Les vœux de Gilbert Annette : « on se prépare pour 2020… ou 2021 »

3 min de lecture
4

« 2018 est une belle année qui s’annonce. Nous avons beaucoup de projets qui vont sortir de terre. Les études ont été faites, les dossiers sont bouclés… » a déclaré, hier matin, Gilbert Annette, le maire de Saint-Denis, dans le cadre de la traditionnelle présentation de ses vœux à la presse en présence de quelques élus de la ville.

Le maire de la plus grande commune de l’Outre-mer s’est voulu volontariste et résolument tourné vers l’avenir, vers le développement de la cité dionysienne en privilégiant « la démocratie participative ». « Dialoguer, échanger pour avancer ensemble. Nous allons sur le terrain, en faisant du porte-à-porte pour faire de la pédagogie, pour expliquer aux administrés ce que nous faisons, ce que nous avons fait par rapport aux promesses de 2014. Nous sommes arc-boutés sur notre projet de construire un Saint-Denis moderne et solidaire en ne laissant pas les jeunes à l’écart. Nous avançons tout en prenant soin de toujours garder l’équilibre, notamment l’équilibre budgétaire par la diminution des frais de fonctionnement afin de lutter autant que faire se peut contre le gaspillage. Nous tiendrons nos engagements, en tout cas, nous les poursuivons selon le cahier des charges fixé depuis 2014 et nous préparons l’échéance de mars 2020… ou décembre 2021. Ce n’est pas encore définitivement arrêté », a indiqué, hier, le maire de Saint-Denis.

En effet, pour l’heure, on ne sait pas encore si les prochaines élections municipales auront lieu en mars 2020 comme prévu initialement ou alors en 2021, comme l’envisage le gouvernement Philippe. Mais quelle que soit la date choisie, Gilbert Annette s’est dit prêt avec son équipe pour aller au combat.

Après le rapide discours du maire, les journalistes présents ont été conviés à partager un repas et la discussion s’est poursuivie à table. Gilbert Annette nous a ainsi fait part de quelques moments croustillants de sa jeunesse, de son existence : son enfance à Madagascar, son arrivée à la Réunion, le courage de ses parents pour élever dignement leurs onze enfants, son départ pour la métropole, sa formation à l’école militaire de Tulle, son engagement politique et sa vision pour sa commune, pour son île… Une discussion passionnante racontée aujourd’hui avec beaucoup de recul et une bonne dose d’humour de la part d’un homme de 72 ans, acteur incontournable de la vie politique réunionnaise.

Y.M.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.



4 Commentaires



Free Dom
WordPress Video Lightbox