/

Maloya à St-Denis : 25 artistes réunis pour préparer le 20 Désanm

5 min de lecture

C’est une première à La Réunion. Vingt-cinq grands noms du Maloya et du Moring, solos, groupes et associations, investissent les quartiers de Saint-Denis pour préparer avec les habitants les festivités du 20 Désanm. Le travail débute symboliquement ce 1er octobre, jour anniversaire de l’inscription du maloya au patrimoine mondial de l’Unesco. Parmi les artistes attendus, Danyel Waro, Zanmari Baré, Lindigo mais aussi des zarboutans comme TiMoris ou Arsène Cataye, ainsi que des talents de la nouvelle garde du Maloya.

Le 29 octobre 2021, la Direction de la Culture de Saint-Denis réunissait à l’Ancien Hôtel de Ville, 25 grands noms du Maloya et du Moring, en vue des commémorations du 20 Désanm 2021. La valorisation du patrimoine matériel et immatériel fait partie des priorités de la politique culturelle de l’équipe municipale dionysienne.

Pour Sonia Bardinot, Adjointe déléguée à la culture : « C’est la première fois que nous menons une action de cette ampleur. Regrouper l’ensemble de ces artistes, talents du maloya et du moring, mémoires de notre histoire commune, est historique. Les artistes eux-mêmes nous ont confié vivre un moment inédit, quand nous les avons réunis pour le lancement de ce projet. C’était un moment riche en émotions. Il y avait dans cette salle tant de patrimoine vivant. Cette année le maître mot du 20 désanm, c’est la Liberté, en kréol « Libèrté ». Pour les habitants des quartiers, la liberté de pouvoir échanger avec ces artistes qui viennent à eux. La liberté aussi, de parler du maloya, trop longtemps interdit, de le vivre et de le partager.”

Dès demain, vendredi 1er octobre, dans chaque quartier de la Ville, les artistes dispenseront un atelier de médiation culturelle par semaine auprès des habitants afin de préparer avec eux un kabar de restitution le jour de la Fèt Kaf.

L’artiste (ou les artistes) clôturera ce kabar par son propre spectacle. Au total, ce sont près de 550 heures de transmission et de médiation qui seront partagées sur l’ensemble des 25 quartiers pour préparer ce 20 désamn exceptionnel.

Les festivités du 20 désamn prochain se dérouleront sur quatre jours, du 17 au 20 décembre. Le matin, une cérémonie permettra de rendre un hommage, spirituel et sacré, aux ancêtres. Les kabars de restitution dans chaque quartier ponctueront le reste de la journée.

Le 20 décembre dernier, lors de la cérémonie officielle qui prit place au cimetière de l’Est, la première carte identifiant les neuf camps d’esclaves et d’engagés, sur tout le territoire de la commune, a été révélée. Elle est le fruit d’un travail collaboratif novateur orchestré par la Ville entre l’historien Loran Hoarau et le duo des plasticiens Kid Kreol & Boogie.

Des ateliers de médiation culturelle sur la Mémoire et la généalogie, ont permis de toucher au cœur des quartiers plus de 3000 Dionysiens d’août à décembre 2020. Les Journées Européennes du Patrimoine, les 18 et 19 septembre derniers, ont également été l’occasion pour les Dionysiens de revisiter des lieux d’histoire et de mémoire au plus près de chez eux.

Les artistes dans les quartiers

Danyel Waro s’installera dans le quartier de Saint-François, Katy Toave à Montgaillard, Jean Laope en centre-ville, Arsène Cataye à Marcadet, Zent Panon à Bois de Nèfles, Mélo à Moufia-la Rocade, Ti Moris à Moufia. Destyn Maloya rejoindra le 8è kilomètre à La Montagne, Amba ira au 15ème. Osofa investit les Bas-de-la-Rivière, Eno Zangoun à Vauban, Philéas aux Camélia-Providence. L’association Bourant gagnera le Brûlé. Sayaman sera à la Source 1, Ras-Maron à la Source 2. 7 Po sera à Bellepierre Granit, Lorizin à Bellepierre Bassin-Couderc. Zanmari Baré se rendra à Sainte-Clotilde 1, Boukanaz à Sainte-Clotilde 2. Lindigo prendra ses quartiers au Chaudron, Patrick Manent à Primat. Kiltir Moringue sera à Moufia 2, la compagnie Diane à La Bretagne, Maloyé à Domenjod et Nono de Kiltir à l’ilet Quinquina.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Changement climatique : des experts en visite sur le territoire Ouest

Article suivant

Octobre rose : la ville accompagne le changement pour un nouveau regard

Free Dom