« Les Marieuses » : rendez-vous à la 9e Fête de la Vanille !

5 min de lecture

Fidèle au rendez-vous, la marque Les Marieuses, spécialisée dans la production de vanille et de la vente de ses produits dérivés sera présente à la 9e édition de la Fête de la vanille à Sainte-Suzanne. Du 3 au 7 août 2022 au Bocage Lucet Langenier, les gousses, poudre, extrait liquide, vinaigre de vanille seront proposés au public. Sans oublier les autres produits cosmétiques, de soins et de bien-être, toujours à base de vanille : parfum d’ambiance, savon, gel douche, sel de bain, lait de corps, shampooing… 

Une gamme de produits du terroir typiquement réunionnais comme le sucre, le miel de baies roses, la fleur de sel de Saint-Leu et des préparations déshydratés pour fabriquer du rhum arrangé sera aussi à découvrir sur le stand de Les Marieuses ornés de lianes de vanille. Sans oublier les « kits prêts à adopter » composé de pot, de scori, de paille, de tuteur et de liane de vanille.

Mille et une curiosités à découvrir

Bien d’autres curiosités comme ce crocodile enfermé dans une bouteille de rhum péi et les grains et les lianes de kadok, utilisés dans la tradition réunionnaise pour soulager les douleurs et pour de nombreuses autres vertus seront aussi à découvrir sur le stand de « Les Marieuses » à Sainte-Suzanne. L’artisanat local ne sera pas en reste à travers les articles de l’atelier Les Tresses d’Alice, toujours argumentés de la touche « vanille », à l’instar de ce tableau en vacoa, orné de lettres en gousses.

Une tradition familiale qui se perpétue

Jismy Moutien, créateur de la marque y dévoilera aussi un poinçon ayant appartenu à son grand-père paternel Goindou Palyati Moutien. « Cet objet, utilisé pour marquer la vanille qu’il produisait à Saint-André, du côté de l’actuel chemin Lagourgue dans les années ‘60, raconte toute notre histoire familiale. Le père de ma mère aussi faisait figure de pionnier dans les Hauts de Sainte-Suzanne (lire ci-après). Forts de cette double racine et de cet ADN vanille qui coule dans nos veines, moi et mes fils avons décidé de perpétuer la tradition en créant 2 plantations à Saint-André et à Bras-des-Chevrettes ». 

Bienvenue au Rhum vieux du Domaine de Brûlon

À la tête de l’équipe de Les Marieuses, Jismy Moutien annonce le lancement  de sa marque de rhum baptisé Rhum vieux du Domaine de Brûlon : « C’est un rhum traditionnel de sucrerie vieilli 10 ans en fût de chêne. Il tire son appellation du nom d’un écart des Hauts de Sainte-Suzanne où vivait mon grand-père maternel Ariste Tanicody. Au Brûlon, il plantait de la canne et développait la culture de la vanille. En souvenir de ce patriarche qui a consacré sa vie entière à l’agriculture et à la vanille pour nourrir toute sa famille, nous avons baptisé ce produit de qualité, développé suivant la pure tradition créole ». À déguster avec modération.

D’où vient le nom « Les Marieuses » ?

La marque Les Marieuses, rend hommage à ces femmes courages qui, dès l’aube, se déploient dans les plantations pour féconder les fleurs de vanille suivant le procédé hérité d’Edmond Albius. Connues sous l’appellation Les Marieuses dans le langage créole réunionnais, elles seules, maîtrisaient les gestes adéquats et connaissaient les secrets de la Nature… au bout des doigts. 

Jismy MOUTIEN

Gérant de l’entreprise Vanille Les Marieuses

Publireportage reçu par email [email protected]

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Flambée des prix sur les fournitures scolaires à La Réunion

Article suivant

Le BTP peine à recruter à la Réunion : reportage AUDIO de Charles Luylier

Free Dom