Lutte contre les violences faites aux femmes : une matinée d’action au lycée Rontaunay (photos/vidéo)

dans Actualités/Jeunes

Une matinée de prévention de “Lutte contre les violences faites aux femmes” s’est tenue ce mercredi 27 novembre au lycée professionnel Julien Rontaunay, à Saint-Denis. Objectif : sensibiliser les élèves des classes de CAP et BAC PRO à cette problématique.

À cette occasion, des panneaux explicatifs (comme ci-dessus) étaient disposés dans la cour du lycée ainsi qu’une belle oeuvre d’art illustrant la violence et la souffrance. Différents ateliers ont également été proposés aux jeunes avec l’intervention de :

CEVIF

Est-ce correct d’employer ce terme avec une femme ? Est-ce aller trop loin ? Le CEVIF propose des cas pratiques aux élèves afin de les sensibiliser aux violences faites aux femmes. Et les jeunes se sont prêtés au jeu.

Thérèse Baillif, la présidente du CEVIF a fait le déplacement lors de cette matinée de prévention et rappelle l’importance d’intervenir auprès des lycéens :

Police Nationale

Un agent de la Police et une assistance sociale spécialisée dans les cas de violences conjugales ont tenu un atelier. Ils ont expliqué aux élèves leur rôle dans ce genre de situation mais aussi ce que chacun peut faire pour aider une personne en détresse.

Sonia Berriri – Emotion

Lors de cet atelier, les élèves ont pu échanger sur leur humeur et la notion de respect.

 

L’Association Femmes Solid’Air

Des femmes de cette association très active se sont déplacées pour parler de la notion de respect, de l’égalité homme-femme et des violences au quotidien.

Maître Léopoldine Setama, l’avocate

Maître Léopoldine Setama a beaucoup marqué les élèves du lycée, notamment les adolescents avec qui nous avons pu discuter. Elles ont été très touchées par le témoignage fort qu’a livré l’avocate.

 

Le Planning Familial 

Une représente du planning familial a eu l’occasion d’expliquer aux élèves que de nombreuses femmes souffrent de violences verbales et physiques. Il y a celles qui ont été tuées, qui se sont suicidées et aussi celles qui sont battues chaque jour.

Durant son discours, la représentante rappelle que chacun peut agir dans ce genre de situation. Beaucoup d’élèves ont expliqué qu’ils n’osaient pas faire quoi que ce soit par peur de représailles. Elle leur donne alors des clés pour témoigner sans se mettre en danger. 

 

Les élèves rencontrés se disent satisfaits par cette matinée. C’est une problématique qu’ils connaissent déjà mais ils ont pu approfondir leur connaissance sur le sujet, notamment sur les moyens d’action qui existent. “Certaines adolescentes du lycée sont battues par leur petit-ami”, nous confie l’infirmière scolaire. Cette action de sensibilisation pourrait permettre d’ouvrir le dialogue.

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
dodo Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
dodo
Invité
dodo

Au lieu de perdre le temps en réunions , bla bla bla , dessins … il vaut mieux entraîner les filles à se défendre par le karaté , judo , boxe , fuites , courses ou des tirs sur des cibles ! Les méchants ne comprennent que l’emploi de la Force et non des blabla bla !