Les foulées solidaires à la Possession le 18 août “Handi’CAP, chaque citoyen doit trouver sa place”

dans Collectivités/La possession

LES FOULÉES SOLIDAIRES sont la 1ère action labellisée OUTRE MER et auront lieu le 18 août prochain dans la commune de la Possession.
Depuis 2017, consciente des enjeux sociétaux autour de l’accueil des personnes en situation de handicap, l’Association HANDIBASKET POSSESSIONNAIS et La ville de La POSSESSION s’engage dans le développement et la promotion des pratiques multisports, handisport-valide autour du loisir sportif.
Cette orientation politique forte s’inscrit dans les prescriptions liées à la santé, à l’accessibilité et une intégration sociale réussie.
L’objectif est de faire de cet événement une grande fête du sport et promouvoir l’activité sportive en toute sécurité sur nos routes : « PARTAGEONS LA ROUTE AVEC UN AUTRE MOYEN LE FAUTEUIL ».
L’enjeu d’une démarche d’intégration civique est fort : l’interaction de ces publics favorise les échanges et le « vivre ensemble »
• Pour la personne à mobilité réduite c’est développer son sentiment de compétences, ses responsabilités de citoyen, et à la vie en société (confiance et autonomie)
• Pour la personne «valide» c’est faire évoluer les représentations, les mentalités et faire l’apprentissage de la solidarité dans le respect de la diversité.
• Pour les séniors c’est maintenir les ·liens intergénérationnels et maintenir la santé par l’activité.

Qu’est-ce que LES FOULÉES SOLIDAIRES ?
Il s’agit de courses organisées dans les rues de La Commune avec pour objectif de découvrir le « Cœur de ville » ainsi que le paisible quartier de la ravine des Lataniers. Cette manifestation, labellisée Le 22 Mai 2019 par le ministère chargé des personnes handicapées se déroulera le dimanche 18 Août 2019.
Il est proposé un parcours de 7 kms « fauteuil », un autre de 10 kms destiné aux porteurs de handicap sans fauteuil ainsi qu’un relaie 5 X 1 kms destiné au senior, le tout, en mixité avec un public « valide ». Trois épreuves sont prévues au départ de la Place du Festival qui sillonneront les rues de la ville de la Possession, en passant notamment dans les quartiers du centre ville, du cœur de ville, de la ravine des Lataniers etc.

• 6h55 départ de la course pour les fauteuils roulants (7km)
• 7h00 départ de la course pour les valides/handis debout (10km)
• 7h30 départ du relais pour les séniors à place festival (Sxl km).

Le public porteur de Handicap est toujours ravi de pouvoir participer à des évènements sportifs. La mixité et certains binômes créés (non voyant-accompagnant, Fauteuil-accompagnant favorise la solidarité et permet aux citoyens de mieux appréhender le handicap. La présence de nombreuses associations est également créateur de lien entre ces différents publics ce qui favorise l’inclusion au sein de ces associations. (Intégration de personnes handicapées au sein de Club : natation/gym/ escrime/Ping Pong/etc.)
« Ça fait du bien de partager ce genre d’activités tous ensemble…ne plus se sentir à part. En général on pratique entre nous c’est parfois déprimant de
se sentir exclus » Marc. Participant en fauteuil

Les informations sur le site de La Mairie : www.lapossession.re

Pour aller plus loin

QU’EST-CE QUE LE HANDICAP ?

Le terme handicap provient de la contraction de l’expression anglaise hand in the cap signifiant «main dans le chapeau».
Cette expression désignait le tirage au sort qui s’effectuait dans un chapeau pour attribuer des désavantages aux meilleurs chevaux des courses
hippiques. L’expression vient donc du monde sportif qui désigne le désavantage imposé à un concurrent pour équilibrer les probabilités de victoires.
Alors que le sens commun en a fait naître une connotation péjorative, le sens originel du terme « handicap » servait à départager par critères les
meilleurs au départ d’une course afin de la rendre plus équitable…

LA DÉFINITION DU HANDICAP DANS LA LOI DU 11 FÉVRIER 2005
Constitue un handicap, au sens de la loi, toute limitation d’activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d’une altération substantielle, durable ou définitive d’une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d’un polyhandicap ou d’un trouble de santé invalidant.
Il ne s’agit pas de parler de personnes handicapées, mais plutôt de personnes rencontrant une situation de handicap en raison de facteurs personnels (maladie, déficience, accident) qui se conjugue à l’inaccessibilité de son environnement.
Autrement dit: c’est une chose que Monsieur Antoine soit en fauteuil roulant suite à un accident, ce qui nécessite des soins quotidiens et un suivi médical régulier, mais c’en est une autre qu’il ne puisse pas se rendre chez un boulanger en raison des marches qui l’en empêchent. L’accessibilité de l’environnement constitue donc un enjeu majeur pour permettre aux personnes concernées de vivre comme tout un chacun, de circuler, et d’avoir une vie sociale à part entière malgré leurs déficience

Poster un Commentaire

avatar