/

Marine le Pen accusée de détournement de fonds publics à 7 jours du second tour

8 min de lecture
26

Le journal d’investigation MEDIPART a jeté un pavé dans la mare à la veille du second tour de la présidentielle, en révélant l’existence d’un rapport de l’Office anti-fraude de l’Union européenne, transmis il y a un mois à la justice française. Ces écrits accusent la candidate du Rassemblement national d’avoir personnellement détourné près de 140 000 euros d’argent public du Parlement de Strasbourg quand elle était eurodéputée.

CREDIT TEXTE MEDIAPART

En meeting à Avignon (Vaucluse), jeudi 14 avril, Marine Le Pen a lancé depuis la tribune, la voix gorgée de promesses : « Je rendrai leur argent aux Français. Je remettrai à l’honneur la valeur travail et pour cela, nous nous attacherons à ce que le travail paye. » Problème, elle n’est peut-être pas la mieux placée en la matière.

La justice française a été saisie mi-mars d’un rapport accablant de l’Office européen de lutte anti-fraude (Olaf) de l’Union européenne (UE), que révèle Mediapart aujourd’hui. Le document vise en effet personnellement la candidate du Rassemblement national (RN), l’accusant d’avoir détourné l’argent public du parlement de Strasbourg quand elle y a siégé en tant que députée entre 2004 et 2017.

Au terme de son rapport long de 116 pages et siglé « sensible », l’Olaf préconise le remboursement par Marine Le Pen, à titre personnel, de la somme de 136 993,99 euros, correspondant à différents détournements de fonds imputés par l’organisme anti-fraude à la candidate d’extrême droite qualifiée pour le second tour de l’élection présidentielle.

Outre Marine Le Pen, trois autres ex-députés européens – son père Jean-Marie Le Pen, son ancien compagnon Louis Aliot et Bruno Gollnisch, membre du bureau national du RN –, ainsi que le groupe parlementaire d’extrême droite Europe des nations et des libertés (ENL), sont directement mis en cause par l’Olaf. Le montant total des sommes réclamées s’élève exactement à 617 379,77 euros.

Les conclusions du rapport de l’Olaf sont assassines pour Marine Le Pen et son clan, qui revendiquent pourtant depuis des années le vieux slogan maison : « Mains propres et tête haute ».

« L’Olaf a conclu que le comportement des quatre anciens députés du Parlement européen (Jean-Marie Le Pen, Bruno Gollnisch, Marine Le Pen et Louis Aliot) a mis en péril la réputation des institutions de l’Union », peut-on lire dans le rapport.

Autre extrait : « Leurs actes intentionnels répétés au cours d’un certain nombre d’années […] et leur comportement inapproprié, compte tenu de leur niveau de fonctions et de responsabilités au Parlement européen, constituent des motifs suffisants étayant une faute grave commise par ces quatre anciens députés. Leur comportement et leur non-respect des règles signifient qu’ils devraient être tenus responsables de leurs violations graves. »

La justice française saisie mi-mars

D’après les informations de Mediapart, l’Olaf a transmis son rapport à la justice française le 11 mars dernier. « Il est en cours d’analyse », indique le parquet de Paris. Marine Le Pen, dont le parti est cerné par les « affaires », est par conséquent menacée d’un nouveau front judiciaire.

Dans son rapport, l’Olaf écrit d’ailleurs que les faits mis au jour « sont susceptibles de donner lieu à des poursuites pénales contre les anciens députés […] pour les agissements frauduleux qu’ils ont commis au détriment du budget de l’Union ». La liste des délits susceptibles d’être reprochés est longue : « escroquerie », « faux », « abus de confiance »,« détournement de fonds publics ».

Sollicitée par Mediapart, Marine Le Pen a répondu par l’entremise de l’un de ses avocats, Me Rodolphe Bosselut. Celui-ci a, sur la forme, dénoncé la « coïncidence » de la publication de notre enquête avec « la campagne du second tour des élections présidentielles qui bat son plein », rappelant qu’en 2017 « dès le premier tour des élections la justice avait éprouvé le besoin irrépressible et urgent d’interroger [sa] cliente sur une plainte déposée plus de trois ans auparavant ».

Concernant le rapport de l’Olaf, l’avocat de Marine Le Pen dit qu’elle « ignore tout » de ses conclusions et qu’elle n’y a « jamais eu accès » alors qu’elle est « pourtant une personne particulièrement concernée ». Il met aussi en cause une supposée « absence d’indépendance » de l’Olaf et ses « pouvoirs exorbitants du droit commun dans la façon dont il mène ses enquêtes ».

« Ma cliente, poursuit-il, se réserve d’ailleurs le droit de saisir la justice pénale belge, via une plainte avec constitution de partie civile, à l’encontre de divers prestataires, voire d’anciens assistants parlementaires si, d’aventure, il ressortait de ces éléments que ces prestataires ou anciens assistants avaient commis des délits, détournements, manœuvres, à son insu et à son préjudice, et s’étaient rendus coupables de conflits d’intérêts. »

CREDIT TEXTE : Mediapart

Article complet : https://www.mediapart.fr/journal/france/160422/argent-public-un-rapport-accuse-marine-le-pen-de-detournements-la-justice-saisie

26 Commentaires

    • Les journalistes ne croient pas les mensonges des hommes politiques, mais ils les répètent ! C’est pire !

      La différence qu’il y a entre les oiseaux et les hommes ou femmes politiques, c’est que de temps en temps les oiseaux s’arrêtent de voler !

      Coluche

      Vive le Frexit

  1. Vierge ?? Comme dans ses propos où on dit qu’elle est moins virulente que son père sur certain dossier, c est faux elle cache son vrai visage

    • C’est trois fois rien en comparaison aux milliards dépensés soi disant légalement par Macron pour savoir comment gérer la crise… Soyons lucides.

    • Tellement chouette de suivre la pensée de ces bobos qui nous font aller droit vers le mur. Allez prendre les infos ailleurs que dans la presse officielle, vous vous ferez votre propre opinion, et constaterez que Macron s’il n’est pas réélu, risque fort d’allez passez sa retraite dans les geôles Francaises.

  2. Vraiment il a la touille macron inventer une accusation à
    L approche d une élection on a vu ça l étang salé et la couture à été balayer donnons une.lecon à.ce mauvais perdant

    • C’est petit, c’est bas comme calcul électoral… Les médias comme Mediapart et étrangement Le monde ont perdu toute objectivité pendant ces derniers jours pour faire campagne pour Emmanuel Macron. Ces journaux détenus par des ultras riches ne peuvent faire autrement.

  3. personne n ai parfait meme vous macron si les journaliste cherche ,mais ils sont tous avec vous ,pauvre des mots crache dessus

  4. Mdr…il n’y a pas d’affaire mc kinsey benalla oublié par contre les otres affaires oulala…lé me dia tenue en laiss notamment en faisant un montage avec lé infirmières a la visit de macron…pas graves

  5. avant le premier tour il ont rien trouvé sur Marine lepen comme par hasard il trouve qu’elle a fraudé bizarre.. macron a peur de Marine il se prend pour le roi du monde ….vive mlp

    • Tu crois qu’il ira s’ rhabiller? Pauvre nigaud ! Quand t’auras le derrière en plein dans la m… t’iras crier auprès du gouvernement qui est en place et tu verras qu’ils auront d’autres priorités plus urgentes que ta m… à régler à leurs yeux. On sait ce qu’on perd mais on ne sait pas toujours ce qu’on y gagne.

  6. Déterrer pour les uns, enterrer pour les autres, c’est ça la neutralité de Mediapart ou des médias pro gouvernement ? Là M. VERGOZ, je peux dire que les bras m’en tombent. La peur de quoi fait elle agir ainsi ?

  7. Aussitôt que les candidats sentent qu’ils vont perdre, il y a un scandale qui tombe sur les adversaires : affaire Pénélope Fillon, Dominique Strauss Kahn etc….. Médiapart est à la solde du gouvernement… ça me donne juste envie de voter pour Marine..

  8. Si Médiapart daignait se pencher sur M. MACRON, ce n’est pas un pavé qu’il jetterait dans la mare mais une montagne. On voit bien que la peur fait agir au deuxième tour. On arrive à déterrer des affaires pour Mme LE PEN et on les enterre pour M. MACRON. Il est beau le journalisme quand il n’y a plus de neutralité et que l’on est partisan. On veut nous faire oublier les affaires de M. MACRON : BENALA, Mac Kinsey, comptes dans les paradis fiscaux… 600 000 euros comparés à des milliards ajoutés à la dette de 680 millions, ce n’est presque rien. Quand le spectre du racisme ne fonctionne plus on va interpeller l’Europe pour dénicher la petite bête. De quoi ont ils vraiment peur ? Qu’ont-ils à cacher ? Dix ans d’HOLLANDE à la sauce MACRON et de MACRON à la sauce HOLLANDE nous ont suffisamment lessivés. Une femme au pouvoir ne pourrait que remettre de l’ordre dans tout ça. Comme dirait créole « pas capable lé mort sans essayer ». Alors essayons !

  9. Mediapart .Médias collabo proches des socialos gauchistes qui actuellement soutiennent Macron ferait mieux , de nous parler les 100 milliards de niches fiscales .. Les 80 milliards de fraudes Fiscales … Et aussi les 9 Milliardaires qui possèdent 90% des Médias qui sont les Amis de classe de Mr Macron . ils font la pluie et le beau temps , avant même que les électeurs ont votés .. Doù le sondages Truqués , et surtout l’agressivité de l’ensemble des médias à l’encontre de Marine L.P et le manque de neutralité.
    Macron n’ est plus crédible , avec tout ces casseroles au Cul , ils faut le viré .
    le 24 avril . Sinon après se sera trop tard.
    ne croyez pas à tout ces sondages
    Allons votés en masse pour le changement .
    Vive la liberté

  10. Ah mediapart. L’on voit pour qui il roule. Pas pressé d’enquêter pour macron le menteur.
    Ben pour tout cela je voterai madame lepen

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Des fêtes de Pâques « magiques » pour les enfants de Mafate

Article suivant

Un repas pour les plus démunis organisé aujourd’hui au Port

Free Dom