L’Intersyndicale appelle à la grève le 12 décembre contre le démantèlement des lycées professionnels

1 min de lecture
2

L’Intersyndicale CGTR, FO-PLP, SNEP-FSU, SNUEP-FSU, SUD lance un appel à la mobilisation générale, exhortant les acteurs de l’éducation à se joindre à la grève et à participer massivement au rassemblement prévu devant le Rectorat le 12 décembre à 10h00. Cette mobilisation vise à protester contre le démantèlement des Lycées Professionnels et la dégradation de la Classe de Terminale Bac Pro, des mesures jugées inacceptables qui menacent l’avenir de l’enseignement professionnel.

Communiqué de l’Intersyndicale CGTR, FO-PLP, SNEP-FSU, SNUEP-FSU, SUD

L’intersyndicale CGTR, FO-PLP, SNEP-FSU, SNUEP-FSU, SUD appelle à la grève et à une participation massive au rassemblement devant le Rectorat le 12 décembre à 10h00.

Mobilisation contre le Démantèlement des Lycées Professionnels et la Dégradation de la Classe de Terminale Bac Pro

Les mesures récemment annoncées par la Ministre Grandjean constituent une menace imminente pour la voie professionnelle. La réduction des heures d’enseignement au profit de stages en entreprise et la désorganisation complète de l’année de terminale Bac Pro sont inacceptables.

Motifs de la mobilisation :

1. Démantèlement des Lycées Professionnels : Les propositions ministérielles achèvent le démantèlement de la voie professionnelle en réduisant le parcours commun des élèves de Bac Pro de 6 semaines. De plus, les épreuves aux examens seraient avancées pour introduire un parcours personnalisé de 6 semaines, entraînant des pertes significatives d’horaires disciplinaires pour les élèves.

Conséquences concrètes :

  • Diminution de deux heures hebdomadaires en seconde et première.
  • Suppression de 4 semaines de cours en terminale, soit un total de 203 heures sur les trois ans du Bac Pro, équivalant à 7 semaines d’enseignement.
  • Suppression de 85 heures d’enseignement professionnel en terminale, affectant les épreuves professionnelles importantes pour l’obtention du diplôme.

2. Dégradation de la Classe de Terminale Bac Pro : Le parcours distinct prévu accentue les inégalités de réussite aux épreuves, augmentant le risque de décrochage en fin de parcours et entraînant une baisse potentielle du taux de réussite des jeunes au diplôme.

Double objectif inquiétant : Il apparaît clairement que ces mesures visent à poursuivre la suppression de postes d’enseignants et à renforcer le tri social déjà en place, exacerbé par Parcoursup et les choix d’options.

Préoccupations spécifiques à La Réunion : L’intersyndicale s’inquiète de l’augmentation du nombre de semaines de stage dans un contexte économique marqué par 95 % de TPE et TPME. Comment les élèves de différentes filières pourront-ils trouver des lieux de stage simultanément, notamment avec le triplement du nombre d’apprentis ?

Nous appelons l’ensemble des personnels de l’éducation à se mobiliser et à rejoindre le rassemblement devant le Rectorat le 12 décembre à 10h00 pour défendre l’avenir de l’enseignement professionnel.

0 0 votes
Note de l'article
S'inscrire
Me notifier des
2 Commentaires
plus de votes
plus récents plus anciens
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Article précédent

« Mon kaz, pa la kaz moustik ! » :  Ne laissons pas les moustiques s’installer chez nous

Article suivant

Plusieurs joueurs d’un club de football de Sainte-Marie non payés depuis février

Free Dom