//

Lutte Anti-Vectorielle : premier lâcher de moustiques mâles stérilisants à Le Port

2 min de lecture

La dengue sévit chaque année à La Réunion, avec un impact sur la santé publique, mais également sur l’activité économique et l’attractivité touristique du territoire.

La commune de Le Port s’engage quotidiennement dans la lutte anti-vectorielle à travers ses actions de sensibilisation auprès de la population, de veille et de destruction de gîtes larvaires. Pour une action plus complète, la commune expérimente de nouvelles techniques afin de limiter les contaminations.

Ainsi, depuis plusieurs mois, les services de la Ville travaillent en collaboration avec la société Symbiotic SAS qui développe une solution basée sur l’utilisation de bactéries symbiotiques «Wolbachia » afin de produire des moustiques mâles stérilisants.

Ce vendredi 13 mai, un premier essai – à petite échelle et en milieu naturel – a été réalisé avec le lâcher de 3 000 mâles stérilisants à la Rivière des Galets, lieu d’études de la société Symbiotic SAS. Ainsi le suivi du nombre de moustique avant, pendant et après les lâchers permettra d’évaluer l’efficacité de cette technique de lutte biologique. Ces lâchers vont durer 3 mois, avec environ 15 000 mâles stérilisants dispersés chaque semaine. Les premiers effets devraient être visibles au bout de 4 à 6 semaines.

Le déploiement de ces mâles dans la nature a pour objectif de stériliser les femelles sauvages. Ces femelles vont pondre leurs œufs mais ceux-ci n’écloront jamais, diminuant ainsi le nombre de moustiques dans la nature.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Violences conjugales : Premier bilan de la prise en charge et le dispositif de pré-plainte des victimes

Article suivant

St-Louis : la Verticale de la Fenêtre ce dimanche

Free Dom