/

Les voeux de Selly pour St-Benoît : sécurité, stabilité et réhabilitation d’écoles, de piscines et de gymnases

8 min de lecture
10

Ce vendredi 20 janvier, dans le restaurant l’Auberge Créole à Ste-Anne, Patrice Selly maire de St-Benoît et président de la CIREST a présenté ses voeux à la presse. L’occasion de faire un bilan sur les projets réalisés en 2022 et les objectifs de 2023. « En tant que maire de St-Benoît, le programme politique présenté en 2020 a été mis en oeuvre malgré les difficultés qu’on a pu rencontrer. 2022 a été marquée par la volonté de transformer le visage de notre commune avec des travaux et des démolitions », démarre Patrice Selly. Ce dernier a fait le point sur les diverses démolitions qui ont eu lieu sur sa commune :

  • l’immeuble Cannelle démoli pour permettre la construction d’une résidence pour seniors ;
  • l’ancienne maternité du GUER
  • La cité Europe par la SHLMR 
  • La Cité Labourdonnais par la SIDR

En terme de construction, ont été mis en lumière notamment l’ensemble immobilier qui regroupera des logements pour les seniors, étudiants et travailleurs de la commune 

« La ville est en profonde mutation grâce au travail de l’équipe municipale et aux efforts budgétaires réalisés depuis le début de cette mandature », déclare Patrice Selly. Au total, ce sont 5 millions d’euros de travaux qui ont été réalisés en 2022 et une enveloppe de 11 millions d’euros prévus pour 2023.

Des efforts budgétaires pour la réalisation de nouveaux projets

Dans le cadre du NPNRU, qui constitue pour la commune une réelle opportunité d’améliorer le cadre de vie des habitants, « un coup d’accélérateur sera donné cette année avec un budget de 80 millions d’euros sur 6 ans », annonce Patrice Selly. En effet, la commune de St-Benoît se porte mieux sur le plan financier et peut entreprendre de nouveaux projets, comme le maire l’explique au micro d’Elodie Hoarau :

Parmi les principaux investissements de l’année 2023, on compte :

  • 3,2 millions d’euros consacrés à l’école Denise Salaï à Bras Canot avec une vingtaine de nouvelles classes ;
  • 1,9 million d’euros investis pour la mairie annexe de Ste-Anne et la salle des fêtes ;
  • des chantiers de réhabilitation de plusieurs écoles communales à savoir Raphaël Elie, Reine Pitou et Edmond Albius. « Nous allons accélérer les études sur le reste des écoles de la commune », fait savoir Patrice Selly ;
  • 1,3 million d’euros consacré à la réhabilitation du premier étage du CCAS. « Nous allons nous focaliser focus sur la partie action sociale car la précarité reste importante à St-Benoît avec une population qui vieillit », précise Patrice Selly ;
  • l’aménagement du front de mer de St-Benoit ;
  • la création de nouveaux équipements sportifs ;
  • la réhabilitation de l’ancienne gare ferroviaire, qui va devenir un lieu culturel ;
  • la rénovation du Ludopark.

Une nouvelle directrice de cabinet : Merry Lavalle

Au sein de l’équipe municipale, ce début d’année est marquée par l’arrivée d’une nouvelle directrice de cabinet : Merry Lavalle, originaire de St-Benoît. « J’espère pouvoir mettre mes compétences et mes diverses expériences au service de la commune », déclare-t-elle. Cette dernière a notamment travaillé en tant qu’assistante parlementaire d’Eric Andrieux du partie socialiste à l’Assemblée Nationale et chef de cabinet au Parlement Européen à Bruxelles. 

Sécurité : une dizaine de caméras installés à Bras-Fusil 

La sécurité fait partie des priorités de la commune. Dans ce cadre, près de 400 000 euros vont être investis cette année sur l’installation de caméras de vidéosurveillance à Bras Fusil. Au total, ce sont une dizaine de caméras qui vont être installés dans le quartier. « Il en existe déjà 5 au centre-ville », précise le maire, qui souhaiterait un centre intercommunal dans l’Est pour visionner les images de vidéosurveillance.

Patrice Selly annonce également le recrutement de 3 policiers municipaux supplémentaires pour permettre le retour au pays de jeunes bénédictins en métropole qui demandent leur mutation. « Ils seront priorisés », assure Patrice Selly, qui marque sa volonté d’installer une brigade de gendarmerie mobile dans le quartier de Bras Fusil notamment. Il rappelle qu’il avait annoncé l’embauche de 20 policiers municipaux d’ici à la fin de son mandat.

Culture : un festival de la canne en avril 

Du côté culturel, la commune de St-Benoît prévoit un événement d’ampleur : la première édition du festival de la canne. Celui-ci se tiendra les 28, 29 et 30 avril prochains sur le site de la distillerie Rivière du Mât. Du côté de la programmation artistique, « il y aura des artistes de renommé international », promet le maire. 

On notera également que la fresque et le chevet de l’église de St-Benoît ont été rénovés. 

Sport et loisirs

Outre le côté culturel, Patrice Selly entend dynamiser la commune avec notamment la réouverture de la piscine du Butor courant de cette année et la rénovation les gymnases des Marsouins et de Bouvet.

Enfin, les habitants de la commune pourront également se rafraîchir à Ste-Anne puisque le projet de piscine municipale de Ste-Anne va aboutir avec un début de travaux en 2024 et une livraison en 2025.

Les projets de la CIREST

La deuxième partie de la conférence a été consacrée à l’intercommunalité. « Il faut de la stabilité au sein de la CIREST pour avancer« , clame Patrice Selly, qui semble donc balayer d’un revers de main l’idée d’une présidence tournante. Ce dernier a ensuite évoqué les projets de l’intercommunalité, qui seront dévoilés plus en détails ultérieurement.

Patrice Selly : « Il faut de la stabilité au sein de la CIREST pour avancer »

10 Commentaires

  1. Comment peut-il dire que c’est ces projets? Quel manque de dignité!
    C’est un opportuniste…
    Quand à la cirest, il a pris goût au pouvoir, des indémnités à « gogo » et j’en passe…
    Vous vous rendez compte, si il perd ce poste, comment il va payer ces investisments dans l’immobilier?
    Il avait déjà préméditer son avenir à la cirest…
    Rouler Ferrère….

  2. Le maire de bras -panon , st Benoit 2 roi menteur , arrête prendre les gens de l est pour des couillons j espère que mR BEDIER reprendra la cirest dans la main de se rigolo de selly.

    • Rêve tjr,Bédier c’est un incompétent,la mairie il c’est même pas géré, parlons pas de, la cirest
      si par il prend ce poste, vivement 2026,qu’on vire ce bouricko.

  3. Selly selly le cheval un tour qui te prend au nez est inéluctable, précarité au sein des travailleurs communaux. Camaraderie au sein des recrutements de la cirest, mensonges et racismes auprès de la communauté mahoraise
    Honte à toi vilain monsieur !

    • Le seul raciste, c’est ou! On sent que vous ne digérez pas qu’un homme noir soit devenu maire à Saint Benoît! Nous sommes fiers de lui! Le nombre de tour du cheval, c’est deux pour Selly et zéro pou ou!

  4. Selly la pou en richir a li personnellement ,regarde st Benoit lé salles rien la changer la communication lé fort mais rien de rien ,lé projet c’est l anciens mandatures, la nouvelle casernes des pompiers c’est madame Ramin qui est à l’origine bientôt 3 ans au pouvoir rien n’est sortie sous terre population de st Benoit ouvre le yeux !!!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

St-André : Annie Raymond fête ses 100 ans

Article suivant

Félicitations à Dominique Vienne, élu président des CESER de France

Free Dom