Madagascar gangrenée par la Covid : enquête de Charles Luylier

1 min de lecture
4

L’île de Madagascar est frappée  de plein fouet par le covid depuis un mois. Là bas,  le variant sud africain a entrainé une propagation exponentielle de l’épidémie. On compte pour le dernier mois écoulé 200 décès, des  chiffres officiels, sans doute sous estimés.Les hôpitaux sont saturés et face à cette crise , le gouvernement malgache a pris la décision de  confiner la capitale chaque week end.
Les explications de Charles Luylier :

 

4 Commentaires

  1. Madagascar commençait à respirer et remonter la pente face au COVID, puis pendant qu’on empêchait les gens de circuler par avion , on ouvrait les liaisons aériennes, appât du gain oblige et le touriste étant toujours chouchouté, Nosy Be, laissant entrer les variants de Sud Afrique, Comores et ailleurs.
    Les touriste, pas tous mais beaucoup, irresponsables, s’autorisant chez les autres ce qu’ils ne peuvent faire ailleurs ont contribué à recontaminer et faire flamber.
    Quand retiendra t on la leçon et mettra t on la priorité à l’humain et pas seulement au fric

    • Votre réponse et excellente ….
      Sur l’ile aussi sa été pareil ….
      L’appat du gain et cela pour tout fermé quelque mois aprés …

    • N’importe quoi !
      Madagascar a toujours été gangrenée et à tous les niveaux, y compris dans le domaine de la santé. En conséquence une petite flambée de l’épidémie suffit à faire exploser l’accueil dans les hôpitaux ( ou de ce qu’il reste des hôpitaux).

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Cité des métiers : la 2e édition du Rallye des métiers se tient cette semaine !

Article suivant

Interpellés, roulant à plus de 162 et 165 km/h sur des routes limitées à 90

Free Dom