Plaine des Palmiste : Marco Boyer lâché par son équipe en plein conseil, devra payer ses frais de justice

2 min de lecture
6

Le maire de la Plaine des Palmistes a décidément la vie dure. Hier soir s’est déroulé un ersatz de conseil municipal car une bonne partie des élus (groupe Parny) a préféré quitter la salle, suivie des membres de l’opposition, provoquant l’annulation, de facto, de la séance.

Le ton est vite monté entre le maire et ses élus, alors que devait être décidée l’embauche de 19 personnes dans les écoles communales.

Les élus ont quitté la salle : le conseil a été avorté.

Jean-Luc St Lambert devait aussi jeter de l’huile sur le feu en évoquant le fait que Marco Boyer était maintenant supposé mettre la main à la poche et payer seul, ses frais de justice dans une affaire de diffamation l’opposant à une habitante de la ville dont il avait contesté au travers d’un tract l’embauche en 2016. Le procès en correctionnelle avait eu lieu et de l’argent communal engagé pour le maire. Marco Boyer avait été relaxé et l’administrée qui avait perdu son procès, n’avait plus engagé de procédure. Sauf qu’il y a un rebondissement la semaine dernière. La cour d’appel administrative de Bordeaux a rendu une décision : celle du désistement de la mairie de la Plaine à payer ses frais de justice à Marco Boyer, et de lever sa protection fonctionnelle dans cette affaire précise de diffamation.

L’opposant Jean Luc St Lambert est bien décidé à ce que cette directive soit appliquée et que le maire rembourse jusqu’au dernier euro les dépenses engagées.


6
Poster un Commentaire

avatar
5 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
6 Auteurs du commentaire
AnneZandètRedMangloussPyramide inversée Auteurs de commentaires récents
plus récent plus ancien Le plus populaire
Free Dom
WordPress Video Lightbox