/

Les élus Olivier Rivière et Marie-Paule Balaya condamnés à une peine d’inéligibilité

2 min de lecture
4

C’est ce 25 mars 2021 qu’est tombé le délibéré de la cour d’appel concernant l’affaire touchant deux élus de la Réunion : Olivier Rivière, le maire de St-Philippe, et la conseillère départementale de St-Pierre Marie-Paule Balaya. Le premier écope de trois ans d’inéligibilité et de huit mois de prison avec sursis. Le seconde d’un an d’inéligibilité et d’une amende de 25 000 euros. Suite à l’annonce de la décision, l’avocat d’Olivier Rivière a annoncé se pourvoir en cassation.

Pour faire court, les deux élus sont accusés de ne pas avoir tout déclaré côté revenus, et d’avoir un trop perçu pour leurs indemnités.

La cour avait requis à l’encontre d’Olivier Rivière : 6 mois prison avec sursis et trois ans d’inéligibilité , ce qui mettrait en péril sa carrière politique à l’aube des élections régionales et départementales.

Décision aujourd’hui pour les deux élus

Le maire de Saint-Philippe a été reconnu coupable de concussion, de 2016 à 2018, et de prise illégale d’intérêts  pour s’être fait délivrer un permis de construire sans vote, ce qui relève de la prise illégale d’intérêts, sans compter qu’il a perçu  des indemnités supérieures à la somme maximale autorisée entre 2016 et 2018, : plus de 10 000 euros mensuels pour ses mandats  de maire, vice-président du conseil régional,  de la Casud et de PDG de la Sem Nexa. Le plafonnement était normalement de 8 434,25€ mensuels.

Quant à Marie-Paule Balaya, vice-présidente du conseil départemental, elle avait aussi, été reconnue coupable de déclaration incomplète ou mensongère de sa situation patrimoniale à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique et condamnée  à une amende de 10 000 euros et à une peine d’inéligibilité de 3 ans.

4 Commentaires

  1. En attendant c’est notre justice que nous observons et analysant s’il est partial avec nos élus où simple citoyen où si vous voulez entre  » ti voleur où gros voleur ».

  2. Vive la ripoublique bananière made in France… nos élus sont tous corrompus pour la plupart si c’est ça la démocratie!

    • pendant ce temps, le président est reçu sur les plateaux de réunion la 1ère, afin de vendre les aides financées par l’état, mais dont ce monsieur s’octroie la paternité, sans aucun esprit critique du journaliste de service !!!
      j’ai la désagréable de revenir au temps de Jean vincent dolor…

Répondre à FREEdom fighter Annuler la réponse

Your email address will not be published.

Article précédent

La Saline : « Son chien a mordu mon ami, et la propriétaire s’en fiche »

Article suivant

« J’ai retrouvé mon fils grâce à radio Free Dom »

Free Dom