Les élus du Département adoptent le Plan de transition écologique et le Pacte de solidarité territoriale (VIDÉOS)

3 min de lecture
2

Outre le plan de vaccination massif qui a donné lieu à des échanges entre élus puis à l’adoption d’une motion votée à l’unanimité pour demander à l’Etat l’achat en faveur de la Réunion de près de 600 000 doses de vaccin Johnson and Johnson, les conseillers départementaux ont examiné d’autres dossiers importants tels que le Plan Bio départemental relatif à une agriculture bio, sans oublier le Plan de transition écologique et solidaire ainsi que le nouveau Pacte de solidarité territorial.

Concernant le Plan de transition écologique, il faut savoir que le Département a amorcé depuis maintenant plusieurs années sa trajectoire écologique et solidaire à travers de nombreux projets en faveur de la préservation de l’environnement et du développement durable parmi lesquels le Plan Négawatt, le Plan 1 million d’arbres, AgriPéi 2030, l’éco-gite du volcan, l’installation d’un arbre solaire, la lutte contre les espèces exotiques envahissantes…

Afin d’amplifier cette trajectoire, le Département a élaboré depuis l’année dernière son PDTES qui regroupe non seulement les actions initiées mais également les chantiers à engager et les mesures à mettre en œuvre pour apporter des réponses face à l’urgence climatique et aux bouleversements auxquels nos modèles de sociétés doivent et devront faire face avec agilité. Ecoutez Cyrille Melchior, le président du Département à propos de ce PDTES. Il est au micro d’Yves Mont-Rouge :

Pacte de solidarité territoriale : 100 millions d’euros pour les communes 

Autre dossier voté à l’unanimité : le PST (Pacte de solidarité territoriale). Pour la période de 2018-2020, l’enveloppe globale d’aide aux communes s’est élevée à 90 millions d’euros. Pour la période de 2021-2023, elle sera de l’ordre de 100 millions d’euros (85 M€ en Investissement et 15 M€ en Fonctionnement). Certains conseillers départementaux à l’instar du 1er vice-président Jean-Marie Virapoullé ont demandé un contrôle des résultats du premier PST tant au niveau quantitatif que qualitatif. En clair, ce serait bien de savoir comment les communes ont utilisé l’argent public dans le cadre de ce PST. Le président Cyrille Melchior a plaidé en faveur de la mise en place d’un comité de pilotage et d’une évaluation des politiques publiques du Département de façon générale. Ce PST est aussi l’occasion de “renouer avec les collectivités locales” :

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

2 Commentaires

  1. Les vaccins sont à la charge de l’état et non du conseil départemental . Pour info une loi votée en août 2020 qui consiste à l’augmentation de la rémunération des salariés à domicile sur la base de 50% état et le reste du conseil départemental afin d’augmenter sur 2 à 3 ans les salaires des aides à domicile jusqu’à 15% .
    A ce jour, aucune nouvelle de votre part .je pense qu’il faut prioriser les dépenses publiques afin de soutenir l’emploi local et de nous , ceux qui se battent sur le terrain pour aider nos anciens.jour après jour.
    Je compte sur vous M.Melchior.

  2. La au moin il y a un president qui fait son travail sans intéré personel ,pas comme certain ancien president(e) qui pensait a eux avant …
    Bravo au département…bon travail ,meme au final ,oui l’état qui paye les vaccins

Répondre à Farid Annuler la réponse

Your email address will not be published.

Article précédent

Météo France Réunion : temps pluvieux dès ce jeudi après-midi, et jusqu’à lundi

Article suivant

Retour des dépouilles mortelles : une aide départementale de 3000 €

Free Dom