[Alt-Text] [Alt-Text]

Lovecraft Country : notre coup de coeur série du mois d’octobre

Tous les derniers samedis du mois, je vous fais découvrir mon coup de coeur série. Après The Boys et Lucifer, je vous propose d’en savoir plus sur The Lovecraft Country, la nouvelle série HBO (Game of Thrones). Celui-ci nous plonge dans l’Amérique raciste des années 1950. On y suit les aventures d’Atticus Black, un jeune homme qui embarque avec son amie Letitia et son oncle George dans un road trip à la recherche de son père disparu. Mais leur route est semée d’embuches puisqu’ils vont croiser la route de monstres fantastiques. On vous laisse découvrir la bande-annonce :

Un épatant mélange des genres

Lovecraft Country débute comme un road movie sympathique, qui vire rapidement au cauchemar. Dans cette Amérique raciste, les personnes de couleur ne peuvent pas se déplacer librement. Alors entre des membres du Ku Klux Klan et les monstres du bestiaire de l’auteur H. P. Lovecraft, le voyage n’est pas de tout repos pour notre trio. C’est d’ailleurs cet épatant mélange des gens qui capte notre attention.

Le trio en road trip

Lovecraft Country n’épargne pas le téléspectateur avec des scènes choquantes. Outre la question du racisme, qui est traitée de  façon brillante, des créatures terrifiantes prennent vie. Bien souvent, on se demande “mais que suis-je en train de regarder ?” et pourtant, c’est terriblement accrocheur. On retrouve des sorcières, une chasse au trésor ou encore le Cthulhu, l’une des créations emblématiques de H. P. Lovecraft, auteur américain mondialement connu pour ses récits fantastiques, d’horreur et de science-fiction.

La série peut d’ailleurs être difficile à décrire tant elle mêle différents genres. On se retrouve balancer d’une fiction horrifique à une fable antiraciste. De quoi donner un très divertissement !

Des personnages extrêmement bien construits

Malgré tout, le scénario sait exactement où il va avec un développement impressionnant et inattendu de certains personnages. Et pour cause, cette adaptation du roman de science-fiction éponyme signé Matt Ruff est portée par un tandem de choc à la production : Jordan Peele, le réalisateur de Get Out et Us, et J. J. Abrams, à qui l’ont doit Lost, Star Trek et des épisodes de Star Wars. Le savoir-faire de la production se sent même dans la qualité des scènes de monstres, qui sont très dynamiques et convaincants.

Chaque épisode se construit comme un petit film et met en avant un personnage. Et que ce soit les personnages principaux que les personnages secondaires, ils sont tous très bien construits, sans compter que le casting est extrêmement talentueux. On accordera des mentions spéciales à Jurnee Smollett-Bell (La fabuleuse Histoire de Harley Quinn), Wunmi Mosaku (The End of the F***ing World) et Jamie Chung (Sin City, The Gifted), qui font vraiment un travail remarquable.

Lovecraft Country se veut d’ailleurs féministe avec des personnages féminins forts. Ces dernières sont bien décidés à ne pas laisser faire les hommes blancs, qui abusent de leurs pouvoirs sur les femmes de couleur. Notons également que la série contient de nombreuses références à des femmes qui ont marqué l’histoire tels que Bessie Stringfield.

Bessie Stringfield, motocycliste, connue pour être la première femme afro-américaine à traverser les États-Unis en solitaire

En bref, si vous avez envie de vous plonger dans une série différente de ce que vous avez l’habitude de voir sur petit écran, foncez voir Lovecraft Country. Une série qui est amplement sous-côtée !

 

Tags:
Free Dom, le site web, fait le choix d'un participatif sans modération à priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Poster un Commentaire

avatar

Derniers de Séries

WordPress Video Lightbox
Aller en Haut