Les risques psycho-sociaux deviennent la deuxième cause d’arrêt maladie derrière la Covid

Les risques psycho-sociaux deviennent la deuxième cause d’arrêt maladie derrière la Covid en France. Le baromètre de Malakoff Humanis publié ce jeudi, indique qu’ils sont responsables de 14% des arrêts maladie en mai.

La Covid reste, depuis la crise sanitaire, le premier motif d’arrêt puisqu’elle est à l’origine des 26% d’arrêts signalés en avril, et 19% en juin.

L’explosion des indemnités journalières versées en cas d’arrêt maladie avec la crise en dit long. De janvier à août 2020, les versements ont augmenté de +29,9%, selon les derniers chiffres de l’Assurance Maladie.

Pour la première fois, les troubles musculo-squelettiques sont alors dépassés par les risques psycho-sociaux.

Free Dom, le site web, fait le choix d'un participatif sans modération à priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

3
Poster un Commentaire

avatar
3 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
mearyNoahLobo Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Lobo
Invité
Lobo

Evidemment y en a qui abusent du systeme et viennent a la run que pr cela

Noah
Invité
Noah

On se met à perdre sa tête pour avoir des congés payés supplémentaires … Lamentable !

meary
Invité
meary

Je peux comprendre….pour recevoir du public tout les jours au travail…faut se le farcir et avoir les nerfs. C’est très dur entre agressivité, impolitesse, impatiente, assistanat…..parfois je sens bien que je ne devrais pas en supporter autant….pourtant je n’ai jamais posé de congés maladie pour ça mais ce n’est pas en mon honneur car je suis clairement une victime de cette société malade. Ceux qui peuvent poser des congés maladie sans trop de répercussion ont raison de le faire. Trop c’est trop. Ceux qui ne travaillent pas ne peuvent pas comprendre