« L’union de la droite, c’est un mariage sans amour… »

32 min de lecture
18

C’est pas moi qui le dit, c’est le député « LR » (Les Républicains), Jean-Luc Poudroux. Il a même ajouté : « le président de Région, c’est courage fuyons ! ». Un petit pavé dans la mare… J’y reviens dans un instant. « Merci Daniel », ça c’est Jean-Marie Virapoullé qui l’a dit en remerciant Jeannick Atchapa qui venait juste de terminer son intervention, hier, jeudi 20 mai 2021, lors d’une conférence de presse tenue dans un restaurant de Champ-Borne à Saint-André relative aux élections départementales. On en reparle également dans un instant.

En fait, je ne voulais pas causer politique tout de suite parce que je considère qu’il y a beaucoup plus préoccupant. Je pense notamment à la crise sanitaire, à la Covid et ses variants, à la dengue aussi. Et puis, il y a ce mot qui a fait son apparition : « désescalade » ! J’ai regardé la définition en tapant sur Google. « Diminution progressive d’une tension militaire, sociale… ». Est-ce que cela veut dire que la Covid est en train de « diminuer » ? C’est retour à la liberté, à la vraie vie, les restos (terrasses pour l’instant) peuvent de nouveau accueillir la clientèle. Ils ont d’ailleurs été quasiment pris d’assaut mercredi soir. Bientôt ce sera au tour des salles de sport dans un peu moins d’un mois. Le couvre-feu repoussé à 21 heures. Les stades et les gymnases sont de nouveau opérationnels. Idem pour les salles de cinéma. Le masque ne devrait plus être obligatoire durant les vacances d’été. J’ai lu cela quelque part dans la presse nationale avant-hier. Finis les motifs impérieux pour voyager si vous êtes vaccinés. Mais c’est Byzance !

Donc, c’est bon ? Il n’y a plus de danger ? Tout d’un coup, le coronavirus et ses variants auraient disparu ? Comme par miracle ? Je ne sais pas si c’est dû à ma petite cervelle, mais là j’avoue, je ne suis plus trop dans le mouv’. Trop rapide pour moi, je capitule. Je capitule parce que pendant que le président Macron, son Premier ministre Castex et le préfet Billant « désescaladent », je ne cesse d’apprendre chaque jour des cas de contamination, l’existence de clusters un peu partout dans l’île. Comme celui tout récent au service long séjour (USLD) du GHER (Groupe Hospitalier Est Réunion) à Saint-Benoit où sur les 5 patients positifs à la Covid, 4 étaient déjà vaccinés. Je ne vais pas revenir sur la question de l’efficacité ou pas des vaccins. Chacun est libre de se faire vacciner ou pas. Mais ce qui est certain, c’est que le vaccin ne protège pas de la Covid et de ses variants. Je connais même un camarade qui hésite à se faire vacciner car, paraît-il, des nanoparticules (ou ce que les scientifiques appellent les adjuvants nanoparticulaires à base d’aluminium, employés pour stimuler ou prolonger la réaction immunitaire, ou pour diminuer les doses d’antigènes) risquent, en cas de vaccination, d’aller se loger dans une partie de l’anatomie masculine dont le nom se termine d’ailleurs par « cules ». Ce qui est sûr, c’est que le vaccin ne fait toujours pas l’unanimité ; Il suscite encore beaucoup d’interrogations au sein des familles. Je connais, dans notre île, un hôpital qui, pas plus tard que la semaine dernière, a dû jeter une multitude de doses de vaccin faute de « clients ». Bonjour le gaspillage !

Combien coûte une place sur une liste aux régionales ?

Mais ce n’est pas tant cela qui me tracasse. Ce qui m’interpelle, c’est la rapidité avec laquelle, le gouvernement s’est lancé dans cette opération dite de « désescalade » alors qu’il y a à peine deux semaines, c’était serrage de vis total avec, en ce qui concerne la Réunion, couvre-feu à 18 heures, restos et galerie commerciale fermés etc… Je ne sais pas vous, mais moi, je pense que la « désescalade » est relativement liée à la tenue prochaine des élections départementales et régionales. Du genre, pas de souci, vous pouvez sortir, faire ce que vous voulez, vivre, profiter de la vie, aller au resto, boire des verres, mais n’oubliez pas d’aller voter les 20 et 27 juin, les bureaux de vote seront ouverts et, surtout, n’ayez pas peur, le danger est écarté. Voilà, les élections arrivent, Covid disparu ! Psschiiit… « na pu », comme dit créole ! Et la dengue ? Elle tue, mais pas plus que le Chikungunya. A ne plus rien comprendre ! A se demander si l’ARS, si les autorités de façon générale, nous disent toute la vérité sur ces épidémies ! J’ai un sérieux doute.

Mais bon, à l’instar du plus grand nombre, réjouissons-nous de cette liberté que veuille bien nous accorder de nouveau le gouvernement, l’Etat et ne faisons pas la fine bouche. L’économie a bien besoin de reprendre son envol. Depuis plus d’un an maintenant, elle est en berne, en dépit des aides gouvernementales. A ce propos je voudrais revenir sur un dossier qui est passé presqu’inaperçu la semaine dernière, dossier qui, le mardi 11 mai dernier, a été adopté à la majorité par les élus de la commission permanente de la Région. Il s’agit du « prêt rebond Réunion/phase 2 » censé apporter une bouffée d’oxygène à nos entreprises dont l’activité comme vous pouvez vous en douter a été sérieusement impactée par la crise sanitaire depuis plusieurs mois déjà. Je dis bien « censé » car les critères d’éligibilité à ce dispositif restent très sélectifs pour ne pas dire éliminatoires. Ne peuvent en bénéficier « les entreprises individuelles, les entreprises ayant été créées il y a moins d’un an, les entreprises étant en difficulté suivant la définition européenne avant le 31/12/2019 (fonds propre négatif).

Au niveau des modalités de ce prêt rebond, en sont exclues « les dépenses visant à éteindre une dette sociale ou fiscale », « les dépenses visant à anticiper un encours bancaire », « le préfinancement de subventions »… J’ai vite fait quelques petites recherches avec l’aide d’un expert-comptable et de certains chefs d’entreprises, petites, je précise. Il s’avère que compte-tenu de tous ses critères, le fameux « prêt rebond » de la Région ne va pas du tout permettre aux petites entreprises réunionnaises de « rebondir ». Bien au contraire ! En clair, elles en seront exclues. Et tenez-vous bien, ça ne concerne pas seulement une petite poignée, mais des milliers de sociétés.

En effet, uniquement du côté de la Chambre de commerce et d’industrie de la Réunion, 24 959 entreprises locales n’en auront pas droit. C’est-à-dire 12 959 entreprises individuelles et 12 000 qui, en raison de la Covid, se retrouvent avec un fonds propre négatif. Côté Chambre des métiers, sur les 22 000 entreprises existantes localement, un peu plus de 15 000 ne seront pas éligibles au « prêt rebond » de la Région sur lequel Didier Robert avait sans doute beaucoup misé dans le cadre de cette campagne électorale des régionales pour « pêcher » des voix chez les chefs d’entreprises et chez les artisans.

Selon mes informations, Ibrahim Patel, président de la CCIR (Chambre de commerce et d’industrie de la Réunion), n’a pas voté ce dossier. En revanche, son collègue vice-président de la Région, Bernard Picardo, également président de la Chambre des métiers, a voté sans ciller. Bernard Picardo qui, faut-il le rappeler, a obtenu une belle place (9ème) sur la liste de Didier Robert pour les prochaines élections régionales. Etait-ce le prix à payer pour figurer sur ladite liste ? Notons qu’Ibrahim Patel a été quant à lui « exclu » de la liste. A-t-il été puni pour ne pas avoir accepté de valider un dispositif régional allant à l’encontre des petites entreprises de la Réunion ? Nul doute que Bernard Picardo aura des comptes à rendre lorsque viendra le moment des élections à la Chambre des métiers ! Une transition toute trouvée pour vous parler politique.

Jean-Luc Poudroux, député « LR » : « le président de Région, c’est courage fuyons ! »

Commençons par le « merci Daniel » de Jean-Marie Virapoullé. C’était hier après-midi (jeudi 20 mai), aux environs de 15 heures, dans un restaurant à Champ-Borne (Saint-André). Jeannick Atchapa, maire de Bras-Panon, vient tout juste de clore son discours. Il venait de passer un coup de brosse à reluire sur le binôme sortant du 5e canton de la Réunion (Saint-André 2) composé Jean-Marie Virapoullé et de Viviane Payet Ben Hamida. Reprenant à son tour la parole, Jean-Marie Virapoullé lâche alors un : « merci Daniel » avant de se rendre compte de sa gaffe. Evidemment, tout le monde a rigolé. Jeannick Atchapa, pas trop ! Quoique, avec le masque… Jean-Marie Virapoullé, visiblement gêné, a tenté de se rattraper tant bien que mal. Cyrille Melchior, dira un peu plus tard, en apparté, « qu’il faut mettre ça sous le coup de la fatigue ». Cela dit, « Daniel », ce n’est pas non plus un gros mot. Rappelons que dans cette même salle du restaurant « Le Champ-Borne », un jour d’avril 2017, Viviane Ben Hamida, aujourd’hui binôme de Virapoullé, était aussi présente aux côtés du candidat Daniel Gonthier, dont elle était la suppléante aux législatives de juin de la même année. Ce jour là, Didier Robert, Jean-Paul Virapoullé, Michel Fontaine avaient également effectué le déplacement pour témoigner de leur soutien à l’ancien maire de Bras-Panon. Vous connaissez la suite… Rappelons également que Jean-René Comtois, aujourd’hui suppléant de Jeannick Atchapa dans le canton 6 (Saint-André 3) aux prochaines départementales (présent à la conférence de presse d’hier après-midi), a été également suppléant de Daniel Gonthier aux élections départementales de 2015. Enfin, faut-il rappeler que Daniel Gonthier sera jusqu’au 20 juin prochain 2e vice-président du Département et qu’il a fait partie de la grande équipe de Cyrille Melchior qui s’est battue pour obtenir entre autres la recentralisation du RSA. Sauf qu’aujourd’hui, n’étant plus maire, il a été « largué » par ses dalons. Donc, avec tout ce tripatouillage, on peut comprendre que Jean-Marie Virapoullé puisse effectivement s’emmêler les pinceaux dans les prénoms de ses compagnons politiques, anciens et nouveaux.

Le député Jean-Luc Poudroux (Photo YM)

Venons-en maintenant à Jean-Luc Poudroux, le député qui a repris, il n’y a pas longtemps, sa carte « LR » (Les Républicains) afin de rejoindre le parti politique présidé localement par Michel Fontaine. Le parlementaire élu en septembre 2018 à la législative partielle dans le 7e canton en battant Pierrick, le frère de Thierry Robert (inéligible jusqu’en juillet 2021) a tenu une conférence de presse, hier, à l’hôtel Bellepierre pour dire tout le « bien » qu’il pensait de Didier Robert, lequel l’avait pourtant soutenu dans la 7ème circonscription.

Estimant que Didier Robert ne l’a pas suivi sur le dossier de la carrière de la Rivière-des-Galets, le député Poudroux a donc publiquement déclaré qu’il ne le soutiendra pas aux prochaines régionales. Autrement dit, il avait clairement dit durant la campagne électorale qu’il n’était pas question d’exploiter la carrière de Bois-Blanc à Saint-Leu. Il avait pris cet engagement politique auprès des habitants de Saint-Leu. Il considère aujourd’hui que Didier Robert n’a pas tenu sa parole en mettant le paquet sur Bois-Blanc et en envoyant « paître » les Saint-Leusiens. Du coup, Jean-Luc Poudroux préfère prendre ses distances avec l’actuel président de Région « qui manque de courage face à l’Etat et aux multinationales», selon lui. « Le président de Région, c’est courage fuyons », a-t-il dégainé, hier lors de sa conférence de presse en précisant qu’il refusait « d’être la marionnette » de ce dernier en renonçant à ses engagements.

En découvrant la « sortie » de Poudroux, Thierry Robert a fait un bond, puis a posté aussitôt sur son Facebook : « Voici la vérité », expliquant que « ceci est de la manipulation surtout en direction des Saint-Leusiens ». Selon l’ancien député-maire centriste de Saint-Leu, « Jean-Luc Poudroux est en mission commandée de la part de Bruno Domen et de Didier Robert, qui tire les ficelles ». Toujours selon Thierry Robert, « la mission machiavélique de Poudroux consiste à diviser la gauche saint-leusienne pour que Didier Robert puisse filer en tête au 1er tour des régionales ; Pour que les militants de gauche rejoignent l’escarcelle de Domen lors des prochaines élections à venir et pour éliminer définitivement la gauche à Saint-Leu ». Je ne sais pas où Thierry Robert est allé tirer tout ça mais ce que je sais, c’est que c’est un peu, beaucoup tiré par les cheveux. A se demander de quel côté se trouve Machiavel ! Du côté de Poudroux ou du côté de Thierry Robert ?

J’ai assisté à la conférence de presse du député de la 7ème circonscription, hier, et je peux vous dire qu’il n’a pas été tendre à l’égard de Didier Robert. Prétendre que cette « sortie » n’aurait pour unique objectif que « d’éliminer définitivement la gauche saint-leusienne », c’est très réducteur. J’y vois surtout un risque de faire perdre des voix à l’actuel président de Région. Jean-Luc Poudroux est même allé plus loin dans son analyse. Il a déclaré que cette union des droites et des centres « n’était pas sérieuse du tout », que « ce n’est pas un mariage durable », qu’il s’agissait encore « d’un mariage sans amour, qui ne va pas prospérer ». Il a également ajouté : «plutôt que de faire semblant après tout ce qui a été dit, une autre liste de droite aurait dû être montée et David Lorion aurait très bien pu la conduire».

Jean-Luc Poudroux a enfin clairement annoncé qu’il n’appellera pas à voter Didier Robert. « La Région a besoin de quelqu’un qui a de la poigne », a-t-il souligné. Il ne fera pas non plus Bareigts « qui conduit une liste Macron-compatible ». Tout laisse à penser, même s’il ne l’a pas dit, qu’il pourrait avoir un faible pour la liste d’Huguette Bello. (Pour plus de détails sur le positionnement de Poudroux, voir la vidéo sur notre site dans la rubrique « Politique »).

Autrement dit, même Jean-Luc Poudroux, député « LR » doute de la sincérité de l’union des droites et des centres qui a été scellée le 4 mai dernier à Bras-Panon. Et il n’est pas le seul à droite. Sur sa liste Didier Robert a imposé les siens. Nadia Ramassamy, Jean-Jacques Morel, Faouzia Vitry… dans le Nord alors que Michel Fontaine aurait préféré des « LR » proches de René-Paul Victoria comme Richenel Hubert. Didier Robert avait-il vraiment le choix ? S’il ne l’avait pas fait, Morel se serait présenté aux départementales contre Michel Lagourgue et Nadia Ramassamy aurait croisé le fer avec Faouzia Vitry Ben Bacar. Dans l’Est, Didier Robert a imposé Sabrina Ramin à Saint-Benoit alors que Michel Fontaine a surtout appuyé la candidature de Patrick Dalleau etc… Dans l’Ouest, il s’est posé un problème juridique pour la candidature d’Audrey Fontaine ; Question d’incompatibilité par rapport à son travail. C’est Patricia Locame-Vaissette qui a décroché la place. Tout compte fait, s’il y en a un qui retire ses billes dans cette affaire, c’est bien André Thien-Ah-Koon qui a réussi à bien caser Jacquet Hoarau sur la liste, à la troisième place, dégageant ainsi la voie des municipales de 2026 au Tampon à son fiston Patrice. Michel Fontaine a positionné en deuxième position son adjointe à la Culture. Gentille et vraisemblablement compétente dans son domaine et dans sa commune mais pas vraiment un « poids lourd » de la politique sudiste. Mon petit doigt me dit que les chemises de certains, dans le Sud, de l’île ne risquent pas d’être très mouillées durant la campagne électorale. La Covid aura bon dos…

Un sondage donnant Bello en tête des régionales ?

En tout cas, lors de la réunion du bureau de « LR », samedi dernier à Saint-Pierre, avec les délégués des circonscriptions, il aura été question de la liste « Objectif Ré-Union » ainsi que du comportement de Didier Robert lors de la constitution de ladite liste ; Comportement qualifié de « brutal ». « LR » Réunion a été pour le moins « frustré » voir même « meurtri ». Pour parler vulgairement, certains ont même l’impression qu’après l’officialisation publique de l’union des droites et des centres, Michel Fontaine, le patron de « LR », s’est un petit peu fait « entuber ». Rien que ça !

Alors, des 11 listes en lice, qui va bien pouvoir tirer son épingle du jeu le 20 juin prochain ? La balle est dans le camp des électrices et des électeurs, du moins de celles et ceux qui se mobiliseront le jour-J. Il est dit qu’n sondage aurait été commandé par la droite locale. Personnellement, je ne l’ai pas vu. On me rapporte que les résultats au soir du premier tour seraient les suivants : Huguette Bello (24/25%) ; Didier Robert (22/23%) ; Ericka Bareigts (22%), Patrick Lebreton (entre 8 et 10%), Olivier Hoarau (8%), Vanessa Miranville (autour de 6%)… Info ou intox ? Je vous le donne comme on me l’a rapporté. Mais j’ai quand même pris soin d’appeler le responsable local d’un institut de sondage bien connu qui n’a ni confirmé, ni infirmé cette rumeur.

En revanche, ce qui est sûr, c’est qu’un sondage sur les intentions de vote sera bel et bien réalisé mais après le 21 mai, c’est-à-dire une fois que le verdict sera rendu par le tribunal correctionnel de Saint-Denis dans les affaires concernant Didier Robert. C’est prévu aujourd’hui.

Autres éléments qu’on m’a livré : pas de triangulaire au second tour des régionales ; Les élus (es) de gauche mettront leur ego de côté et s’uniront le 27 juin, avec pour seul objectif de… Vous êtes assez grands pour deviner la suite. Claude Hoarau sera chargé de jouer au médiateur entre le PS et PLR tandis que Jacques Técher, maire de Cilaos, dont le fils est sur la liste d’Olivier Hoarau, se chargera de discuter avec ce dernier dans la perspective du second tour. Les rôles ont déjà été bien définis et tout semble avoir déjà calé à gauche pour prendre la pyramide. Il ne reste plus qu’à attendre le résultat du premier tour.

Mais attention, en dépit des rumeurs, rien n’est plié, et le vrai sondage, c’est celui qui sortira des urnes au soir du 20 juin. En bus, en petite Citroën avec son effigie ou en « train 11 », les candidats continuent à battre la campagne, à aller au contact de leurs militants, de leurs fans qui peuvent être très « changeants ». Les exemples ne manquent pas. Il y a quelqu’un qui m’a envoyé tout récemment une vidéo dans laquelle on voit la chanteuse Sega’El que j’aime beaucoup ; L’artiste, je veux dire. Une vidéo datée du 17 octobre 2015 ; On la voit à table avec une bande de copains et, parmi eux, Thierry Robert. Sega’El déclare en substances que pour elle, Thierry Robert est le meilleur, celui qui à son avis « va vraiment faire avancer la Réunion ». En 2020, elle décide de « rouler » pour Nassimah Dindar au premier tour des municipales à Saint-Denis. Et depuis, elle n’a plus d’yeux que pour Didier Robert. Elle porte même des tee-shirt « By Coco ». Raison pour laquelle, je vous dis que personne n’a encore gagné, personne n’a encore perdu ces élections. Au-delà du programme, du projet, il faut voir aussi ce que le candidat ou la candidate à offrir aux militants et militantes. C’est bien connu, on n’attrape pas les mouches avec du vinaigre !

Y.M.

([email protected])

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

18 Commentaires

  1. Le fils de JPV qui se trompe en appelant le maire de BP Daniel ! rien qu’en voyant sa tronche on se dit que ce type est inutile.

    • A Sainte Marie, c’est la cacophonie, L’ancien maire casse noisettes soutient son fils et le nouveau maire Nirlo bourricot bois sans soif un candidat inconnu et qui a mangé dans toutes les gamelles. Cerise sur le gâteau, les deux maires ancien et nouveau bien connus de la justice, se trouvent sur la liste de Robert mais les deux ne se parlent plus. qu’en pensez-vous Monsieur Montrouge? Mi comprends plus rien.

  2. Didier robert est MAUDIT ek son FEM’! zot la mette des familles pauvres dehors, l’estomac vide, alors que lu l’a rempli lo boyo ses amis de l’EMPR. zordi malédiction la tombe si ou, ek out fem’ i conné rien ke salit domoune ! zordi ta la gaigne lo coup ziska tribunal ta l’a pas nu trappe ton jugement ! ton karma i commence – ton karma va occup de ou

    • désolé di à ou li l’est pas le seul homme politique fait nafaire coma. na pire car nana l’a fait la prison et y continue à régner dans la ville sindnis…. alors zot tout l’est maudit pas que Robert. li va arni et li va refaire de la politique comme TAK

  3. Didier robert est MAUDIT ek son FEM’! zot la mette des familles pauvres dehors, l’estomac vide, alors que lu l’a rempli lo boyo ses amis de l’EMPR. zordi malédiction la tombe si ou, ek out fem’ i conné rien ke salit domoune ! zordi ta la gaigne lo coup ziska tribunal ta l’a pas nu trappe ton jugement ! ton karma i commence – ton karma va occup de ou

  4. L’union de la droite, c’est un mariage arrangé : Didier Robert, inéligible, sort du tribunal très affaibli aux yeux des électeurs : est-il encore possible de voter pour délinquant ?

  5. Annette, TAK and co après avoir été condamné, ils sont revenus et vous les avez mis en place . Eux, ils ont mis en place leur famille e la grande île!!!

  6. M. Yves MontRouge , Philippe Cadet a présenté sa liste “Le projet réunionnais” là aussi ça va être une surprise ?

  7. Voilà ce qu’il arrive Didier Robert, quand on fait du mal à autrui en licenciant des pères et des mères de famille réunionnaise pour s’octroyer un gros salaire avec des primes et un rappel de plus de 110000 euros que vous nous avez fait croire que cette somme est placée sur un compte séquestre mais qui n’existe pas. Ce truand ou escroc pour ne pas dire voleur condamné à 15 mois de prison et 3 ans d’inéligibilité ose encore se présenter devant les électeurs pour se faire élire et sans gêne et sans honte. Nous créole nous la honte pou Didier quand des mauriciens nous moucatent sur le président de région et sa demie route. Ecoute cousin à nous possède deux métros et zot, qui manière.

  8. Je confirme. Cet éditorialiste pas très bon soutient la gauche . Après tout c’est son droit. Mais soutenir Thierry de Saint leu je pensais pas qu’il irait aussi bas

  9. qui ne connaît pas cette phrase de Roberte : si je perds tout le monde perds ensemb’ ( Fontaine- Tak- VIRAPOULLE – Pausé – domen- nirlo- Lagourgue…). retenez bien, il va entraîner tout le monde dans sa chute: rancunier/ aigri/ vantard/ imbus de sa personne/ restez loin ce qu’ils veulent sauver leur peau et leur mairie/ indemnités – sinon zot i coule ensemb l’a dit

  10. Le temps est venu pour savoir ce que veulent électeurs et contribuables . Garder les mêmes coquins et lupins , les mêmes familles au pouvoir c’est se comporter comme des complices .

  11. Demoune n’a marre des voleur ,des escrocs, des manger cochons etc….bin il reste bello ! aucune condamnation ,aucune escroquerie de connu et elle i mange pas cochons ! Elle est têtu, et elle ne léche personne ni macron ,ni les escrocs .

  12. Quelle honte pou nout pays, un candidat condamné qui conduit une liste de repris de justice ou en voie de l’être sur laquelle on trouve Lagougue casse noisettes qui a fait perdre plus de 280 millions à la caisse d’épargne et qui a connu une perquisitionné par le PNF pour le chantier de la NRL, Lacouture, Rivière, Fournel mis en garde a vue pour l’affaire de la NRL, Nirlo dit bourricot pris dans les affaires de détournements de fonds publics à la mairie de Sainte Marie….Ce qui est comique, la tête de liste traite les autres de Dinosaures et des traites qu’il ne faut plus nourrir. Un des colistier lagourgue casse noisettes ne parle plus avec un autre colistier Nirlo qui est ivre du matin au soir et du soir au matin et les autres attendent que le Didier Robert entre en prison pour se partager le gros gâteau que représente le budget de la Région. Seigneur priez pour nous, délivrez nous de cette bande de voleurs poules.

  13. Je vais vous faire un aveu: depuis quelques jours (en temps terrestre), je suis un peu content…
    Devinez pourquoi !
    C’est parce que j’ai réussi à faire quelque chose…de bien…

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Départementales et régionales, un gros « cari la mélanz » : attention à l’indigestion pour les électeurs !

Article suivant

« La bouche en cul de poule, puis le coup de pied de l’âne »

Free Dom