[Alt-Text] [Alt-Text]

Lutte contre le diabète : l’association Cosaladi manifeste devant l’ARS (vidéo)

dans Actualités/Infos Réunion/Vidéos

Il y a une semaine, l’Agence Régionale de Santé a dévoilé son plan d’actions pour l’année prochaine. L’association Cosaladi (Coordination pour la surveillance, l’action et la lutte anti-diabète) déplore que dans celui-ci, l’ARS n’ait pas proposé de solutions concrètes pour lutter contre le diabète à La Réunion. C’est pourquoi elle manifeste aujourd’hui devant services de santé publique, comme l’explique Eric Magamootoo, qui est à la tête de l’association :

En avril dernier, Cosaladi, association lanceuse d’alerte, déclarait ouvertement la guerre au système organisé qui fabrique chaque année 4600 diabétiques.

“Dans une région ou le diabète touchent proportionnellement deux fois plus de personnes qu’en métropole, dans une région ou la barre des 5000 nouveaux malades par an est en passe d’être franchie, nous sommes en droit de penser les réunionnais ont le droit d’avoir une vraie lisibilité sur la maladie :
– Quel est le coût du diabète pour La Réunion ? Quel chiffre d’affaire est généré par le diabète à La Réunion
et qui sont les professionnels qui en bénéficient ?
– Quel est, sur notre territoire, le taux d’équipement des malades en nouvelles technologies de soin et de suivi du diabète (Capteur glycémique, pompes à insuline, dialyse à domicile…) ?”, ajoute Eric Magamootoo.

Les manifestants demandent donc plus de transparence et surtout, que soit mis en place une stratégie ambitieuse de lutte contre le diabète à La Réunion.

 

En parallèle d’une pétition en ligne, qui a reçu à ce jour plus de 1800 signatures, l’association avait annoncé qu’elle engagerait la responsabilité de l’Etat. La plainte devrait être enregistrée prochainement. En attendant, COSALADI demande à l’ARS de rendre des comptes sur les chiffres du diabète d’une part, et d’autre part, lui demande de présenter également aux réunionnais un plan de lutte contre le diabète ambitieux et structuré, à l’échelle du territoire et à la hauteur des enjeux de santé public.

« Le diabète fait 240 morts chaque année à La Réunion, au même titre que la sécurité routière, pour lequel il existe des indicateurs et des baromètres, il est de la responsabilité de l’état de sensibiliser les réunionnais » conclut Eric Magamootoo.

Tags:

3
Poster un Commentaire

avatar
3 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
noeLe champenois Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Le champenois
Invité
Le champenois

santé publique et non santé public

Le champenois
Invité
Le champenois

Si M. Magamooto voulait bien faire l’effort de lire les documents publiés sur le site de l’ARS , il verrait que le diabète est au cœur des priorités de l’agence

avant de polémiquer avec quel but avoué ?

noe
Invité
noe

Il faut supprimer tous les champs de canne et faire des Jardins d’Eden pour notre santé !

Derniers de Actualités

WordPress Video Lightbox
Aller en Haut