Maison-relais temporaire : une nouvelle forme de logement social

3 min de lecture

La Fondation Abbé Pierre, Solifap et l’association Allons Déor proposent un dispositif innovant de logement social : la Maison-relais temporaire. Cette opération immobilière va recueillir des personnes isolées et en errance. L’inauguration a eu ce mardi 14 décembre.

9 logements à Saint-Denis

Solifap, la société d’investissements solidaires créée par la Fondation l’Abbé Pierre, s’est porté acquéreur d’un immeuble du parc privé. Le propriétaire, qui faisait de la location saisonnière, a confié la gestion à Allons Déor pour 20 ans. 9 logements solidaires ont ainsi pu être créés dans cette nouvelle Maison-Relais temporaire.

Ce dispositif de logement d’insertion est animé par un couple d’hôtes, pour loger des personnes en grande exclusion. C’est au 13 rue Bouvet à Saint-Denis que des logements et des espaces communs sont temporairement mis à disposition de ceux qui en ont besoin. Une Maison-Relais permanente est actuellement en construction à La Possession. Une fois achevée, les 9 appartements deviendront des logements sociaux.

Un modèle gagnant-gagnant

« La difficulté de l’offre intermédiaire se situe dans le regroupement des logements sur un secteur restreint, afin de permettre l’intervention du couple d’hôtes et la possibilité d’espaces communs, explique Eddy Hamel, directeur d’Allons Déor. L’acquisition d‘un immeuble entier nous est apparue comme une solution pertinente. »

L’immeuble choisi comptait dix T2 déjà habitables, équipés et meublés. Son emplacement géographique est également un atout, proche des structures d’aides, de santé et de la Maison de la Fraternité.

D’ici 2023, Allons Déor s’engager à financer la maison-relais à hauteur de 18 euros par jour, pour une dotation de 15 personnes suivies. Pour que ce dispositif perdure, une modulation de loyer est mise en place entre des personnes bénéficiant de l’AAH et du RSA. Elles auront un statut de locataire à travers un bail propre et une allocation logement, l’assurance et les énergies restant à leur charge.

Ce modèle est présenté comme étant gagnant-gagnant. L’objectif est d’accélérer la mise en œuvre du Logement et de faire de la Réunion un territoire « zéro personne sans-domicile-fixe ».

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Entretien d’Emmanuel Macron ce soir sur TF1 : l’heure du bilan ?

Article suivant

Les magistrats se mobilisent ce 15 décembre devant le tribunal de St-Denis (VIDEO)

Free Dom