/

L’Etat examinera “en accéléré” la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle

1 min de lecture

 

A la demande de Mme Annick GIRARDIN, ministre des Outre-mer, le Premier ministre a donné son accord pour que soit examinée en procédure accélérée, la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle (CATNAT), pour les communes les plus touchées par les effets du passage de la tempête Berguitta sur la Réunion.
La reconnaissance CATNAT permet une indemnisation accélérée et obligatoire des dommages par les assureurs, sous un délai de trois mois maximum pour les entreprises et particuliers assurés.
Le Gouvernement rendra sa décision dans les prochains jours après examen du dossier.
Parallèlement à cette procédure, Annick GIRARDIN a demandé au Préfet de la Réunion, à ce que les éléments pouvant lui permettre d’autoriser l’intervention du Fonds de Secours pour les Outre-mer (FSOM) lui soient transmis dans les plus brefs délais. Ces fonds autorisent l’indemnisation des dégâts matériels non assurés des particuliers sous conditions de ressources, des petites entreprises, des collectivités locales ainsi que les pertes de fonds et de revenus des exploitations agricoles.


Poster un Commentaire

avatar
Free Dom
WordPress Video Lightbox