Manif devant la Région : “un système opaque d’attribution de subventions…”

4 min de lecture
6

Une trentaine de personnes ont manifesté, dans un premier temps, devant l’antenne Est de la Région à Saint-André ce matin vers 8 heures, puis devant les grilles de la pyramide inversée au Moufia, à partir de 10h30.

Ce sont des emplois-verts des associations “ACTIF” et “AFIS” dont les contrats ne seront plus renouvelés. “Des pères et des mères de famille qui vivent aujourd’hui une situation de détresse à cause de problèmes politiciens”, dénonce Brigitte Naze, la présidente de l’association “ACTIF”. Elle dénonce par ailleurs “un système opaque dans l’attribution de subventions” en faveur des “associations amies”.

Selon Brigitte Naze, “mon association se trouve dans le collimateur de la Région depuis avril 2018, depuis que j’ai dénoncé le favoritisme de la collectivité vis-à-vis de certaines associations d’emplois verts. J’ai été aux côtés de Didier Robert lorsqu’il avait annoncé une baisse de 20% de crédits aux associations. Mais je me suis faite avoir car il y a eu des baisses allant jusqu’à 60%. J’ai alors traité le président de Région de menteur. Aujourd’hui l’association que je préside a droit un retour de bâton. Et en parlant de bâton, le service régional qui gère les associations d’emplois verts a décidé de nous mettre les bâtons dans les roues pour nous bloquer. Un des responsables du service m’a annoncé ce matin qu’on n’aura plus droit à aucune subvention car la Région a décidé d’auditer notre association depuis 2011. Mais pendant ce temps, la collectivité régionale attribue de grosses subventions à des associations qui ne sont même pas à jour de leurs cotisations notamment du côté du Tampon et de Trois-Bassins”.

Brigitte Naze, très en colère, explique qu’une vingtaine de personnes se trouvent aujourd’hui sur le carreau et ne peuvent même plus payer leur petite voiture qu’elles ont acheté à crédit. “Il y a une maman qui avait l’habitude d’envoyer une petite monnaie à sa fille qui est étudiante à Bruxelles. Elle ne peut même plus le faire. La Région n’a pas conscience de cette situation de détresse sociale pour ces familles”.

Brigitte Naze demande à la Région de ne plus verser de subvention si elle le souhaite à “ACTIF” “mais au moins de ne pas laisser tomber ces pères et mères de famille, de renouveler leur contrat même dans le cadre d’une autre association”. Et la présidente de l’association d’ajouter : “avant 2015, j’ai pris le micro au nom de la plateforme des associations et j’ai fait campagne pour Didier Robert. Je me rends compte que je me suis faite avoir bien comme il le faut. Mais le pire dans tout ça, c’est qu’il y a des personnes innocentes qui, payent le prix de ma franchise. Je reprendrai le micro avant 2021, et ce ne sera plus pour appeler à voter en faveur de Didier Robert”.

Nous avons appelé le service concerné pour connaître les raisons exactes qui auraient conduit au blocage du versement des subventions à “ACTIF” et à “AFIS” mais pour l’instant personne n’a décroché le téléphone. Nous sommes évidemment preneurs de la version de la Région et rappelons que les propos de Brigitte Naze contre la pyramide inversée n’engage qu’elle.


6
Poster un Commentaire

avatar
6 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
6 Auteurs du commentaire
ClaudineDidgreegTontonCjm Auteurs de commentaires récents
plus récent plus ancien Le plus populaire
Free Dom
WordPress Video Lightbox