Loi « 3DS » : le député Ratenon taille un costume 3 pièces au Président et au gouvernement.

10 min de lecture
13

Dans le cadre de l’examen par le Parlement du projet de loi « 3DS » (Différenciation, Décentralisation et Déconcentration), le député de La France Insoumise de la Réunion, Jean-Hugues Ratenon, n’a pas mâché ses mots à l’égard de la politique gouvernementale. Voici le contenu de son intervention :

 » Monsieur le Président,

Monsieur le Ministre,

Mes Chers collègues,

Dans un premier temps, j’aimerais vous informer que la situation de l’autre France se dégrade de jours en jours.

Au moment même où nous parlons, le chômage de masse, d’après l’Insee, touche 17% des Réunionnais, 20% des Guyanais, 21% des Guadeloupéens, 15% des Martiniquais, et 28% des Mahorais pour ne citer que. Mais nous savons tous que la réalité est tout autre et beaucoup plus grave sur le terrain de l’emploi.

Oui vous avez bien compris, je parle bien des Outre-Mer, cette France abandonnée, méprisée, cette sous France dans la France.

Je ne vous parle même pas du niveau de pauvreté qui bat des records et la cherté de la vie qui fait des ravages.

Une situation qui n’a pas changé, malgré les promesse d’Emmanuel Macron. Elle s’est même dégradée en 5 ans de mandat.

Oui, Vous avez abandonné les Outre-Mer.

Dernier coup bas en date, votre réforme du chômage qui appauvrit encore plus une partie de la population, notamment les plus précaires, comme les emplois saisonniers par exemple.

Vous étiez conscient, mais cela vous importe peu car vous êtes un gouvernement de riche et chez les salariés, nous savons tous qu’il n’y a pas de riche.

Autre exemple, l’eau reste un grave problème, que vous avez refusé de régler. Beaucoup d’ultramarins n’en bénéficient pas ou ont droit à de l’eau non potable que personne ici n’oserait boire. Rajouter à cela, le réchauffement climatique qui engendre une pénurie d’eau à La Réunion, et qui provoque chaque jour des coupures d’eaux dans plusieurs de nos villes, alors que les factures eux restent très salées.

Il y aussi la crise des logements sociaux et leurs qualités médiocres, voir insalubres qui ruinent la vie de beaucoup de locataires. Mais Les prix eux continuent à augmenter.

Concernant le territoire de Mayotte, il est inadmissible que 77% des résidents vivent encore aujourd’hui sous le seuil de pauvreté, et pour beaucoup d’entre eux dans des bidonvilles. Cette crise sociale, dont le gouvernement français est le responsable, est même devenue une pandémie, tellement ce département a été négligé.

Vos contradictions et vos lois déconnectées de la réalité ont même amené les Ultramarins à se révolter contre vous, comme c’est le cas aux Antilles depuis le 15 Novembre, et le climat est très tendue ailleurs.

Le sentiment d’abandon est très présent chez nous et une simple braise suffirait désormais à allumer un feu incontrôlable.

Voilà la situation et vous connaissez tout cela. Pourquoi donc continuer, ce régime d’apartheid social en Outre-Mer?

Ce malheureux apartheid social prédit et que craignait Paul Vergès à l’époque il y a 35 ans de cela.

Nous sommes certes Ultramarins, mais Français quand même. Alors pourquoi nous ne sommes pas écoutés ?

Face à ce constat, est-ce que votre texte de loi donne de l’espoir ? La réponse est non.

  • Vous souhaitez expérimenter, pour 3 ans, le remplacement de l’obligation d’une enquête publique par une simple participation du public réalisée par voie électronique, les deux procédures étant inscrites dans le code de l’environnement.

Si l’urgence des situations de mal-logement pourrait laisser penser qu’une telle disposition est justifiée, c’est faire fi que les enquêtes publiques sont les uniques outils d’information et d’association des habitants à ces opérations.

Cela revient donc à exclure encore plus les habitants de la gestion de leurs lieux de vie et affaiblit encore plus les faibles garde-fous en matière d’environnement.

  • Vous souhaitez également permettre la création, par les régions de Guadeloupe, de Guyane, de La Réunion, de Martinique et de Mayotte, d’un établissement public à caractère économique et commercial compétent en matière de formation professionnelle.

Toutefois, en l’absence de dotation nationale, seules les collectivités les mieux dotées pourront les financer convenablement. Les autres établissements auront alors une pression à la vente pour équilibrer les comptes.

  • Vous souhaitez permettre aux Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) de signer des conventions de mandat et donc de recourir à un financement participatif.

S’il s’agit de diversifier les sources de financement, il semblerait plutôt qu’il soit nécessaire d’augmenter les financements le cas échéant, plutôt que de recourir aux financements privés, même participatifs, pour mener à bien, dans le cas évoqué, une politique décidée par l’Etat central.

Je termine là ces quelques exemples,

Et pour finir, afin de répondre aux exigences des territoires d’Outre-Mer, pourquoi, n’avez-vous pas pris en compte la situation des citoyens Ultramarins ?

Pourquoi n’avez-vous pas pris en compte le taux d’illettrisme et la fracture numérique qui existent dans nos îles ?

Pourquoi n’avez-vous pas mis des mesures adaptées afin de lutter contre tous les virus et maladies qui courent chez nous ?

Pourquoi n’avez-vous pas pris en compte nos jeunes, qui est notre futur en Outre-Mer ?

Pourquoi n’avez-vous pas pris en compte les salariés dont les soignants, qui passent des moments difficiles en cette période de crise sanitaire ?

Pourquoi n’avez-vous pas mis fin à l’insalubrité et au déficit de logement sociaux ?

Il existe toujours des inégalités entre l’Outre-Mer et l’Hexagone.

Alors, pourquoi n’avez pas pris en compte des mesures de rattrapage ?

En réponse aux mouvements sociaux, par la voix du ministre Lecornu vous avez dit être ouvert à un débat sur l’autonomie.

Cette loi 3DS pouvait justement répondre par plus de justices sociales, d’égalité et de responsabilités pour les Outre-Mer. Mais rien n’est fait.

Cela démontre donc que votre texte ne vaut rien, et qu’il est totalement inutile.

Mais pas seulement ce texte, votre mandature est une mandature qui consolide le régime d’apartheid social en Outre-Mer. Tout cela dans une ambiance malsaine de préférence métropolitaine à l’emploi.

Mais peut-être que vous avez encore la possibilité de réagir. Et c’est peut-être votre dernière chance de le faire.

Acceptez donc les amendements des parlementaires d’Outre-Mer !

Mais si votre égo ne le permet pas, et si votre intelligence ne vous offre pas cette possibilité, alors déposez des amendements, vous gouvernement.

Ou faites des sous amendements à nos amendements, si vous considérez que nos amendements ne sont pas suffisants et ne répondent pas assez aux exigences des Outre-Mer, n’hésitez pas à le faire car vous en avez la possibilité.

Car si vous ne répondez pas à tout ça, c’est que vous ne respectez pas l’être humain et les Ultramarins. Et que nos conditions et demandes, nous territoires d’Outre-Mer, ne vous intéressent pas. Dans ces conditions-là, alors nous allons voter contre votre texte ».

 

 

 

 

 

 

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

13 Commentaires

  1. Mais il se prend pour qui ?

    Serait-il capable de reprendre point par point la teneur de son torchon et en discuter de vive voix avec ces Personnalités qu’il interpelle ?

    Le cospar était largement suffisant pour lui.

  2. Cette france abandonné ? Mr Ratenon demandez l’indépendance …vous verrez qui vous suivra…
    Arrette un peu toujours entrain de critiqué …et votre salaire dite au reunionnais ce que vous gagnez et avec les avantages que vous avez.
    8000 eu par mois billet d’avion gratuit hotel gratuit et ou critique meme sans parler du carburant …gratuite

  3. Quand je lis ces 2 commentaires de colonisés je me dis que les outre-mers ne pourront jamais avancer tant une majorité de ces peuples est aussi écervelée. Vos arguments se résument à: il ne faut rien dire et se contenter de ce que la mère patrie veut bien nous donner sinon nous risquons d’être mis à la porte. Vous continuez à parler d’indépendance, d’autonomie… Soit on est français soit on ne l’est pas. Si on nous considère comme français alors nous voulons juste avoir les mêmes conditions de vie que la moyenne hexagonale, point barre.
    Vous voulez quel genre de député ? Un petit toutou dit dit amèn à tout ou sinon merci bwana pour les miettes que vous nous donnez ? Moi, en tant que Réunionnais, Français et Européen ce n’est pas ma conception de notre appartenance à la France. Les 2 colonisés Werawera et le débroussailleur fermez-là et restez dans votre couillonisse… vous faites pitié dans votre complexe d’infériorité. Heureusement que vous ne représentez que vos ombres.

    • Plutot vous qui faite pitié … le débroussailleur a entièrement raison ,quelle honte ce député on n’avancera jamais avec un exemple comme lui…

    • C’est plutôt vous qui devez la fermer.

      Vous voulez que l’on vous considère comme français et avoir les mêmes conditions que vie que le moyenne hexagonale dites-vous ?

      OK. Commençons par arrêter de brandir « la préférence régionale pour les embauches » qui d’ailleurs est anticonstitutionnelle.

      C’est surtout vous qui êtes complexé à vous sentir colonisé. lol

    • C’est surtout vous qui devez vous regarder dans une glace !

      Par ailleurs, on n’a pas gardé les cochons ensemble que je sache ; aussi, abstenez-vous de me juger et surtout de me demander de me la fermer …

      C’est surtout vous qui faites pitié car c’est VOUS OUI VOUS qui souffrez d’un complexe d’infériorité !

  4. Monsieur le député Ratenon nous attendons que vous demandiez l’indépendance…. vous êtes tellement anti tout, mais pas des avantages que vous procurent vos indemnités et tout le reste….. Posez vous les bonnes questions : pourquoi les ultra marins sont ils dans cette situation ? que font les élus pour que ça change ? a une époque nous avons eu une ministre de l’outre mer originaire de la Réunion qu’a t’elle fait pour les ultramarins !!!! demandez l’indépendance et devenez gouverneur de l’île car si vous attendez que votre mentor devienne président avec ses à peine 10 % dans les sondages, cabri n’aura le temps de mange salade, avant que les choses évoluent

  5. Ce Mr Ratenon ,ce sent plus francais que le vrai francais pour ces avantages…la seule chose que j’entend pas de lui c’est parlé ces avantages de député tel que salaire voyage gratuit a la poche des contribuales ect…je ne comprend plus rien ,pourtant les reunionnais sont pas des cons ,comment ce se fait pour confiance a un boug comme ça ,ça ne reflette pas de l’image de notre pays .ref: le corbeau et le renard…

  6. Les commentaires concernant Mr Ratenon sont de niveau zéro de la part de ces électeurs de droite qui souffrent d’un gros manque de neurone. Déjà vous tous, à l’exception de colonisé, vous écrivez papa avec 3 p. Et là, ça donne des leçons aux autres ? Zot i ferait mieux d’aller accueille les candidats macron, pecresse et autre droite avec zot ti drapeau tricolore comme zot la fait pou zot papa debré. Quelle honte ! bann zantillais i doit rigole de nout tête quand zot i voit la mentalité de ces réunionnais colonisés. Pitié, allez chiète dann caro canne bareau bande d’abrutis.

Répondre à Werawera Annuler la réponse

Your email address will not be published.

Article précédent

Des cas de Covid à la mairie de St-Denis : Farid Mangrolia demande « la fermeture immédiate » de l’Etat-Civil

Article suivant

Fonds européens et coopération entre les îles de l’océan Indien : une enveloppe de 63 millions d’euros attendue

Free Dom