8 000 aides à domicile ont été appelés à manifester pour la première fois devant le Conseil Départemental contre leurs conditions de travail. Aucun préavis de grève n’a été déposé sur notre île, un préavis national ayant été effectué.

Ils réclament aujourd’hui une revalorisation salariale de 300 euros et un minimum de 1 800 euros, ainsi que la prise en charge réelle de leurs frais kilométriques.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.



4 Commentaires



  1. Alé lé fi et lé gars laiss pa faire na tro lontem Nou lé mal payé i pren à Nou pou bonne ek un pti salaire et puis i demande à Nou d’être tou le temps sur le terrain mais san augmentation si ou tombe malade limite ou insulte à zot limite i fo Nou pose congé annuel et arrêt maladie pour l’année com si Nou conè kan sa Nou sa tombe malade zot i pense pa Nou nena une vie derier et lé référent Nou nena aucun soutien de zot part tou le tem zot i di pren du recule dan notre travail Ben zot i fo zot i recule bien bien loin oci

  2. JE NE COMPREDS PAS . LA Réunion étant département Français il ne fonctionne pas COMME EN METROPOLE .
    les aides ménagères en métropole sont des salariées payé au mois les ASSOCIATIONS étant en métropole des employeurs comme les autres elles sont déclarées comme tout employées ont des CA – ET CE D2PLACE AVEC LEURS VOITURES CHEZ LE CLIENT elles font – cuisine – ménage – courses pour les personnes à faible déplacement certaines ont 3 personnes à s’occuper et payée au mois comme les autres là ne travaille pas le dimanche .elles ont une vie de famille .

  3. Perso j’ai mon titre advf et je n’ai jamais travaillé à domicile car selon une majorité de connaissances les bénéficiaires prenne ces aide comme des bonnes il donne des choses qui ne sont pas à faire. Ils sont exigeant. Et le plus important ont nous dit qu’il ne faut pas être proche des bénéficiaires mais ces impossible ont est humains. Et mal payé pour faire des kilomètres.
    J’ai travaillé pendant plus d’un an auprès de personnes handicapées physique et mentale dans une structure et selon la durée des contrats j’étais bien payé avec la prime covid car j’avais travaillé quasiment pendant toute cet période. Et je concède sur ce qui font a domicile soi révolter. Ce levé tôt faire des kilomètres, et être confronté à des personnes malades, mourrant, gentil,ou abuseurs. Car dans ce métier ont peut avoir divers bénéficiaires et chacun à ces habitudes ces tics, ces besoins, ces exigences, ces besoins et ces dépendance. Toute fois il faut être distant mes être attentif à tout au divers problèmes qui son divers: il faut noter le moindre problème faire des transmissions. Veillez à l’hygiène au bien être à la santé et à leur moral. Des fois ces la famille qui s’en mêle et la c’est une autre paire de manche à ce qu’il paraît. Courage bâté vous, car se n’est pas un métier facile.

Free Dom
WordPress Video Lightbox