Manapany, L’Hermitage : les mobilisations citoyennes montrent l’attachement des Réunionnais à leur littoral

Cela a commencé avec l’affaire des paillotes de L’Hermitage où un collectif citoyen a porté la bataille médiatique et juridique contre la privatisation de la plage et de l’arrière plage de l’Hermitage-les-Bains. Ce combat a rapidement suscité l’engouement des réunionnais. Il souligne l’importance que les Réunionnais accordent à l’accès au littoral pour profiter des activités de baignade et du traditionnel pique-nique dominical familial en bord de mer.

Le démantèlement des paillotes de L’Hermitage a prouvé que l’accès à l’océan est une composante essentielle de l’identité réunionnaise. Ces mobilisations citoyennes ont d’ailleurs été finalement annonciatrices de la vigueur du mouvement des Gilets Jaunes à La Réunion.

La dynamique citoyenne portée par des mouvements comme Extinction Rébellion, Youth for Climate, Attac, Alternatiba prouve que l’écologie est une préoccupation majeure des nouveaux militants.

Grâce aux réseaux sociaux, les actions pour l’environnement et le climat prennent une ampleur et une organisation jusqu’ici inégalées. Conscients d’être la “première génération à subir les changements climatiques et la dernière à pouvoir faire quelque chose” où chaque geste compte, les activistes s’impliquent résolument dans la sauvegarde du Vivant (dont le Gecko de Manapany).

Pareillement, les mobilisations citoyennes de différentes formes (manifestations, pétitions et autres appels) pour réclamer un accès libre aux jardins de Manapany illustrent la valeur sentimentale des réunionnais pour ce site exceptionnel de notre île.

Comme de nombreux Réunionnais, les membres de Génération Ecologie La Réunion, sont extrêmement soucieux du libre accès du littoral. Nous serons toujours opposés à la bétonisation et à la privatisation de nos plages et arrières-plages et cela au nom de la préservation du littoral, de la biodiversité et de la sauvegarde des paysages.

Dans le même temps, la préservation des espaces naturels impose de limiter le risque de surfréquentation des sites pouvant provoquer de graves dégradations (érosion, dégâts sur la biodiversité)

Quant aux infrastructures hôtelières de luxe en zones balnéaires, la crise sanitaire, mais bientôt d’autres crises climatiques ou écologiques, confirme que le modèle d’un « tourisme industriel » de masse basé majoritairement sur une clientèle extérieure est révolu. L’heure est au développement d’un tourisme solidaire, respectueux de l’humain et de l’environnement.

Aujourd’hui, osons le dialogue citoyen ! Depuis l’avènement des Gilets Jaunes, la volonté populaire s’exprime avec beaucoup plus d’ardeurs. Les élus se doivent d’écouter les doléances de la population. Le cadre traditionnel de la démocratie représentative est dépassé par les nouvelles formes d’expressions populaires. La faible participation aux élections prouve que de nouveaux modes de médiation et de décision sont à imaginer dans le cadre d’une démocratie participative renouvelée et apaisée où la consultation citoyenne doit être la règle.

VINCENT DEFAUD, membre du Conseil Exécutif de Génération Ecologie, chargé de l’écologie de la mer et des Outre-mer, Délégué Départemental de Génération Ecologie La Réunion

Free Dom, le site web, fait le choix d'un participatif sans modération à priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

6
Poster un Commentaire

avatar
4 Comment threads
2 Thread replies
1 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
5 Comment authors
tien tien !SPIDER-MANfranquiMascarine62Moringueur Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Moringueur
Invité
Moringueur

Il est indispensable de protéger notre biodiversité. Il faut protéger notre littoral. Je ne respire pas des billets de banque, je veux un air pur et une Nature vivante. Il y aura comme toujours sur ce type de publication des hargneux qui ne pensent qu’à leur petit confort. Qu’ils continuent de manger des produits avec pesticides, qu’ils aillent nager dans leur océan de plastique, qu’ils respirent leur pot d’échappement. Mais qu’ils ne viennent pas se plaindre dans les hôpitaux de leur cancer, diabète et autres maladies liées à leur mode de vie. Merci à ces associations de combattre pour le… Lire la suite »

Mascarine62
Invité
Mascarine62

Parce que degueulasser le littoral ou les aires de pique nique en laissant sur place ses detritus, c protéger l’environnement ? Et le rond point des azalées certainement aussi ! Faudrait mieux choisir vos porte-drapeaux !

SPIDER-MAN
Invité
SPIDER-MAN

Je rappel que la Réunion est Française donc LES REUNIONNAIS DOIVENT respecter à la lettre la loi littorale Française regardez ce qu’ un PREFET en CORSE a lu même piloté un BUL et démoli plusieurs paillotes construites illégalement et dire non aux plages privées

franqui
Invité
franqui

Encore un Bellon en puissance. Arrêtez de parler au nom de tous les Réunionnais. De quel droit vous vous autorisez à donner notre avis à notre place?

tien tien !
Invité
tien tien !

Il faut preserver ce petit coin charmant. Stop au beton. Mobolisons nous !!!!

tien tien !
Invité
tien tien !

il faut preserver ce petit coin charmant. Stop au beton. Mobilisons nous !!!!