Les spécialistes du génie de l’air pour homologuer les pistes d’atterrissages sur les îles Éparses

4 min de lecture

Véritables experts dans le domaine de l’infrastructure horizontale (pistes et aires aéronautiques), 8 militaires du 25e régiment du génie de l’air ont été détachés pour une mission pour les forces armées dans la zone sud de l’océan Indien (FAZSOI). Ils se sont ainsi rendus du 10 au 22 mai 2021, sur les différentes pistes d’atterrissages des îles Éparses.

Pendant quinze jours, ces terriens du régiment de l’armée de l’air et de l’espace ont sondé les sols d’Europa, Juan de Nova et des Glorieuses. Ceci, dans le but avant tout, de ré homologuer les pistes pour les atterrissages des différents aéronefs qui ont l’occasion plus ou moins régulière de venir sur les îles, tels que le CASA ou encore le C130. Ces études terrestres doivent se tenir tous les trois ans, pour étudier l’ensemble des évolutions des sols et de la nature environnante. En effet, le détachement s’est penché sur les caractéristiques spécifiques telles que la planimétrie, la portance ou encore les trouées, tout en vérifiant le respect de la conservation de l’environnement des îles Éparses.

Présents dans cette zone de responsabilité des FAZSOI, les sapeurs de l’air ont également poussé leurs travaux pour étudier la faisabilité d’accueillir l’avion de transport militaire A400M dédié aux transports stratégique et tactique sur l’ensemble de ces trois pistes. L’ouverture de ces pistes aux opérations de l’A400m a pour objectif de permettre aux FAZSOI d’acheminer des matériels lourds ou présentant un volume hors gabarit, les rendant incompatibles avec les autres avions de transport d’assaut (ATA) et tactiques (ATT).

Depuis près d’une année, la direction générale de l’armement (DGA) et le centre d’expertise aérienne militaire (CEAM) ont conduit une campagne d’essai afin d’accroitre la capacité de l’A400M de poser sur des terrains sommaires. De coutume, cet avion militaire se pose sur des pistes dont la largeur était au minimum de 27,4m. La certification nationale en cours doit permettre d’employer l’A400M sur des pistes d’une largeur minimale de 20m.

En attendant la prononciation de cette certification, l’équipe de marque des avions de transport tactiques A400M a dès lors cherché à employer l’avion sur les terrains des îles Éparses, dont la piste la plus étroite mesure 20m de large.

Après trois atterrissages et trois décollages réussis, l’A400M a ainsi pu confirmer l’ouverture des trois îles aux opérations de transports stratégique et tactique au profit des FAZSOI, avec une charge maximale pouvant atteindre 32 tonnes.

Les 1 700 militaires déployés aux FAZSOI garantissent la protection du territoire national et animent la coopération régionale depuis La Réunion et Mayotte. Les FAZSOI constituent le point d’appui principal du théâtre « océan Indien » pour assurer la surveillance des zones économiques exclusives associées à l’ensemble des îles de la zone de responsabilité, contribuer à la lutte contre l’émergence de nouvelles menaces liées aux trafics et conserver une capacité régionale d’intervention rapide.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Famine à Madagascar : Nassimah Dindar interpelle le ministre des affaires étrangères

Article suivant

St Pierre : le Smur intervient sur le front de mer pour un piéton

Free Dom