Les relations entre les générations, un moyen de lutter contre la dégradation de la santé mentale des seniors

12 min de lecture

Pour 88% des jeunes et 92% des seniors interrogés par OpinionWay dans le cadre de la première édition du « Baromètre des relations intergénérationnelles, le renforcement des relations entre les générations est un moyen de lutter contre la dégradation de la santé mentale des seniors. Le baromètre apporte d’autres enseignements phares qui confortent tout l’intérêt du Service Civique Solidarité Seniors, dispositif basé sur l’intergénérationnel.

Un baromètre qui révèle l’isolement et la solitude ressentis par les seniors comme les jeunes

Grâce à cette étude conduite par OpinionWay, l’association nationale en charge du déploiement du Service Civique Solidarité Seniors a voulu, à l’occasion du premier anniversaire du dispositif, faire un état des lieux de l’état des relations intergénérationnelles dans notre pays et de la manière dont le lien intergénérationnel est perçu par les jeunes comme les anciens.

L’étude a été réalisée en février auprès de 2200 répondants, la moitié de jeunes de 16 à 25 ans et l’autre de seniors de plus de 65 ans.

2 En 2021, 2 millions d’aînés se déclarent isolés des cercles familiaux et amicaux .

Le nouveau baromètre des relations intergénérationnelles confirme ce ressenti : le sentiment de solitude ou d’isolement social est ressenti fortement par 41% des seniors interrogés. L’information phare révélée par l’étude est que les jeunes partagent ce sentiment pour 65% d’entre eux.

Pour 71% des seniors, la société actuelle ne favorise pas les occasions de rencontres entre les générations, approuvés par 61 % des jeunes. Ce que tous regrettent, puisque 73% des seniors et 55% des jeunes ont le sentiment de ne pas passer assez de temps avec l’autre génération.

Comment agir ? 88% des jeunes et 92% des seniors déclarent que le renforcement des relations entre les générations serait un moyen efficace de lutter contre la dégradation de la santé mentale et physique des seniors.

Pour 71% des seniors, passer du temps avec les jeunes apporte de l’ouverture d’esprit. Du côté des jeunes, la transmission de connaissance est l’apport principal de la relation intergénérationnelle, relevé par 55% des jeunes interrogés.


1Baromètre mené par OpinionWay du 3 au 8 février 2022 auprès de 1113 personnes âgées entre 16 et 25 ans et 1119 personnes de 65 ans et plus.
2 Baromètre Solitude et Isolement – Petits Frères des Pauvres – Septembre 2021

La confirmation que le Service Civique Solidarité Seniors est un dispositif majeur à développer

Le baromètre des relations intergénérationnelles met en lumière que le nouveau dispositif Service Civique Solidarité Seniors est une réponse adaptée à la crise de solitude identifiée chez nos jeunes comme nos anciens. Il est plébiscité par 96% des jeunes et 99% des seniors comme l’une des solutions majeures à développer.

Le Service Civique Solidarité Seniors est une mobilisation lancée en mars 2021 sous l’impulsion de l’association pionnière du Service Civique Unis-Cité avec le Ministère Délégué à l’autonomie et le Secrétariat d’Etat à la Jeunesse, grâce à l’engagement du groupe Malakoff Humanis dans le cadre de la gestion de la retraite complémentaire Agirc-Arrco. Une mobilisation qui regroupe plus de 30 partenaires nationaux du secteur du Grand Age et du service civique.

Son objectif ?

  • Rompre l’isolement des personnes âgées à domicile ou en établissement grâce à la solidarité intergénérationnelle
  • Aider à bien vieillir par la prévention, le lien social, l’accès au numérique, le soutien à la mobilité…
  • Promouvoir les métiers du grand âge auprès des jeunes,
  • Développer durablement la solidarité intergénérationnelle envers les seniors isolés ou vulnérables.

… Et parvenir pour ce faire à mobiliser chaque année 10 000 jeunes en Service Civique de 6 à 12 mois auprès d’au moins 200 000 personnes âgées. Des jeunes qui interviennent en établissement ou à domicile, pour créer du lien, échanger, aider à la mobilité, donner et recevoir…, une mobilisation solidaire des jeunes complémentaire des familles et des professionnels du secteur.

Alors que le Président de la République a annoncé fin décembre 2021 sa volonté de promouvoir le Service Civique en Europe et que les associations comme de nombreux mouvements de jeunesse demandent son « universalisation » afin qu’il soit proposé et accessible à tous les jeunes, 69% des jeunes déclarent qu’ils sont intéressés par un Service Civique auprès des seniors.

Le 9 mars à la Cité Fertile de Pantin : 110 jeunes et seniors seront rassemblés pour construire l’avenir ensemble

Ce baromètre sera présenté publiquement le 9 mars 2022 à la Cité Fertile de Pantin, à l’occasion des « 1ères rencontres intergénérationnelles » organisées pour célébrer le 1er anniversaire du dispositif Service Civique Solidarité Seniors. Elles réuniront 110 jeunes et personnes âgées engagés actuellement dans le dispositif, qui mèneront de concert des ateliers créatifs et d’intelligence collectives pour démontrer la force de l’intergénérationnel et construire les prochaines étapes du dispositif ensemble. Une restitution de ces coproductions sera faite devant des représentants des membres de la mobilisation, des Ministères et des collaborateurs de l’association en charge de son déploiement.

À propos du Service Civique

Il s’agit d’un engagement volontaire ouvert à tous les jeunes âgés de 16 à 25 ans (et jusqu’à 30 ans pour les jeunes en situation de handicap) désirant consacrer 6 à 12 mois de leur vie au service des autres, sur des missions d’intérêt général telles que la solidarité et la lutte contre l’exclusion, l’éducation, l’environnement, le sport et la culture, etc. Les jeunes volontaires sont indemnisés au total 580 € par mois (688 € si boursiers) et bénéficient d’une couverture sociale prise en charge par l’État.

L’Agence du Service Civique, groupement d’intérêt public GIP, opérateur du ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, assure la mise en œuvre du Service Civique.

A propos du Service Civique Solidarité Seniors

Le Service Civique Solidarité Seniors a été lancé sous l’impulsion d’Unis-Cité, association pionnière du Service Civique des jeunes et du groupe Malakoff Humanis, dans le cadre de la gestion de la retraite complémentaire Agirc-Arcco, avec l’appui du ministère chargé de l’Autonomie, du secrétariat d’Etat chargé de la Jeunesse et de l’Engagement, du Secrétariat Général des Ministères Sociaux, de la CNSA, et de l’Agence du Service Civique.

Elle est portée par une association ad hoc dont la vocation est de développer le Service Civique dans le secteur du Grand Âge avec l’ensemble des acteurs de la lutte contre l’isolement des personnes âgées et le soutien des principaux réseaux ayant l’expérience du Service Civique auprès des seniors (Monalisa, Croix Rouge, Petits Frères des Pauvres, Groupe SOS, UNIOPSS, FEHAP, APHP, Siel Bleu, Ligue de l’Enseignement, UFCV, Familles Rurales, AMRF, ACCPA, Arpavie, Coallia, Fédération nationale de la Mutualité française, Fondation COS Alexandre Glasberg, SliverGeek, UNCCAS, Wimoov …). https://www.sc-solidariteseniors.fr/

A propos de Malakoff Humanis

Acteur majeur de la protection sociale, Malakoff Humanis est né en janvier 2019 du rapprochement des groupes Malakoff Médéric et Humanis. Avec près de 7 Mds d’€ de fonds propres, plus de 400 000 entreprises clientes et 10 millions de personnes protégées (assurés et ayants droit), Malakoff Humanis détient 15 % de parts de marché de l’assurance collective. Dans le cadre de la gestion de la retraite complémentaire Agirc-Arrco, le Groupe verse 38,3 Mds€ d’allocations à 6 millions d’allocataires, et collecte les cotisations auprès de 600 000 entreprises et 6 millions de cotisants. Paritaire, mutualiste et à but non lucratif, Malakoff Humanis met sa performance au service de l’utilité sociale et consacre chaque année plus de 160M d’€ à l’accompagnement des personnes en situation de fragilité sociale. www.malakoffhumanis.com

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

L’homme qui avait été greffé avec un cœur de porc, est décédé 2 mois après

Article suivant

Madagascar, Batsirai : cérémonie pour les 60 sauveteurs français de la sécurité civile à l’ambassade

Free Dom