Les Barbers de la Réunion travaillent-ils « illégalement » ? Ils répondent sèchement à l’UNEC !

5 min de lecture
3

Avant même d’entrer dans les détails, rappelons que les élections à la Chambre des métiers et des artisans (CMA) arrivent à grands pas et que les coups bas ne vont pas manquer.

Ces élections se dérouleront du 30 septembre au 13 octobre prochains. Le dépouillement aura lieu le 18 octobre à la préfecture. Et l’élection pour la nouvelle présidence se tiendra quelques jours plus tard dans les locaux de la CMA à Saint-Denis.

Rappelons également que Bernard Picardo, conseiller régional de l’opposition depuis juin 2021 et adjoint au maire du Tampon depuis juin 2020, est président de la CMA depuis 13 ans. Son poste sera donc remis en jeu en octobre prochain.

Cinq candidats déjà connus visent son fauteuil. Il s’agit de Jean-Charges Nagou (artisan à Sainte-Suzanne). Ce dernier a tenu récemment une conférence de presse pour annoncer publiquement sa candidature. Didier Mazeau postulera lui aussi. Il l’annoncera officiellement ce matin (vendredi 23 juillet 2021) à 9 heures à l’occasion d’une conférence de prévue à Saint-Denis.

Les autres candidats potentiels sont : Jismy Moutien, actuel trésorier de la CMA ; Jean-François Maillot et Giraud Payet. Des discussions sont en cours avec certains d’entre eux pour une éventuelle alliance. Chaque candidat devra présenter une liste de 35 personnes ; Une liste à parité et avec des représentants de toutes les catégories représentatives, à savoir « alimentation », « services », « fabrication » et « bâtiment ». Inutile de dire que la période qui arrive s’annonce très animée. Et les attaques ne manqueront pas.

“L’UNEC utilise un faux numéro Siret et n’est pas inscrit au RNA”

Aussi, suite aux interventions publiques, il y a quelques semaines, de Marie-Pierre Lafosse, présidente de l’UNEC Réunion contre les Barbers notamment, ces derniers ripostent aujourd’hui en estimant que « le syndicat de coiffure de Madame Lafosse n’existe pas au yeux de la loi, qu’il est non inscrit au Répertoire National des Associations (RNA), que le numéro Siret utilisé est un faux, que ce numéro appartenait à la Fédération de la coiffure basée Aux Avirons mais que celle-ci n’est plus en activité depuis 2015 ».

Les Barbers qui nous ont écrit expliquent également que « le RCDF (Réunion Coiffure Développement et Formation ) Syndicat de la coiffure, est fermé depuis 2013 » et que, par conséquent, ils (les Barbers) n’acceptent pas les « récentes accusations » de Madame Lafosse, proche du président actuel, Bernard Picardo, lors de ses interventions sur les plateaux télés et dans les autres médias ».

Cette dernière avait pointé « le travail illégal » des Barbers (coiffeurs hommes et barbiers) à la Réunion.

Les Barbers nous ont envoyé des documents prouvant, selon eux, que « l’UNEC détourne les fonds de formation des chef d’entreprises du FAFCEA ». Ils ajoutent : « c’est inquiétant quand on sait que  Marie-Pierre Lafosse Rivière est aussi la présidente de la Commission Formation à la Chambre des métiers et que, plusieurs fois, elle a organisé avec l’autorisation du président Bernard Picardo des formations de l’UNEC dans les locaux de la CMA ».

Quand ses dossiers de demande de financement « n’ont pas d’autorisation de la FAFCEA, elle demande alors à quelqu’un, une dame, proche de la CNAMS (Confédération Nationale des Métiers de Services) et également proche du président de la CMA, mais que nous tairons le nom pour l’instant, de la couvrir ».

Info ou intox ? Ces accusations tombent-elles comme un cheveu sur la soupe ? La campagne électorale est lancée. Nul doute qu’elle ne manquera pas de répliquer rapidement à son tour aux accusations des Barbers en apportant à ces derniers toutes les précisions nécessaires ! Nos colonnes lui seront évidemment ouvertes car nous donnons bien entendu la parole à tout le monde.

Y.M.

([email protected])

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

3 Commentaires

  1. De bons coupeurs de cheveux … ces jeunes des Barbers Shops ! Tous les mois , je me fais kidnapper … ils me font une coupe et me libèrent moyennant une rançon de 10 € !

  2. Ses pas totalement faut pk ya des jeune coiffeur qui perde leur temps à travailler a l’école si ses pour que ya seretaint i travaille illégalement donner leur un peigne est ciceaux et faire une coupe classique avec il n’y arrive pas dite leur de prend une brossé et sèche cheveux pour une dame il ne savent pas s’en servir dite leur de faire des couleur spéciale il ne savent pas le melange demander leur de faire un vrai acceuill professionnel il ne savent pas travailler illégalement devrait ne pas exister envoyer ses jeune à l’école pour qu’il s’instrui et gg leur vie légalement

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Réunion de crise anti-Covid lundi : “le confinement n’est pas exclu” selon Serge Hoarau

Article suivant

De retour à la Réunion après l’opération du cœur de son bébé : nous étions en direct ce matin avec Raissa

Free Dom