« Ma mère de 80 ans maltraitée à l’hôpital de St-André » : le CHU réagit

6 min de lecture
8

Nous publiions hier, jeudi 9 juin, sur notre site via un article intitulé « Hôpital de Saint- André : Ma mère de 80 ans a été maltraitée. », le témoignage du fils d’une patiente qui avait été prise en charge par l’hôpital de Saint-André. Ce dernier voulait dire sa colère concernant l’état dans lequel il aurait trouvé sa maman. Photos à l’appui, il nous expliquait qu’il allait écrire à l’ARS ainsi qu’à la direction du CHU dont dépend le GHER qui gère l’hôpital de Saint-André.

Le fils nous expliquait également qu’il allait déposer plainte contre l’hôpital. De notre côté, avant la publication de l’article, nous avons essayé de joindre l’hôpital de Saint-André, plus précisément le 0262 98 81 52, numéro de l’USSR et USLD du GHER de Saint-André. Numéro que nous avons trouvé en consultant l’annuaire téléphonique sur internet. Mais en dépit de deux appels, pas de réponse. Nous avons publié l’article en prenant soin toutefois de préciser qu’aussitôt que nous aurons la réaction du CHU concernant ce témoignage, nous la publierons. Free Dom donne la parole à tous les citoyens, lamdas ou autres… Pour notre, nous retenons surtout une phrase de cette réaction, à savoir : « la situation décrite dans cet article, et connue de l’établissement fait l’objet d’une attention particulière de ce dernier, puisqu’elle a donné lieu a une médiation menée par la Commission des Usagers du GHER avec le fils de cette patiente, suite à de nombreuses difficultés relationnelles avec ce dernier, et préalablement à la parution de l’article ».

Voici donc ci-dessous la réaction du CHU nous est parvenus ce vendredi 10 juin 2022 à 16h03. Nous la publions dans son intégralité :

« Hier, jeudi 9 juin 2022, un article signé par Yves Mont-Rouge a été publié sur le site internet de la radio Freedom et met en cause la prise en charge d’une patiente au sein de l’Hôpital de Saint-André, l’un des site du GHER.

Par le présent communiqué, la Direction du CHU de La Réunion et du GHER souhaite réagir très officiellement face aux éléments présentés dans cet article.

D’abord, si le journaliste clôt son article en indiquant avoir « essayé de joindre l’hôpital, mais en vain pour l’instant », la Direction du CHU de La Réunion et du GHER tient à indiquer n’avoir été sollicitée par ce journaliste ou ce média de quelque manière que ce soit et s’étonne de cette affirmation.

Par ailleurs, au nom de l’ensemble des personnels hospitaliers, la direction et la gouvernance médicale du GHER s’étonnent qu’un organe de presse puisse publier ce type d’article sans avoir à aucun moment, au préalable, réalisé un minimum de travail d’enquête, ni chercher à verifier les informations transmises ou alléguées.

La situation décrite dans cet article, et connue de l’établissement fait l’objet d’une attention particulière de ce dernier, puisqu’elle a donné lieu a une médiation menée par la Commission des Usagers du GHER avec le fils de cette patiente, suite à de nombreuses difficultés relationnelles avec ce dernier, et préalablement à la parution de l’article.

Pour rappel, les services du site de Saint-André sont spécialisés dans la prise en charge des personnes âgées et de leurs pathologies.

La direction et la présidence de la CME renouvellent toute leur confiance et leurs remerciements aux équipes soignantes et médicales pour leur investissement au quotidien, et ne saurait tolérer que ses professionnels soient discrédités et mis en cause de la sorte.

Précisons par ailleurs, puisque des photos ont été publiées, probablement sans avoir le consentement de la patiente, laissant entendre une mauvaise prise en charge en soins, voire une maltraitance institutionnelle, que cette patiente est malheureusement arrivée avec ces plaies au début de son hospitalisation, que les équipes médicales et soignantes prennent depuis en charge.

La Direction du CHU de La Réunion et du GHER rappelle également que l’état de santé d’un ou d’une patiente n’a pas lieu d’être débattu en place publique et reste choquée par ce type de démarche.

La Direction du CHU de La Réunion et du GHER condamne également toute forme de violence à destination de son personnel et rappelle qu’elle se réserve le droit de déposer plainte pour diffamation. »

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

8 Commentaires

  1. A force de vouloir régler ses comptes avec untel ou untel peut être en oublie t-on les fondamentaux du contradictoire …?
    N’oubliez pas que beaucoup d’entre-nous aurons aussi un jour besoin d’être soignés ! Par contre je doute fort que la majorité des soignants ce jour là se décident à se « venger » de nous (aujourd’hui pseudos bien-pensants les condamnant), par le biais de leur métier.
    Il y a certes des bons et des mauvais comme dans chaque métier mais des sadiques à l’hôpital peut être pas tant qu’on veut nous le faire croire !
    Le plus utile (au niveau journalisme) serait de s’interroger sur l’évolution de la société elle même (les arrangeurs de réalité ont ils un accès illimité et non contrôlé à la communication médiatique ?) et de ne pas stigmatiser un métier ou un autre qui ne font que refléter ce dont la société elle même est composée (des gens biens, des gens moins biens, des gens humbles, des personnes vénales, des personnes discrètes et bienveillantes , des cinglés, des rageux, des frustrées et bien d’autres qualités et défauts…)
    Bref vu la réponse INTÉGRALE du GHER – qui recontextualise bien opportunément la réalité et permet d’avoir une vision qui ne soit pas unique et biaisée – je souris sur le fait que l’auteur de l’article initial qui se permet souvent de s’interroger sur la partialité de ses confrères, devrait peut-être balayer devant sa porte en amont non ?
    Nb : je ne suis toujours pas soignant ou politique
    Je n’aime juste pas lire un article en me sentant poussée à le comprendre dans un sens qui finalement n’est pas celui de la réalité …et ce à défaut d’une volonté de recherche de contradictoire ou de circonstances…il me semble

  2. Après le scandale Orpea, les signalements pour maltraitance en Ehpad en forte augmentation
    Les faits Le numéro d’appel national recensant les brutalités envers les personnes âgées constate une hausse de 40 % des appels durant le premier trimestre 2022. Une hausse liée aux révélations sur le groupe Orpea.
    Alice Le Dréau La Croix, le 10/06/2022 à 18:24.

    La Direction du CHU de La Réunion et du GHER condamne également toute forme de violence à destination de son personnel et rappelle qu’elle se réserve le droit de déposer plainte pour diffamation.

    Orpea aussi avait menacé de porter plainte, avec les résultats qu’on connait aujourd’hui.

  3. Tres simple il faut la tranférer a tana …labas il y un grand hopital …sur et certain elle sera bien soigné et non maltraité…sauf que la bas on pleur la bouche vide ,pas comme ici ou on pleure la bouche pleine

    • Et alors? Ce n’est pas parce que ailleurs ça ne va pas qu’il faut dire amen à tout. C’est consternant ce genre d’opposition chaque fois faisons en sorte que Tana soit aussi bien qu’ici non ? Et il n’y a pas si longtemps, les hôpitaux de Mada, Américain de edjeda, Befelatana Fiananarantsoa n’avaient rien à envier à quiconque, donc il s’agirait peut être , plutôt que de regarder cette île se dégrader, se retrousser les manches et lui permettre de retrouver sa splendeur et son rayonnement

  4. bonjour c vrai que certains sont bien traités mais comme j’ai déjà dit moi mon mari était très mal occupé avec une employé de la clinique mais pour la responsable c’est nous qui avons tort voilà

  5. bonjour c vrai que certains sont bien traités mais comme j’ai déjà dit moi mon mari était très mal occupé avec une employé de la clinique mais pour la responsable c’est nous qui avons tort voilà

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Rhône : un élève se rend à l’école primaire avec un taser

Article suivant

La NASA part à la chasse des ovnis

Free Dom