Matthieu Hoarau : “Non aux abus sur les fonds publics à l’Etang-Salé”

Dans un communiqué, la liste LVC « la Voix du Citoyen » menée par Matthieu Hoarau annonce qu’elle se montrera vigilante en ce qui concerne les comptes de la commune de l’Etang-Salé : “Suite au vote à bulletin secret qui s’est tenu lors du Conseil municipal de L’Etang-Salé du 24 juillet dernier, la liste LVC « la Voix du Citoyen », a obtenu deux sièges d’administrateurs au sein du Conseil d’administration du CCAS (Centre Communal d’Action Sociale). Sous cette nouvelle mandature, qui fait l’objet de lourds contentieux devant les juridictions administratives et pénales introduits par la liste LVC suite aux bourrages d’urnes constatés et des nombreuses manœuvres frauduleuses (dont de la propagande électorale), les élus de la liste LVC seront particulièrement vigilants quant à la gestion budgétaire du CCAS et des actions sociales à mener.

Les principaux points à l’ordre du jour du conseil d’administration du CCAS du 31 juillet 2020, examens des comptes de gestion et compte administratif 2019 notamment, leur ont déjà donné un triste aperçu de la situation à L’Etang-Salé. Un fait étonnant dans la forme à noter : la désignation par M. le maire JC Lacouture, d’Alain PAYET au sein du Conseil d’administration comme personnalité extérieure… doit-on s’étonner qu’après des années d’opposition affichée, cette personne ait adopté le budget présenté par son nouveau maire/mentor en l’état ? sans question ni remarque… Il est grand temps qu’une réelle et juste solidarité soit mise en place sérieusement à l’attention des plus démunis, ceux qui, après la crise sanitaire, seront encore les premiers touchés par la crise économique annoncée.

Alors que la mission première du CCAS est d’aider et d’accompagner les publics fragiles de notre commune, La liste LVC a découvert (encore !) que le CCAS de l’Etang-Salé était géré contre tout bon sens : des largesses pour certains et des miettes pour ceux qui en ont vraiment besoin !

Sur un budget prévisionnel de fonctionnement 2020 de 1 559 350€, seuls 12,58% (196 310€) seront consacrés à l’aide sociale !!! Même si comparé à 2019 ces aides augmentent de 2%, il n’en demeure pas moins que ce chiffre est affligeant. En effet, le budget de fonctionnement du CCAS est grevé par 68% de frais de personnel, une note salée de téléphonie à plus de 8400 € et des frais d’avocat à plus de 29 000€ que JC Lacouture va tenter de justifier par la plainte pour harcèlement déposée contre lui et pour laquelle il a été condamné – rien n’avoir avec la solidarité envers des personnes démunies! Tout semble d’ailleurs « normal » pour lui et son équipe, la gestion du CCAS, la gestion de la commune alors même que le rapport de la Chambre régionale des comptes est cinglant de vérité !
Les citoyens de L’Etang-Salé, qui ont le droit à l’expression d’une vraie solidarité, qui paient des impôts pour que cette solidarité existe, ont TOUS un droit de regard sur le budget de fonctionnement du CCAS et ont le droit de connaître précisément :
– comment sont gérés les fonds publics au CCAS
– pourquoi des dépenses disproportionnées (8 452 euros de télécommunication…),
– pourquoi des dépenses obscures (88 270 euros de « achats d’études, prestations de service » et 49 215 euros de « contrats de prestations de service »,
– pourquoi des dépenses complètement indécentes (29 922 euros « d’honoraires » d’avocat liés aux contentieux et litiges adressés au CCAS…)
– quelles actions sociales précises sont menées pour les différents publics concernés par le CCAS

Est-ce légal ? moral ? de faire supporter par le CCAS, donc nos fonds publics communaux, des frais d’avocat et de procédure liés à la plainte pour harcèlement moral suite à laquelle JC Lacouture a été condamné ? il nous semble bien que la réponse soit
Non… Rappelons-nous que le CCAS, a comme vocation de mettre en place l’action sociale en faveur des publics fragiles.

Durant la période de confinement Covid, des citoyens de l’Etang-Salé ont bénéficié de 2 814 colis de la part du Conseil départemental, pendant que sur l’année 2019, seuls 191 colis ont été distribués par le CCAS. L’effort départemental pour l’Etang-Salé sur quelques semaines a donc été 14 fois supérieur à l’effort communal pour une année entière, alors même que les besoins sont hélas bien réels. Parallèlement à ce manque crucial d’implication en faveur d’une vraie solidarité, l’Etang-Salé se voit condamner par les autorités de l’Etat :
– Amende pour non emploi de personne en situation de handicap ; ceci est d’autant plus inconcevable que le CCAS a aussi comme mission de soutenir les personnes en situation de handicap
– Amende d’environ 100 000 € l’année pour non construction de logements sociaux en nombre suffisant ! et ce depuis de longues années … si l’amende annuelle était inférieure à 50 000€ jusqu’en 2017, elle est passée à plus de 90 000€ en 2018, et plus de 101 000€ en 2019…En 2020, sur seulement 3 années cumulées, l’Etang-Salé et ses citoyens sont tenus de payer plus de 300 000 euros d’amendes, du fait que la municipalité en place refuse de respecter la réglementation.

Les 8 élus de la liste LVC enjoignent au maire actuel :
– d’expliquer Publiquement aux citoyens ses choix budgétaires pour la gestion du CCAS ? qui vont à l’encontre de toute logique d’aide sociale.
– de ne plus à l’avenir user des ressources du CCAS, dédiées au soutien des publics fragiles, à des fins personnelles, tels que des honoraires d’avocat pour des actes dont il est individuellement responsable.

La Liste LVC saura aussi tirer les sonnettes d’alarmes juridiques si rien ne change, soyez-en assurés ! L’éveil des consciences continuera à s’exprimer par l’action des 8 élus de la liste LVC au sein de toutes les instances communales, en attendant que les juridictions se prononcent sur leur protestation électorale, sur leur plainte pour fraude électorale, et sur les 4 recours intentés par des citoyens.”

Free Dom, le site web, fait le choix d'un participatif sans modération à priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Poster un Commentaire

avatar