Mali : décès d’un militaire français de 34 ans

2 min de lecture
4

Décès d’un militaire français au Mali, ce vendredi, a annoncé l’Élysée dans un communiqué sur son site.

Le caporal-chef, Maxime Blasco, du 7e bataillon de chasseurs alpins de Varces (Isère), 34 ans, a été touché par un tireur embusqué.

« Profonde émotion à l’annonce de la mort au combat, ce jour, au Mali, du CCH Maxime BLASCO, un héros qui s’était déjà brillamment illustré lors de ses précédents engagements dans la BSS, en particulier lors de l’opération Aconit en juin 2019.
Mes pensées accompagnent sa famille, ses proches et ses frères d’armes du 7eme Bataillon de Chasseurs alpins et de l’opération #Barkhane. Je m’incline devant sa mémoire et je salue son engagement au service de la France. »

« C’est avec une émotion particulièrement vive que le Président de la République a appris la mort en opération du caporal-chef Maxime Blasco du 7ème bataillon de chasseurs alpins de Varces, tué ce matin au Mali dans un combat contre un groupe armé terroriste. Il lui avait conféré la médaille militaire, le 18 juin dernier, pour la valeur exceptionnelle de ses services.

Il s’incline avec un profond respect devant le sacrifice de ce soldat, tombé au combat dans l’accomplissement de sa mission.

Le chef de l’Etat adresse à sa famille et à ses proches ses plus sincères condoléances et les assure de la solidarité de la Nation dans ces douloureuses circonstances. Il exprime également son soutien aux hommes et aux femmes de son régiment.

Le Président de la République tient à saluer le courage des militaires français engagés au Sahel. Il réaffirme la détermination de la France dans son combat contre le terrorisme. »

4 Commentaires

    • Ou peut dire.. rien à foutre, ce qui l intéressé c est l uranium….pour ses usines en France.
      Depuis François Hollande i devait apprendre ces soldats à se défendre doit disant. Ou fait croire à moin que depuis i connaît toujours pas défendre à zot.

      Hypocrite

  1. C’est son destin. Li la choisi. Li sera décoré deï fois. Eïn té avant et l’autre à titre posthume. Deï vies contre la sienne. Combat contre le terrorisme Marthe y dit et y redit aou…Le gars la donne un sens à son vie et zot que la pou critiquer en commentaires inutiles?

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

St-Denis : un atelier aujourd’hui samedi, pour réparer vos vélos gratuitement

Article suivant

Acte de vandalisme à St-Leu : un arbre coupé durant la nuit sur le front de mer

Free Dom