“Malgré les arrêtés municipaux, le restaurant La Bobine entreprend des travaux”

2 min de lecture
12
“Monsieur le Préfet, Monsieur le Sous-Préfet, Monsieur le Maire, Monsieur le Directeur de la DEAL, Mesdames, Messieurs les élus Saint-Paulois,
Ce matin, c’est un constat de désespoir qui nous amène à vous écrire ces quelques lignes et à vous faire parvenir des photos de travaux effectués par la BOBINE.
Malgré les arrêtés municipaux interdisant les travaux à la suite du passage de FAKIR, malgré le constat et le PV de grande voirie du 1er juillet 2018, malgré les recommandations du précédent sous-préfet auprès de la DEAL, malgré les règles et les lois interdisant le prélèvement de matériaux sur les plages (sable et coraux) nous devons ce matin constater (photos jointes) encore une fois que la BOBINE s’assoit sur les LOIS, sur les arrêtés et les interdictions.

Nous sommes en droits de nous poser les questions ?
  • le fait-il avec toutes les autorisations de l’ETAT ?
  • le fait-il en bravant vos recommandations avec des protections venant d’ailleurs ?
  • a t’il des garanties d’un dénouement prochain de la procédure ?
Monsieur le Préfet, sans parler au nom de l’ensemble des Réunionnais mais d’une grande partie des citoyens nous restons sans voix face à la situation.

Alors même qu’en Métropole les Préfets s’organisent pour le respect des lois sur le DPM et ne fait aucune concession face aux exploitants en situation illégale,
Alors même qu’à Saint-Martin, un Préfet a été dépêché par Emmanuel MACRON pour la reconstruction sans recommencer les erreurs du passé.
A La Réunion, nous sommes dans une attente forte du respect des LOIS.
Merci de votre compréhension et de votre action.
Le Collectif de Défense du DPM.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.



12 Commentaires



Free Dom
WordPress Video Lightbox