Les cendres du poète Boris Gamaleya rapatriées aujourd’hui sur notre île

3 min de lecture

Cela fait 2 ans qu’il nous a quittés, le 30 juin 2019, à Fontainebleau, en France, à l’âge de 88 ans.

Les cendres du poète Boris Gamaleya sont rapatriées aujourd’hui, dimanche 19 septembre 2021 à La Réunion. C’est effectivement, un souhait de la famille. Une messe est prévue le lundi 20 septembre à 10 h à Primat.

Boris Gamaleya, était un poète et écrivain réunionnais né le 18 décembre 1930 à Saint-Louis. Enseignant dans différents collèges de l’île, il était aussi militant dans le Parti communiste réunionnais.

Il y aura une décade en son honneur du 21 septembre au 30 septembre 2021. Plusieurs médiathèques et mairies de l’île organisent des rencontres afin de parler de lui et de ses œuvres.

On vous invite à suivre la page Facebook en mémoire de Boris Gamaleya pour vous informer des points de rencontre. Le premier rendez-vous se fera à la bibliothèque Départementale de La Réunion à Saint-Denis le mardi 21 septembre.

Œuvres principales:

Poésie:

  • Vali pour une reine morte. Saint-André: REI, 1973; Saint-André: Imprimerie Graphica, 1986.
  • La Mer et la mémoire – les langues du magma. Saint-Denis: Imprimerie AGM, 1978.
  • Le Fanjan des pensées ou Zanaar parmi les coqs. Saint-Denis: Imprimerie AGM, 1987.
  • Piton la nuit. Saint-Denis: Éditions du Tramail/ILA, 1992.
  • Lady Sterne au Grand Sud. Saint-Denis: Azalées Éditions, 1995.
  • L’Île du Tsarévitch. Saint-André: Océan Éditions, 1997.
  • L’Arche du comte Orphée, ou Les Ailes du Naufrage. Saint-Denis: Azalées Éditions, 2004.
  • Jets d’aile, Vent des origines. Paris: Jean-Michel Place, 2005.
  • Le Bal des hippocampes. Préface de Patrick Quillier. Paris: Éditions de l’Amandier, 2012.
  • L’Entrée en météore. Saint-André: Océan Éditions, 2012.
  • Terrain letchi: ou Piton Gora, la douce chair des nombres plus bas de l’Éthiopie, l’orthodoxie créole. Fontainebleau: AKFG Éditions, 2016.

Théâtre:

  • Le Volcan à l’envers ou Madame Desbassyns, le Diable et le Bondieu, suivi de L’Oratorio 1998 (Ombline, ou le volcan à l’envers). Saint-Leu: ASPRED, 1983.
  • Ombline, ou le volcan à l’envers. Oratorio pour quatre solistes, chœur mixte, récitant, six percussions et ensemble instrumental. Livret de Boris Gamaleya, d’après son œuvre théâtrale, Le Volcan à l’envers ou Madame Desbassyns, le Diable et le Bondieu. Musique d’Ahmed Essyad, créations photographiques de Thierry Fontaine. Saint-Denis: Imprimerie Graphica, 1998.

Livre pour la jeunesse:

  • Lièv i sava bal, zistoir kréol, histoire recueillie et transcrite par Boris Gamaleya, adapté pour les enfants, traduite en français par Axel Gauvin. Illustrations de Fabrice Urbatro. Saint-Paul: Tikouti, 2007.

 

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

St-Pierre : un incendie rue Auguste Babet

Article suivant

FSZOI : un chèque de 3 798 euros en faveur de l’association Terre Fraternité

Free Dom