Une marche blanche pour Lucas samedi 20 août à l’Etang-Salé

2 min de lecture
14
Une marche blanche sera organisée le samedi 20 août à l’Etang-Salé pour rendre hommage à Lucas. Le jeune homme a succombé à ses blessures, après avoir été attaqué dans son quartier alors qu’il sortait de chez lui voir un ami le soir du 26 juillet dernier.

« Nous allons partir du centre-ville jusqu’au cimetière, déposer des fleurs sur la tombe de sa grand-mère qui est morte l’année dernière. On veut que justice se fasse, on veut que plus jamais un enfant puisse mourir, car on l’a frappé. Lucas est le 5ème jeune à partir comme ça en 2 ans, c’est insupportable !« , nous dit Sandrine, une proche.

Pour rappel, un jeune Réunionnais de 17 ans, habitant la commune de Fleury-Mérogis, a été découvert par les forces de l’ordre dans un état critique. Hospitalisé à Paris, Lucas a été déclaré ce mercredi 27 juillet 2022 en état de mort cérébrale. Il est décédé dans la soirée.

L’autopsie a confirmé que la victime a été grièvement blessée à la tête au cours d’une rixe entre jeunes de Fleury-Mérogis et d’Evry-Courcouronnes. Il souffrait notamment d’une fracture du crâne associés à de nombreux ecchymoses sur le corps.

« Au mauvais endroit au mauvais moment »

Une enquête pour tentative de meurtre en bande organisée a été ouverte.

Hier, plus de 200 personnes ont défilé hier lors d’une marche blanche en hommage à Lucas dont la tante témoignait ce lundi 8 août sur Free Dom.

Une agression dont elle nous dévoile les détails sordides sur fond de violences entre jeunes des cités :

14 Commentaires

    • Bruce lee lé dan film ça hein. Ou wa out causement. Ton « frère » la gaigne coquement, la reste à terre et tout ce que ou trouve à dire c’est qu’à la Reunion zot y fait le warrior. Ou oublie que lé mieux être soldat su out propre sol qu’en sol ennemi. Ti connais toute ti ruelle pou biffurquer en cas de baisement. Ou na pensé coma su créole mais en France faudra pas compte su ou si pou relève « un frère » alors. Lé triste. Le créole faut li compte su son propre famille.

    • S’il eut été possible une vision du futur sur une cinquantaine d’années sûr que les anciens auraient maintenu l’indépendance de l’île…

  1. Mes sincères Condoléances à cette famille qui est dans la douleur. Une grande tristesse. Que Dieu vous accompagne et l’âme de Lucas repose en paix. Parti si jeune, une vie volée.

  2. quand je suis arrivé en métropole, une fille de la metropole qui faisait le stage avec moi m’a dit, ici tu n’est pas chez toi , si tu tombe on ne te ramasse pas , tu crève, point bar , et au moment de ce stage j’avais 18 ans , j’ai été choqué et ça je ne l’oublierai jamais , malgré ma vieillesse ‘ aujourd’hui.

  3. La France c’est comme la Reunion mais en plus grand. Tu sais plus qui est qui. Quand tu es un réunionnais faut que tu « bouges » qu’avec tes proches. Tu vas pas te mettre avec toutes les nations qui se trouvent ici. C’est chacun son bifteck comme ils le disent si bien. Tu restes sociable. « Bonjour-bonsoir ». T’essaies de faire le fier, tu peux dire adieu à ta bagnole (ton outil de travail) -précieux tout de même. Quand tu te trouves sur ton Ile, tu fréquentes pas la racaille et bien en France c’est pareille. Oublie pas causement gramoun : « saquaine son bande »

  4. Il y en a qui préfèrent aller chez les étrangers, les sirlankais sont moins cons, de chez eux ils voient où est le paradis, créole lécons,. i sava rode déors.
    Entre-nous, il venait d’avoir un règlement de compte en bas de chez lui, qu’est-ce qu’il est allé rodé là-bas aussi ?

  5. Beaucoup de réunionnais sont exilés bien plus pour le travail que pour le climat. Nous aimons notre île ; c’est indéniable. Entre l’oisiveté ou des petits contrats sans avenir, la solution est vite trouvée. L’ île au fil des années parte à la dérive, la situation devient ingérable. Malgré le racisme (on est pas des z’arabe)très peu souhaitent retourner sur son ile natale et puis il y a moins de contrainte d’acheter des terres ou des maisons sur la terre mère. Notre patrie. Alors pour te répondre : « non, nous ne venons pas chercher des ennuis en france qu’on soit étudiants ou autre ».

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Il « oublie » de déclarer ses revenus : 1 an de prison avec sursis

Article suivant

Salazie : circulation par alternat pendant tout le week-end

Free Dom