Les graines de kadok : aussi rares que précieuses

4 min de lecture
11

On leur prête des pouvoirs magiques, on dit qu’elles sont une excellente protection contre le mal, depuis quelque temps, on constate un fort engouement autour de cet arbre, les graines se vendent à prix d’or sur les étals. Et plus le temps passe, plus il devient difficile d’en trouver. Le prix grimpe de façon vertigineuse et peut atteindre la somme de 10 euros la graine ! le business marche tellement bien qu’on en trouve en vente sur les sites, c’est dire l’engouement !

Le kadok est un arbre qui évolue en liane et qui pousse en forêt, on la retrouve dans les zones humides, le plus souvent dans la région allant de Sainte Rose à Saint Philippe. Pendant de nombreuses années, personne ne s’en est préoccupé sauf les enfants pour jouer avec, mais depuis quelque temps, le kadok n’a plus de répit, tout le monde veut sa graine.

Une graine qui se fait rare

Caché sous son parasol sur le parking d’une grande surface, Georges se protège comme il le peu du vent qui fait rage ce matin dans l’Est. Sur son étal, des fruits de saison, des cocos et le graal : des graines de kadok qui s’offrent aux regards, elles sont une vingtaine, bien au chaud dans leur petit panier en feuille de coco tressé. Cela fait 4 ans qu’il en vend, et il le dit, le kadok possède des vertus réelles. «porter une graine sur soi, c’est efficace contre les énergies négatives, elle est efficace contre les douleurs, elle apporte le tonus et moi je vais bien depuis que j’en porte, j’ai de l’énergie à revendre ». Effectivement, il porte un collier avec au bout une graine de kadok : «à force de la porter, elle se polit et brille, au départ, elle est un peu rêche. Mon grand-père s’en servait, le kadok, je connais depuis mon plus jeune âge ». Georges prend ses graines dans sa main, il les traite comme ses bijoux les plus précieux. «le kadok est rare, on n’en a pas besoin de beaucoup, et vous savez, on en voit même dans les films ! Les gens viennent de toute l’île pour en avoir ».

Kadok, magie et mythologie

Pourtant, ces vertus magiques que l’on prête aux graines de kadok ne sont pas connues de certains de nos anciens. Irénée a 84 ans, lui qui a grandi dans le Sud Sauvage se souvient qu’avec ses cousins et ses frères et sœurs, il faisait des parties mémorables, les graines servaient d’osselets, les enfants s’amusaient avec. « mi connait kadok i fait passe douleur ek mal de tête, mais la magie mi connaît pas ». La tradition est de la garder dans sa poche pour profiter de ses vertus. Si les graines de kadok pourraient posséder des propriétés médicinales, elles n’ont cependant pas de pouvoirs magiques, si votre conjoint est parti, ce ne sont pas les graines de kadok qui le feront revenir !

11 Commentaires

  1. Pas obliger d’être octogénaire pou connaître kadok. Mais lé vrai que marmailles à défaut de kadok té rôde des ti roches bien ronde pou jouer avec et que bande parents té défende jouer sans dit à nous poukoué…. mi suppose que vu la végétation y devient rare à la Reunion (pou hache toute pied d’bois pou construit partout) na beaucoup d’fruits et plantes que lé dan souvenir créole quand té p’tit….

  2. mon arrière grand père était un grand guérisseur, il regardait l’avenir dans les graines de kadok , avec d’autres graines ,il mettait tous ça dans une vanne et croyait moi il ne disait pas n’importe quoi , c’était un grand sage , dommage qu’il ne dois plus de ce monde , c vrai que ces graines ont un pouvoir , je ne peux vous dire plus …

  3. mon arrière grand père était un grand guérisseur, il regardait l’avenir dans les graines de kadok , avec d’autres graines ,il mettait tous ça dans une vanne et croyait moi il ne disait pas n’importe quoi , c’était un grand sage , dommage qu’il ne dois plus de ce monde , c vrai que ces graines ont un pouvoir , je ne peux vous dire plus …

    • Est ce que li la vue que zistement lo grain que li té pou war l’avnir dedans que finalement té norait ni rare à la reunion ? M’étonnerais !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Jean-François Carenco, ministre chargé des Outre-mer, salue l’excellent travail effectué par Jacques Billant

Article suivant

Rencontre entre les présidents de région et la première ministre

Free Dom