Les E3C : le baccalauréat se passe désormais en contrôle continu

Rentrée a rimé avec nouveauté pour les élèves de première. Ils ont expérimenté le nouveau baccalauréat voulu par Jean-Michel Blanquer, baptisé E3C  (épreuves communes de contrôle continu). Celui-ci prend notamment la forme d’un contrôle continu.

Jusqu’en juin, les premières plancheront sur quatre matières : histoire-géographie, langues vivantes, enseignement scientifique et enseignement de spécialité. Les sujets sont sélectionnés par le chef d’établissement sur proposition de l’équipe pédagogique dans une base de données nationale. Ces notes comptent pour 30% dans leur note finale du bac.

En terminale, en fin d’année scolaire, ils devront passer l’examen portant sur quatre épreuves à passer à savoir l’histoire-géographie, les langues vivantes et l’enseignement scientifique. Des notes comptant pour 60% dans leur note finale du bac.

Les 10% restants de la notation correspondent aux notes du bulletin scolaire obtenues tout au long de l’année.

E3C : des épreuves compromises ?

Le SNES-FSU déplore la fin du baccalauréat égalitaire puisque chaque établissement piochera ses sujets dans la base de données, les élèves n’auront donc pas tous les mêmes sujets.

Aussi, c’est désormais aux établissements scolaires d’organiser ces épreuves. Une charge lourde pour les lycées, dénonce les syndicats d’enseignants, de parents d’élèves et de lycéens, d’autant que la base de données des sujets a été ouverte tardivement.

En métropole, les épreuves se déroulent depuis le 20 janvier. De nombreux lycéens ont cependant décidé de perturber le déroulé de ces examens de contrôle continu en bloquant l’accès aux salles. Ils sont la plupart du temps soutenus par les enseignants.

Free Dom, le site web, fait le choix d'un participatif sans modération à priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

3
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
2 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
etrangerNoé Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Noé
Invité
Noé

Dire qu’avant on passait 2 bacs … on dirait que ce “diplôme” sera distribué à tout le monde … Voilà pourquoi en 1ère année de fac , 95 % des étudiants échouent !

etranger
Invité
etranger

Rejoindre la discussion…

etranger
Invité
etranger

Effectivement , dans le “temps longtemps”, nous passions deux bacs, la première partie en classe de Première et la seconde en Terminale. Toutes les matières faisaient partie de l’examen pour chacune des deux années. Le passage en Terminale n’était possible qui si on avait réussi la Première partie du Bac; dans la cas contraire on redoublait. Mais c’était autrefois.