Manifestations contre le pass sanitaire : un homme arrêté pour suspicion de violences

1 min de lecture
13

Ce jeudi 5 août, un homme de 30 ans a été interpellé à son domicile situé à Bellepierre. Ce dernier est suspecté d’avoir commis des violences envers les forces de l’ordre pendant la manifestation contre le pass sanitaire qui s’est déroulé samedi 31 juillet. Il est déjà connu des services de police pour des vols et des actes de violence.

Pour rappel, lors de cette manifestation contre le pass sanitaire, des heurts avaient éclaté au Barachois. Les forces de l’ordre avaient été pris à partie.

Les policiers de la sûreté départementale ont visionné les images de surveillance de la manifestation et ont identifié plusieurs suspects. D’autres interpellations pourraient donc avoir lieu.

En attendant son procès, le suspect restera en détention.

13 Commentaires

  1. a bon je croyais que les forces de l’ordre avaient gazé sans raison. bien fait pour sa GUEULE, et ceux-là qui pensent que les flics gazent pour rien apprendront que quand on manifeste on ne met pas de cagoules
    bravo la police

    • Ils gazent sans raisons et après font chercher des bouc-émissaires; ils n’ont pas les couilles d’assumer leur mépris de la population et leurs « jeux » sadiques envers les manifestants.

      De toutes façons qu’ils continuent sur cette mauvaise pente, qu’ils poussent encore les réunionnais, mais qu’ils ne viennent pas pleurnicher quand ils tomberont comme des mouches sous la colère du peuple.

  2. toute personnes qui profitent des manifestations doivent être sévèrement sanctionnées . tolérance zéro les manifestations doivent se passer sans heurts et dans le Respect des personnes ne participent pas la libre circulation de tout a chacun sans aucune entrave . les voies de circulations accessibles à tous .

  3. ils foutent le bordel ils sont certains d entre eux violents après ils s étonnent que les forces de l ordre les gazent s ils manifestaient sans violences avec le respect de la population tout se passerait bien une poignée d énergumènes qui veut semer la terreur et ils veulent qu on les laissent agir à leurs guise ?

  4. ils foutent le bordel ils sont certains d entre eux violents après ils s étonnent que les forces de l ordre les gazent s ils manifestaient sans violences avec le respect de la population tout se passerait bien une poignée d énergumènes qui veut semer la terreur et ils veulent qu on les laissent agir à leurs guise ?

  5. ils foutent le bordel ils sont certains d entre eux violents après ils s étonnent que les forces de l ordre les gazent s ils manifestaient sans violences avec le respect de la population tout se passerait bien une poignée d énergumènes qui veut semer la terreur et ils veulent qu on les laissent agir à leurs guise ?

  6. ils foutent le bordel ils sont certains d entre eux violents après ils s étonnent que les forces de l ordre les gazent s ils manifestaient sans violences avec le respect de la population tout se passerait bien une poignée d énergumènes qui veut semer la terreur et ils veulent qu on les laissent agir à leurs guise ?

Répondre à Zozo Annuler la réponse

Your email address will not be published.

Article précédent

Pédocriminalité : vers une collaboration officielle entre la Team Moore et les autorités

Article suivant

Obligation vaccinale : les soignants manifestent aux quatre coins de l’île ce vendredi

Free Dom