Les enfants de La Réunion, de Maurice et des Seychelles au secours des récifs coralliens

3 min de lecture

Lundi, mardi et mercredi se sont tenues à Kélonia les restitutions du projet  PAREO, mené depuis un an par 5 classes des hauts et des bas de la Réunion.

A la Réunion, le projet PAREO, porté par Lola Massé, a été le fil conducteur d’un projet pédagogique global annuel dans différentes classes de CM1 / CM2 à travers l’île, dans les hauts et les bas, afin de sensibiliser les scolaires, et leur entourage, à la fragilité du récif, grâce à des actions sur les plages et dans le lagon.

Ainsi, les classes de CM1/CM2 ont présentés eux-mêmes aux élus de la Région et de la Ville les maquettes, tableaux, dispositifs pédagogiques, qu’ils ont conçu pendant l’année. Ils ont pu échanger avec eux sur les problématiques soulevées à la Réunion par leurs travaux.

Ils ont ensuite pu regarder un film témoignage du travail réalisé dans le cadre de PAREO par les enfants des Seychelles et de Maurice, et bénéficier d’une visite de Kélonia.

L’éducation à l’environnement est aujourd’hui nécessaire pour sensibiliser et faire naître de nouveaux comportements chez les enfants, citoyens de demain. Les îles de l’océan Indien partagent un patrimoine récifal exceptionnel qui se dégrade sous la pression humaine, entraînant des pertes conséquentes de biodiversité.

Ces écosystèmes sont pourtant fondamentaux à la Réunion, à l’île Maurice et aux Seychelles pour la pêche locale, la protection du littoral, et le développement des loisirs et du tourisme.

« Il est de la responsabilité d’un Institut comme l’IRD d’être en plus de l’outil de la recherche, le vecteur de la transmission de la connaissance vers le grand public, au travers de l’implication de ses scientifiques dans des actions pédagogiques concrètes à grande échelle ». Pascale Chabannet, Directrice de Recherche à l’IRD.

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Condoléances du préfet de La Réunion à la famille du Préfet Yves Dassonville

Article suivant

Le direction dément l’arrêt de l’activité chirurgicale et de la maternité au GHER de St-Benoît

Free Dom